GALERE POUR LES LICENCIES D'OXAME A REVIN(08). 40 EMPLOIS EN SURSIS CHEZ MEUNIER A LAON(02). LE GROUPE ALLEMAND "PEINE" A CRACHER LES PAIES DES SODIMEDICAL. LES PETITJEAN INQUIETS POUR LEUR AVENIR

Publié le par Tourtaux

Jeudi 5 janvier 2012 4 05 /01 /Jan /2012 15:19

Depuis la fin de Porcher (avec la reprise par Ideal Standard et la création de la SAS Oxame), ils ont vécu galères sur galères.

Incidemment, en allant chercher des médicaments à la pharmacie, certains ont appris qu'ils n'avaient plus de mutuelle. Après vérification auprès de leur organisme, la mutuelle Ociane, les délégués du personnel ont eu confirmation de la radiation de l'ensemble des licenciés.

«Ils nous ont fait signer au moment du Noël des Oxame, ce qu'ils appellent une portabilité, qui nous garantit la mutuelle pendant neuf mois. Et au final, on n'a rien». Pour le liquidateur judiciaire, «D'une part on paiera les neuf mois d'avance et d'autre part il était convenu de payer au moment du solde de tout compte des salariés. Or pour le moment, ce solde n'est pas établi. Maintenant, soit la mutuelle revoit sa position et ça pourra se régler à l'amiable, soit elle maintient sa position et les salariés ne seront pas couverts».

Qui plus est, ils n'ont toujours pas reçu la paie des neuf jours de décembre 2011 qui leur est due ! Une situation qui n'est pas sans incidences, bien évidemment. Certains se demandent comment ils vont faire pour assurer le quotidien.

http://www.lechatnoir51.fr/article-nouvelles-galeres-pour-les-licencies-d-oxame-a-revin-96207667.html

Jeudi 5 janvier 2012 4 05 /01 /Jan /2012 15:42

Début octobre, trente-cinq chauffeurs des transports Meunier à Laon (sur les trente-huit que compte l'entreprise) étaient en grève. Ils expliquaient alors que la société avait été placée en redressement judiciaire cet été.

Le 16 décembre dernier, une audience était programmée au tribunal de commerce afin que la justice statue sur le sort de l'entreprise. Les salariés ont alors pris connaissance d'une offre de reprise des transports Caille. Cette offre aurait été jugée insuffisante cependant par le tribunal.

Une nouvelle audience, de la dernière chance en quelque sorte, est programmée le 17 février. Le temps, éventuellement, que de nouvelles négociations interviennent ?

En attendant, l'heure n'est pas forcément à l'optimisme du côté des chauffeurs. «On se doute bien que s'il n'y a pas de reprise, il y a un fort risque pour que la liquidation judiciaire soit prononcée.» Ce serait alors trente-huit conducteurs qui se retrouveraient sur le carreau et une entreprise de transport de plus qui fermerait ses portes sur Laon.

http://www.lechatnoir51.fr/article-transports-meunier-une-quarantaine-d-emplois-en-sursis-96209003.html

Jeudi 5 janvier 2012 4 05 /01 /Jan /2012 15:51

Sodimédical-copie-1 Le 30 août dernier, la cour d'appel de Reims condamnait le propriétaire de Sodimédical, la filiale française du groupe allemand Lohmann & Raucher, à payer «solidairement» les salaires des cinquante et un salariés de Sodimédical qui n'étaient plus payés depuis mai.

Dès l'automne, le groupe allemand Lohmann & Raucher trouvait la parade en plaçant sa filiale française basée à Remiremont en procédure de sauvegarde. Cette procédure, en gelant toutes ses dettes, lui évite de payer les salaires. Depuis octobre, les cinquante et un salariés aubois n'ont ainsi rien touché.

Les deux juges qui siégeaient n'ayant pu se mettre d'accord suite à la première audience du 9 décembre, l'affaire était de nouveau plaidée, hier après-midi, en présence d'un juge départiteur. Une juge de la cour d'appel de Reims est ainsi venue spécialement à Troyes pour assister la formation de référé.

Le juge de la cour d'appel de Reims rendra sa décision le 18 janvier en prenant appui sur les plaidoiries présentées hier.

L'avocate des salariés rappelait l'état de dépendance totale de la société de Plancy, une dépendance soulignée dans le rapport même du juge-enquêteur nommé par le tribunal de commerce. «Ce rapport rappelle que le groupe allemand possède 130 M€ de réserves et a réalisé 34 M€ de bénéfices sur deux exercices avec un chiffre d'affaires qui augmente de 5 % en temps de crise. Et on a l'audace de ne pas payer les salaires et de plaider la désolation économique !»

 

http://www.lechatnoir51.fr/article-sodimedical-le-groupe-allemand-va-t-il-payer-96209555.html

Jeudi 5 janvier 2012 4 05 /01 /Jan /2012 16:01

Les offres de reprise qui doivent être déposées au tribunal de commerce dans les heures qui viennent (avec pour date butoir ce jeudi 5 janvier) sont désormais au centre des discussions.

Si le redressement judiciaire prononcé le 1er décembre dernier ouvrait la voie aux repreneurs, la situation semble se décanter peu à peu.

Premier constat : le projet de création d'une Scop par les 530 salariés de Saint-André-les-Vergers semble avoir du plomb dans l'aile. Compliqué à monter, le projet de coopérative ouvrière se heurte aussi au problème financier avec la nécessité de lever des fonds importants.

Parmi les repreneurs potentiels qui s'étaient montrés intéressés en décembre, il semblerait que le Haut-Marnais GHM se soit retiré de la course. D'après certains salariés, le projet de reprise de l'Allemand Europol serait le plus fiable. Mais pour l'heure, on ne sait rien du contenu des offres qui seront étudiées à partir de vendredi par l'administrateur judiciaire.

http://www.lechatnoir51.fr/article-petitjean-dernieres-tractations-en-coulisses-96210197.html

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Je n'avais pas d'autres solution vu le nombre important d'articles publiés. Il est très difficile et très embêtant de laisser des articles qui me sont adressés, non publiés faute de place. J'ai<br /> encore des articles en attente depuis ce matin et je suis très en retard dans mon travail.
Répondre
B
Faire d'une pierre quatre coups, il s'agit de toutes façons, de travailleurs victimes de patrons voyous, la lecture des ces quatre articles différents ne m'a aucunement perturbé.
Répondre