ENSEMBLE, SAUVONS MUMIA

Publié le par Tourtaux

 

 

ENSEMBLE, SAUVONS MUMIA
Collectif Unitaire National de Soutien à Mumia Abu-Jamal

43, boulevard de Magenta 75010 Paris - TEL : 01 53 38 99 99 - FAX : 01 40 40 90 98 - E MAIL : abujamal@free.fr

http://www.mumiabujamal.net

 

BILAN DE LA MOBILISATION INTERNATIONALE POUR SAUVER MUMIA

 

 

Une couverture médiatique exceptionnelle

Incontestablement, l’audience du 9 novembre a suscité une couverture médiatique exceptionnelle. Selon Google, plus de 300.000 articles ont été consacrés à l’évènement dans le monde (presse, radios, TV, sites internet, blogs). La France n’est pas en reste, jugez : l’Humanité (sa une et son dossier spécial 4 pages), Agence France Presse (AFP), France Inter, France Culture, 20 Minutes, Reporters sans frontières (RSF), Amnesty International, ECPM, France 24, RMC, RFI, l’Express, RFO, Le Point, Les Echos, Libération, TV 5 Monde, Twitter, Orange Actualités … et la presse régionale à l’exemple de Ouest France ou de la quasi-totalité des médias antillais publiques (RFO tv et radio) et privés à l’occasion du déplacement de Jacky Hortaut en Guadeloupe et en Martinique. En cliquant sur les liens ci-dessous vous prendrez connaissance de quelques contributions médiatiques au combat pour sauver Mumia :

Dossier et interview du journal l’humanité

http://humanite.fr/taxonomy/term/3?page=4

http://humanite.fr/11_11_2010-%C2%AB-la-mobilisation-pour-mumia-reste-de-mise-%C2%BB-457543

Chronique d’Audrey Pulvar sur France Inter

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/a-rebousse-poil/index.php?id=97544

 

Bilan de la mobilisation internationale

A Philadelphie, le 9 novembre, la participation de plus de 500 personnes au rassemblement de soutien à Mumia en présence de sa sœur Lydia et d’un grand nombre de journalistes (et plus encore de policiers) devant le Palais de Justice traduisait l’inquiétude et la détermination du mouvement de solidarité. D’autant que la veille de l’audience, sous le haut patronage de l’Ordre Fraternel de la Police (très influent syndicat d’extrême droite), un film documentaire désignant Mumia comme coupable de l’assassinat du policier Faulkner fut présenté au public avec l’objectif évident de peser sur les décisions judiciaires. La délégation française qui s’est rendue aux Etats-Unis a été témoin de cette projection et de l’acharnement de ceux qui veulent coûte que coûte la peau de Mumia.

Dans le monde et en Europe particulièrement, de nombreuses manifestations, sous des formes les plus diverses, ont eu lieu à l’exemple du rassemblement à Bruxelles et des interventions d’un grand nombre d’élus locaux, régionaux et nationaux auprès des autorités américaines.

En France, le rassemblement à Paris devant le Consulat des Etats-Unis a rassemblé plus de 300 personnes. Une délégation a déposé une motion à l’Ambassade. En province des rassemblements ont eu lieu devant la plupart des représentations consulaires américaines et dans d’autres villes : Marseille, Lyon, Lille, Rennes, Dijon, Guéret … Des distributions de tracts et la signature de la pétition internationale à Barack Obama (www.mumiabujamal.net) ont été organisées dans de nombreuses régions. Les maires de Bagneux (92), Malakoff (92), et Ivry (94) ont écrit au Président des Etats-Unis. A l’initiative des Comités de Guadeloupe et de Martinique, des conférences de presse, meetings et rencontres avec les maires de Pointe-à-Pitre et de Fort de France ont été organisés.

 

Maître Robert R. Bryan n’assure plus la défense de Mumia

Quelques jours avant l’audience, l’avocat principal de Mumia a démissionné en raison des critiques formulées à son encontre par les soutiens américains du condamné portant sur la tactique de défense. La seule déclaration publique de Robert Bryan à ce propos fut la suivante : «J’ai pris cette affaire pour sauver Mumia et gagner sa liberté. Face à l’ingérence et aux critiques, je n’avais pas d’autre choix éthique que de démissionner. Si Mumia le décide, je serais heureux de le représenter à nouveau car cette affaire peut être gagnée ». A ce propos, le Collectif français a exprimé sa préoccupation au moment où la justice doit prendre une décision vitale pour Mumia tout en rappelant que, quelle que soit la qualité des relations de travail avec Robert Bryan, la décision de choisir ses défenseurs appartenait in fine à Mumia. Cette position de principe a toujours été celle du collectif lors des changements d’équipes de défense précédentes.

Le 9 novembre, c’est donc Maître Judith Ritter, référente et collaboratrice de Robert Bryan à Philadelphie, qui a assuré la défense de Mumia. Une nouvelle équipe de défense sera formée prochainement avec l’objectif de poursuivre de manière offensive la très difficile bataille judiciaire qui nécessitera la mobilisation de nouveaux moyens financiers. A cet effet, une nouvelle souscription sera lancée (dons = MRAP solidarité MUMIA).

 

 

 

 

17 Novembre 2010

Publié dans Les Amériques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article