ETENDRE, APPROFONDIR LE MOUVEMENT, S'ORGANISER !

Publié le par Tourtaux

 

logo-FSC.jpg

 

 

Les forces de l’ordre sont intervenues hier au soir pour chasser les "Indignés" de la Place de la Bastille ». A l’instar de ce qui s’est passé à Barcelone.

Nous condamnons fermement cette intervention !

C’est la preuve de l’inquiétude profonde de l’oligarchie au pouvoir que le mouvement s’étende et s’approfondisse en France, en Europe et dans le monde où les peuples sont confrontés à la volonté des classes dominantes de leur faire payer au prix fort les conséquences de la crise de LEUR système.

Ils entendent tuer dans l’œuf l’incendie des révoltes populaires qui surgit et/ou surgira face à tant de malheurs et face à l’arrogance des puissants !

Les travailleurs ont tout intérêt à faire converger leurs propres luttes pour le pouvoir d’achat, l’emploi, la précarité, contre les graves reculs sociaux en matière de retraite, de santé … avec ces mouvements !

 

Parce que ce sont les mêmes politiques, les mêmes plans de rigueur et d’austérité décidés par les mêmes forces économiques et politiques qui sont à l’origine de notre situation et des situations révoltantes et insupportables dans lesquelles nous sommes et dans laquelle se trouve une jeunesse massivement précarisée !

Que ces politiques soient appliquées par les partis socialistes (Grèce, Portugal) ou par la droite (Grande-Bretagne) !

 

Alors oui il faut prendre nos affaires en main sans l’illusion que les élections présidentielles de 2012 puissent constituer un espoir de solution !

Les luttes et l’intervention quotidienne sur le terrain en priorité !

C’est ainsi que se construira aussi une véritable alternative appuyée sur des débats de fonds ne se cantonnant pas aux débats politiciens et aux jeux institutionnels destinés à faire perdurer la domination des puissants !

 

C’est aussi en ce sens que le mouvement amorcé dans les pays arabes (Tunisie, Egypte) en Europe et dans le monde –au-delà bien sûr de fortes caractéristiques nationales et régionales-constitue un espoir pour toutes les forces qui aspirent à des changements radicaux !

 

Pour s’en tenir aux orientations qui se font jour dans le mouvement en France d’après la plate-forme votée à la Bastille vendredi dernier nous apprécions hautement ce qu’affirme le texte et qui déclare :"  Le monde est soumis à des politiques de rigueur imposées par le marché et les organismes internationaux (FMI, BM, etc...). Ceux-ci engendrent chômage de masse et précarité de l'existence. Le Traité de Lisbonne, rejeté par le peuple français le 29 mai 2005, illustre l'imposition antidémocratique de ce type de politiques. Les articles de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, la base même de la démocratie, sont aujourd'hui bafoués tous les jours partout dans le monde. "

 

Mais, que disent les syndicats, que disent les directions confédérales de ce mouvement ?

Car si le mouvement se dit apolitique, se tient à distance respectable et des "grands" partis –c’est-à-dire de ceux qui alternent au pouvoir appliquent à peu de choses près, les mêmes "recettes"- ET des confédérations syndicales c’est qu’il y a pour ces dernières notamment à s’interroger sur les orientations suivies depuis des années comme nous ne cessons de le répéter.

En ce sens l’apolitisme revendiqué par les jeunes qui entrent en résistance, au-delà même de la recherche d’autres formes d’intervention et de l’usage des nouvelles technologies est le symptôme de l’abandon des orientations de classe à la CGT en particulier et de l’approbation des politiques d’accompagnement du système illustré par l’adhésion à la Confédération Européenne des Syndicats et l’approbation de ses orientations de collaboration !

 

En France aussi, c’est tous ensemble à la base que nous créerons le rapport de forces, en multipliant les initiatives sous toutes les formes possibles (occupations pacifiques des centres-villes, forums, débats civiques, AG de travailleurs, grèves reconductibles…) afin de prendre à la gorge le pouvoir du capital.

 

Banksters, nous ne vous devons rien, nous ne paierons pas votre crise !

Augmentation immédiate des salaires et  pensions !

Le SMIC à 1600 euros nets !

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tourtaux 01/06/2011 12:34


Je n'aime pas le mot apolitique. Il fut une époque où, employé à toutes les sauces, il servait toujours de planque à la droite et au PS.


valerie 01/06/2011 10:17


Le mouvement ne se revendique pas apolitique, mais "apartisan".


Tourtaux 31/05/2011 19:57


Tiens moderateur, les camarades anarchistes de Reims s'inquiètent que mon blog soit resté non alimenté. Je t'explique par mail aussitôt manger


modérateur 31/05/2011 18:40


ils finissent toujours par trahir


Tourtaux 31/05/2011 18:06


A propos des flics et compagnie, Valérie m'a lue une déclaration des officiers de la garde espagnole disant clairement qu'ils refusaient d'évacuer le campement dans Madrid