DES LUTTES OUVRIERES

Publié le par Tourtaux

 

UD CGT 62 : Solidarité ce lundi 16 juin avec les militants victimes de la répression syndicale

Publié par udcgtnord.over-blog.fr sur 15 Juin 2014, 07:35am

Catégories : #Droits et Libertés

UD CGT 62 : Solidarité ce lundi 16 juin avec les militants victimes de la répression syndicale

L'Union Départementale CGT du Pas de Calais appelle les militants à se rassembler ce lundi 16 juin :

  • à 8h30 au centre de gestion de Bruay (220 avenue de la libération) pour défendre les 5 militants CGT du CER de Montigny qui passent en conseil de discipline. Un rendez vous est également prévu au même endroit le mardi 17 à 9h15.
  • à 11h30 au local de la Française de mécanique, ZI Artois Flandres à Douvrin, pour soutenir Alain Labarre ( secrétaire général CGT de la FM de Douvrin), pour aider à distribuer des tracts et à continuer à faire signer la pétition pour empêcher toute sanction à l'encontre d'Alain Labarre.
  • L'UD CGT 62 appelle également, entre ces rendez-vous, à rendre visite et à soutenir les cheminots en grève, dans les gares.

Intermittents du spectacle

Rendez-vous le 16 juin Place du Palais Royal à 14h30

vendredi 13 juin 2014 , par JFB

Pour protester contre la convention d’assurance chômage, la CGT spectacle prévoit plusieurs mobilisations tout l’été. Cet accord entend, entre autres, modifier en profondeur le régime déjà très précaire des intermittents. Dans le même temps, le gouvernement a annoncé ce jeudi 2,3 % de baisse du budget de la Culture, ce qui va aboutir à des destructions d’emplois permanents et intermittents.

La convention d’assurance chômage a été signée le 22 mars 2014. Les signataires (Medef, Cgpme, Upa, Cfdt, Cftc, Fo) ont prévu des économies sur le dos des demandeurs d’emploi de l’ordre de 400 à 800 millions d’Euros par an.

L’Unedic a enfin publié les chiffrages des économies sur le dos des demandeurs d’emploi. Celles-ci seront supportées pour près de la moitié par les salariés intermittents du spectacle, en « année pleine », dont 130 M€ sur 340, sans compter le doublement des cotisations employeurs et salariés pour 60M€.

Pour contrer cette inégalité, la lutte s’organise « Partout, ce sont les salariés qui votent la grève. Plusieurs festivals et tournages seront perturbés dans les jours à venir » explique Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT spectacle, poursuivant « nous sommes contre la convention d’assurance chômage dans son ensemble, nous ne sommes pas isolés »

Le gouvernement refuse de prendre en compte les revendications des travailleurs et s’apprête toujours à agréer la convention d’assurance chômage. La Cgt a attaqué en justice l’accord du 22 mars, négociée déloyalement, et qui prévoit deux milliards d’économies sur 3 ans sur le dos des chômeurs, travailleurs précaires, intérimaires comme intermittents du spectacle. Une première audience aura lieu le 1er juillet.

"Notre but n’est pas de bloquer les festivals, au contraire. On a posé un préavis de grève pour le mois de juin avant la fin de la procédure d’agrément. Pour le moment, on n’a pas déposé de préavis pour le mois de juillet pour une raison simple, c’est qu’on espère bien être entendus" conclut Denis Gravouil.

En conséquence la CGT appelle les intermittents, mais aussi l’ensemble des travailleurs concernés par la convention d’assurance chômage, à se rassembler à Paris le 16 juin, Place du Palais Royal à 14H30.

http://www.cgt.fr/Rendez-vous-le-16-juin-Place-du.html

SNCF : Le gouvernement prend le risque de la grève en cessant toute discussion

Publié par udcgtnord.over-blog.fr sur 16 Juin 2014, 07:21am

Catégories : #Grève

SNCF : Le gouvernement prend le risque de la grève en cessant toute discussion

Au 6e jour de grève et face à une mobilisation qui ne faiblit pas, le Secrétaire d’Etat
aux Transports fait pourtant le choix de ne pas répondre positivement aux exigences légitimes des cheminots en cessant toute discussion !

 

Publié le 15/06/2014 à 09:12

Assemblée générale

Le bureau de la CGT du Conseil général appelle à la mobilisation le 26 j uin./Photo DDM, BC

Le bureau de la CGT du Conseil général appelle à la mobilisation le 26 j uin./Photo DDM, BC  

Réunis à la salle des fêtes du Monastère, les membres du syndicat CGT, confédération générale du travail, du conseil général de l'Aveyron, ont tenu leur assemblée annuelle, cette semaine. À l'ordre du jour, le rapport d'activité pour dresser le bilan de l'année passée, mais aussi préparer les événements à venir, avec en ligne de mire certainement les élections professionnelles qui se tiendront le 4 décembre prochain. L'assemblée présente et qui assiste à ce rendez-vous est éclectique, on y trouve des acteurs de la culture, mais aussi de l'éducation… Depuis 2008 et l'élection du bureau, ce sont 25 appels à la grève ou appels à manifester qui ont été faits, et aussi 132 tracts différents qui ont été édités.

Aujourd'hui, le point positif, pour Cédric Mors, éducateur spécialisé et élu CGT, est que «Le conseil général a recruté 24 travailleurs sociaux, ceci faisait partie de nos revendications».

Mais la crainte du syndicat est surtout la réforme territoriale, ses adhérents étant les premiers concernés par une probable suppression des départements en tant que collectivités. C'est sur quoi a appuyé Cédric Mors, «nous avons d'abord une appréhension sur le nombre de postes qui vont être supprimés, puis nous sommes aussi dans le flou, le gouvernement n'a pas clairement annoncé ce qu'il voulait faire». Ce que le syndicat veut surtout mettre en avant, c'est qu'avec la suppression des départements «c'est un service de proximité qui disparaît, qui est important dans un département rural comme le nôtre. Lorsque le relais départemental n'existera plus, nous serons dans un territoire plus vaste, l'échelle sera trop grande pour nos actions». Ces actions sont entre autres tournées vers la culture. Le bibliobus, un autobus converti en bibliothèque itinérante à déjà failli voir disparaître une grande partie de ses dessertes. L'action du syndicat a permis de les préserver, «car s'il y a à peine trois, voire quatre personnes qui viennent voir le bibliobus dans un petit village pour toute une journée, nous aurons quand même rempli notre rôle», se félicite Cédric Mors.

Une grève est prévue pour le 26 juin concernant cette fameuse réforme territoriale. La CGT appelle donc «tous les élus à se mobiliser». Dernièrement, la manifestation de la fonction publique contre le gel du point d'indice des salaires aurait rassemblé à Rodez, selon la CGT, 650 manifestants.

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article