CRISE DE LA ZONE EURO : L'ELYSEE DEMENT QUE LA FRANCE SOIT MENACEE. TAISEZ-VOUS MENTEURS!

Publié le par Tourtaux

L'ESPRESS.fr publié le 28/11/2010 à 17:36PARIS

Crise de la zone euro: l'Elysée dément que la France soit menacée

PARIS - La présidence française a catégoriquement démenti dimanche que la France ait été menacée par la crise de la zone euro provoquée par la dégradation de la situation financière de l'Irlande, indiquant que les marchés ne l'avaient "pas sanctionnée" ces dernières semaines.

"On n'est pas dans la même catégorie, grâce au ciel", que la Grèce et l'Irlande et "je note également (que) même les marchés n'ont pas sanctionné la France dans la période qui vient de s'écouler", a indiqué une source à la présidence de la République.

"Les taux d'intérêt, à la différence de ce qui s'est passé avec l'Irlande, le Portugal et la Grèce, n'ont pas bondi (...) les taux d'intérêt français ont même un peu tendance en valeur absolue à baisser, plutôt qu'à monter", a-t-on poursuivi.

"Je ne crois pas que ce genre de titre sur la base de simples indications de marché corresponde à la réalité", a insisté cette même source en évoquant le titre qui barrait dimanche matin la "Une" de l'hebdomadaire le Journal du dimanche: "Crise financière: la France menacée".

Les marchés et le Fonds monétaire international (FMI) "ne disent pas que la France est dans une situation grave, désespérée", a conclu l'Elysée.

Ces déclarations interviennent alors que les ministres européens des Finances, réunis à Bruxelles, devaient adopter dimanche un vaste plan d'aide de l'Union européenne et du FMI de quelque 85 milliards d'euros à l'Irlande, espérant freiner ainsi la contagion d'une crise qui menace déjà le Portugal, voire l'Espagne.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> Il est temps que les peuples s'unissent enfin à la base pour écraser la vermine capitaliste<br /> <br /> <br />
Répondre
X
<br /> L'Europe est le maillon faible de l'impérialisme mondial. Aujourd’hui c’est un château de cartes. Bien sûr que les capitalistes français sont sur les dents eux-aussi !<br /> <br /> Quand Sarkozy dit qu’ils ne jouent pas dans la même cour que leurs amis et concurrents Grecs et Irlandais, il faut quand même reconnaître qu’il a raison sur ce point : ne confondons pas le grand<br /> banditisme et les dealers des cages d’escalier.<br /> <br /> La meilleure illustration nous en est fournie par la BNP, qui s'est mise sur les rangs pour prêter à la Grèce à plus de 5%, c'est-à-dire pour tirer profit du plan anti-social grec !!!<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Sarkozy qui a la bosse du mensonge est à la tête d'une équipe de mythomanes.<br /> On est bien lotis en pareil équipage<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Lorsque Sarkozy est catégorique, on a aujourd'hui la certitude que c'est le contraire de ce qu'il dit qui va se réaliser.<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Rien ne doit nous atteindre mais nous en prenons tous les jours plein la tronche<br /> <br /> <br />
Répondre