DES OBUS UKRAINIENS FRAPPENT LE TERRITOIRE RUSSE. L'UKRAINE POUSSEE PAR LES USA CHERCHE VISIBLEMENT A CONTRAINDRE LA RUSSIE A ENTRER EN GUERRE

Publié le par Tourtaux

Des tirs d’obus ukrainiens ont atteint le territoire russe

 

 

Un poste-frontière et des villages situés sur le territoire russe ont été touchés par trois obus tirés par l'armée ukrainienne, ont affirmé samedi les gardes-frontières russes, cités par les agences de presse.

"Après des affrontements sur le territoire ukrainien, des obus tirés par des militaires ukrainiens ont atteint le territoire russe", a indiqué Vassili Malaev, porte-parole des gardes-frontières de la région russe de Rostov-sur-le-Don (sud-ouest).

"L'un (des obus, ndlr) a sérieusement endommagé un bâtiment des douanes", a-t-il ajouté, précisant que les deux autres étaient tombés dans des villages avoisinants.

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé vendredi soir que le cessez-le-feu d'une semaine ordonné à ses troupes, et accepté quelques jours plus tard côté pro-russes, était prolongé de 72 heures.

 La présidence ukrainienne a néanmoins souligné dans un communiqué que "les autorités ukrainiennes se réservent le droit de mettre fin à la trêve là où elle n'est pas observée".


 Les troupes ukrainiennes violent le cessez-le-feu


 Les troupes ukrainiennes ne répondent pas à une déclaration du président Porochenko sur l'armistice et agissent contre les prorusses. 

Ceci a été annoncé par le représentant du Conseil suprême de la République auto-proclamée populaire de Lougansk, Alexeï Kariakine. 

La trêve, convenue par les autorités ukrainiennes et les Républiques autoproclamées populaires de Donetsk et de Lougansk, a expiré vendredi dernier. Porochenko a prolongé le cessez-le-feu pour trois jours, notamment jusqu'au lundi soir.

Les prorusses ont exprimé leur volonté de s'y conformer vendredi dernier, où elle avait pris connaissance de l’intention du Président de prolonger l’armistice. 


 Un bus de réfugiés pilonné dans la région de Donetsk


Dans les environs de la ville d’Artëmovsk (région de Donetsk, l’Est de l'Ukraine), des inconnus ont pilonné un bus transportant les réfugiés du nord de la région.

Deux personnes ont été tuées, a déclaré le siège de la milice de la RPD.

« Le conducteur du bus est mort sur place. L’un des passagers a été grièvement blessé, la femme a été emmenée à la salle de chirurgie d’un hôpital, où elle est morte », a indiqué un représentant de la milice. 

Également samedi matin, une division de la Garde nationale ukrainienne a tent de prendre d’assaut un poste de contrôle à la frontière de la République autoproclamée populaire de Lougansk (RPL) avec la Fédération de Russie qui est sous le contrôle des miliciens. Ils avaient réussi à repousser l'attaque, a rapporté le service de presse de la RPL.


Environ 150 000 réfugiés sont arrivés en Russie d'Ukraine


Selon les données disponibles ce samedi, environ 150 000 réfugiés ukrainiens, dont 15 000 enfants, sont arrivés en Russie, a déclaré le délégué auprès du président russe aux droit de l'enfant, Pavel Astakhov.

Selon Astakhov, à l’heure actuelle, 44 régions de la Russie accueillissent les réfugiés ukrainiens, et la région de Rostov a hébergé environ 107 000 personnes.

 source: AFP+ruvr

 

Publié dans Russie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
La Russie aura du mal à éviter la guerre, chaque jour, c'est l'escalade de Kiev
Répondre
T
bonsoir Monique, tes craintes sont fondées hélas, nous allons à cette guerre mondiale redoutable qui va faire des millions de victimes
Répondre
T
Monique Martin : ça craint grave ... pour un conflit mondial ....
Répondre
T
La Russie aura du mal à éviter la guerre, chaque jour, c'est l'escalade de Kiev
Répondre
T
bonsoir Monique, tes craintes sont fondées hélas, nous allons à cette guerre mondiale redoutable qui va faire des millions de victimes
Répondre