ISRAEL : 34 FEMMES SONT INTERNEES DANS LES GEOLES ISRAELIENNES

Publié le par Tourtaux

Women's Organization for Political Prisoners (WOFPP)

P. O. Box 31811, Tel Aviv

www.wofpp.org


 

Bulletin juillet 2010

 

Il y a, à présent, environ 34 prisonnières politiques dans les prisons israéliennes: Environ 18 à la Prison de Hasharon (Tel Mond), environ 15 à la Prison de Damoon (Montagne de Carmel), une prisonnière à la Prison de Névé Tirza (Ramle)

 

 

Hasharon Prison (Tel Mond)

 

 

Rajaa elGhul, une détenue administrative, âgée de 39 ans, du Camp de Réfugiés de Jénine, a été arrêtée le 31 mars 2009. Les autorités israéliennes ont prolongé sa détention administrative de trois mois additionnels.

 

L'avocate Shirin 'Isawi, âgée de 30 ans, de Jérusalem, a été arrêtée le 21 avril 2010 et emmenée au Russian Compound (Mosqobiya). En juin 2010, elle a été transférée à la détention dans une aile de séparation à la Prison de Hasharon.

 

Condamnations

Senabel Breek, âgée de 20 ans, de Naplouse, a été arrêtée le 22 septembre 2008. Le 2 juin, elle a été condamnée à 40 mois de prison et une amende de 5000 NIS (environ 1400$).

 

'Ayaha Ghanimat, une ancienne prisonnière, âgée de 19 ans, étudiante de collège, de Surif, district de Hébron, a été arrêtée le 2 septembre 2009. Le 30 juin, elle a été condamnée à deux ans de prison.

 

Mises en liberté

Warda Baqrawi, âgée de  33 ans, de 'Arabeh, région de la Galilée , arrêtée le 16 octobre 2002, a été mise en liberté le 20 juin 2010.

Ghofran Zamel, âgée de 26 ans, du Camp de Réfugiés d'el'Ein, district de Naplouse, arrêtée le 20 août 2009, a été mise en liberté le 7 juin 2010.

Iman Bader Ekhlayel, âgée de 33 ans, de Bet Omar, arrêtée le 2 juin 2010, a été mise en liberté sous caution de 1000 NIS (environ 280$). Pendant les 7 jours de sa détention, elle est tombée malade et a été hospitalisée à deux reprises.

 

Prison de Damoon (Montagne de Carmel)

 

Fouilles

Le 24 juin 2010 les autorités de la prion ont fait des fouilles rigides et humiliantes. Le matin, beaucoup de gardiens sont soudainement entrés dans les cellules de façon rude et insolente et ont commandé aux prisonnières de se mettre debout sans parler ou bouger. Ils ont fait des fouilles à nu, et ensuite ont mis toutes les prisonnières dans un coin dans la cour et leur ont défendu de parler.

 

Duaa elJayusi, de Tulkarem, a été arrêtée le 7 mai 2002. Son frère unique auquel les autorités israéliennes refusent le droit de la visiter, s'est marié récemment. Les autorités de la prison n'ont pas autorisé Duaa à lui téléphoner lors de son mariage.

 

Amal Jum'ah, du Camp de Réfugiés de 'Askar, district de Naplouse, a été arrêtée le 9 mai 2004. Au mois de mars, elle a été hospitalisée pour une intervention chirurgicale de l'utérus. À présent, elle est convalescente. Les autorités de la prison ne l'ont pas emmenée à l'hôpital pour un examen médical de contrôle. L'Association Yusef elSadeq (association de soutien aux prisonniers) ont envoyé un gynécologue privé pour l'examiner.

 

 

Prison de Névé Tirza (Ramle)

 

'Abeer 'Udeh, du district de Tulkarem, a été arrêtée le 9 juillet 2009. Elle a été transférée de la Prison de Hasharon à la détention en séparation dans l'aile des prisonnières criminelles à la Prison de Névé Tirza.

 

 

Les Prisonnières Détenues de la "Free Gaza Flotilla"

 

Le 31 mai 2010, des douzaines de femmes de différents pays ont été enlevées après l'attaque cruelle de la "Freedom Flotilla" par l'armée israélienne. La plupart de ces femmes ont été mises en liberté après environ deux jours.

Une femme, Lubna Masarwaa, de Kufur Qara dans le district du Triangle, a été mise en liberté le 3 juin sous les conditions suivantes: Une caution de 150.000 NIS (environ 41.700$), cinq jours d'assignation à résidence et la défense de quitter le pays pendant la durée de 45 jours.

 

 

Prison Militaire

 

Diane Kogan,âgée de 18 ans, de Bat-Yam, un faubourg de Tel-Aviv, a été emprisonnée pendant 10 jours et condamnée une seconde fois, le 13 juin 2010, à 25 jours additionnels d'emprisonnement pour son refus de s'engager dans l'armée israélienne. D'autres termes de prison pourraient suivre.



-----------------------------------------------------------
http://laconscience.nuxit.net/

     http://poesie-du-vecu.blogspot.com/

 

Source : Janine BOREL

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article