ETAT D'ESPRIT ET MANQUE DE PROFESSIONALISME INQUIETANT POUR 92 OFFICIERS RESPONSABLES DE LA FORCE NUCLEAIRE US SUSPENDUS POUR TRICHERIE.

Publié le par Tourtaux

Une affaire de triche à un examen de routine au sein de l’armée de l’Air américaine a pris de l’ampleur jeudi après l’annonce par les autorités de la suspension de 92 officiers.

«Avec l’avancée de l’enquête, nous pouvons décompter aujourd’hui un total de 92 membres de l’armée identifiés comme ayant une part d’implication» dans cette affaire, a déclaré la secrétaire à l’Air Force Deborah Lee James.

«Soit ils ont participé à la triche, soit ils étaient au courant, ne s’y sont pas opposés etForces nucléaires US: 92 officiers suspendus pour tricherie. n’ont rien dénoncé», a-t-elle précisé lors d’une conférence de presse.

Ces derniers mois, les incidents se sont multipliés sur les trois bases de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) et ont jeté un malaise sur l’armée de l’Air américaine.

Il y a deux semaines, l’US Air Force avait suspendu 34 officiers de la même base, accusés de s’être échangé des réponses à un examen mensuel de compétence. Les enquêteurs avaient réussi à remonter jusqu’à un soldat, qui avait envoyé les réponses via son téléphone portable.

Les hommes étaient stationnés à Malmstrom (Montana, nord-ouest), base sur laquelle travaillent 190 officiers, tous chargés de lancer les missiles nucléaires intercontinentaux (ICBM) en cas de guerre. C’est donc plus de la moitié des officiers de cette base qui ont été suspendus.

La secrétaire à l’Air Force a confié qu’elle venait d’inspecter les trois bases des forces nucléaires et qu’elle avait constaté «des problèmes généraux» d’ordre moral entre le personnel soumis à un climat de stress et de peur».

L’affaire avait été découverte à l’occasion d’une autre enquête ouverte contre plusieurs officiers, soupçonnés d’avoir de la drogue en leur possession. Dans cette affaire, deux nouveaux soldats ont été démasqués, portant à 13 le nombre d’hommes compromis, a précisé Deborah Lee James.

Au vu de ces scandales, toutes les promotions d’officiers de la force nucléaire ont été suspendues, a précisé à l’AFP un responsable de la défense.

«Ils sont en train de réexaminer toutes les promotions», a-t-il affirmé sous couvert de l’anonymat.

Cette affaire souligne des inquiétudes sur l’état d’esprit et du professionnalisme des officiers responsables de la force nucléaire américaine. Plus de 500 officiers sont chargés de la maintenance et de la surveillance de 450 missiles nucléaires balistiques répartis sur trois bases situées dans le nord-ouest (Montana, Dakota et Wyoming).

Source: agences et rédaction
31-01-2014 | 14:16

 

Publié dans USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Txakal 31/01/2014 20:20

Moi, ce qui m'épate est que parmi 280 millions de connards aux USA (j'en ai amnistié presque 15% quand même sur les 300 millions) , ils n'en aient trouvé que 92...

Tourtaux 31/01/2014 21:51



Ce qui me scie, c'est de voir avec quelle légèreté cette super puissance nucléaire surveille si mal son arsenal atomique et dans les pattes de quels protecteurs, elle confie un armement aussi
sophisté dont seulement quelques bombes suffiraient à détruire toute vie sur la planète.