L'AFRIQUE DU SUD PREND SES DISTANCES AVEC "ISRAËL"

Publié le par Tourtaux

L'Afrique du Sud a critiqué vendredi 1 novembre l'accélération de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée, en marge du lancement d'une campagne pour la libération du dirigeant palestinien Marwan Bargouthi.

«Ce qui se passe en Palestine nous empêche de dormir», a déclaré la chef de la diplomatie sud-africaine Maite Nkoana-Mashabane à propos des nouvelles implantations israéliennes.

«La dernière fois que j'ai regardé une carte de la Palestine, je n'ai pas pu en dormir (...) on ne voit plus que des points, encore plus petits que les "homelands". Ça m'a brisé le cœur», a déclaré la ministre devant un parterre de militants et en présence de l'épouse du dirigeant palestinien détenu depuis 2002, Fadwa Bargouthi.

Les «homelands», aussi appelés «bantoustans», sont les dix micro-Etats fantoches qui furent délimités sous le régime raciste de l'apartheid dans les années 1950 pour donner aux noirs une «autonomie».

Le jour où on aura formellement l'autodétermination, on se demande ce qu'il restera de la Palestine telle que nous la connaissons", a ajouté Mme Mashabane.

L'Afrique du Sud a été choisie pour lancer une campagne internationale pour la libération de quelque 5.000 détenus palestiniens dont Marwan Bargouthi, chef du Fatah en Cisjordanie et plus ancien parlementaire palestinien emprisonné par Israël, est le plus connu et emblématique.

Symboliquement, le coup d'envoi a été donné le 25 octobre dans l'ancienne île-prison de Robben Island dans la cellule même où Nelson Mandela fut emprisonné pendant 18 de ses 27 années de réclusion.

L'Afrique du Sud a adopté depuis 1994 une ligne pro-palestinienne sans rompre ses relations diplomatiques avec «Israël» qui tournent cependant au ralenti. «Les ministres sud-africains ne se rendent plus en déplacement» en «Israël» et «les contacts de haut niveau sont réduits avec ce régime jusqu'à ce que cela aille mieux», a rappelé Mme Mashabane.

Source : i24
02-11-2013 | 14:18

Publié dans L'Afrique en lutte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 03/11/2013 05:58

Tout à fait d'accord avec toi Thami. Les peuples Sud africain ne sont pas à l'abri d'un retour aux affaires de ceux qui les ont opprimés, en particulier lors de l'apartheid criminel, dépassé dans
son horreur par celui imposé par les sionistes au courageux peuple Palestinien. Ce qui m'horrifie et me révolte à la fois, c'est de voir avec quelle violence criminelle des mercenaires de forces de
police privée puisse massacrer des ouvriers en grève pour leur survie et leurs légitimes revendications, sans que le gouvernement qui se veut progressiste ne réagisse de façon musclée pour mater
ces assassins au service d'un patronat de combat pour qui la peau d'un "nègre" ne compte pas.

Tourtaux 02/11/2013 23:22

Le gouvernement de l'Afrique du Sud a raison de prendre ses distances. Ce pays a bien du mal à se frayer un chemin vers une société plus juste et plus humaine. Il suffit de voir comment sont
traités les travailleurs dont certains sont tués par un patronat de combat .

Tourtaux 02/11/2013 23:21

Zahia Benabid : Il était temps!!!