FEDERATION DES CHEMINOTS CGT : LA DIRECTION DE L'INFRA TOURNE LE DOS A SES ENGAGEMENTS. UN COMPORTEMENT LAMENTABLE !

Publié le par Tourtaux

FEDERATION DES CHEMINOTS CGT

 

 

 

DIRECTION DE L’INFRA :

Un comportement lamentable !

 

 

 

 

Depuis quelques mois, l’exigence d’un véritable changement de cap s’exprime fortement dans la fonction Equipement.

 

C’est dans cet esprit que la CGT a participé, les 17 et 19 mai derniers, aux réunions concernant la revalorisation du code prime 3 de 4% pour les agents des EIV et EALE.

 

Lors de ces réunions, la Direction de l’Infra s’est engagée à mettre en application cette revalorisation à la date du 1erfévrier 2010.

 

A ce jour, plus de deux mois après, les agents concernés n’ont toujours pas vu l’ombre d’une quelconque augmentation de leur prime de travail.

 

Ce manque à gagner, depuis le 1erfévrier 2010, vient se cumuler au 0,70% de perte de pouvoir d’achat des cheminots pour ce début d’année.

 

Par contre, cette même Direction de l’Infra a su retirer aux agents immédiatement au mois d’avril, la totalité des jours de grève sans se soucier le moins du monde des conséquences que cela pouvait engendrer au niveau social.

 

Nous venons d’apprendre que la Direction de l’Infra prévoyait de mettre en application cette revalorisation de 4% de la prime de travail au mois d’octobre 2010.

 

Pour la CGT, cette annonce est intolérable et démontre le peu de respect que la Direction de l’Infra porte à ses agents, en faisant passer en priorité l’aspect financier avant les conditions sociales des cheminots.

 

Les sujets de mécontentement ne manquent pas et les cheminots de l’Equipement en ont assez du sort qu’on leur réserve.

 

Mobilisons-nous contre la casse des métiers de cheminots à la fonction Equipement.

 

 

Devant toutes ces attaques, dès cet été, sur nos chantiers, dans nos établissements, la mobilisation des cheminots de l’Equipement doit se construire car à l’automne, par l’action, nous aurons notre mot à dire pour que la Direction de l’Infra stoppe sa politique de casse.

 

I

Montreuil, le 26 juillet 2010

l en va de notre devenir, de nos conditions de vie et de travail, de notre statut, de notre dignité !

 


Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article