L'AFRIQUE EN LUTTE : AU BENIN, LES SYNDICATS DECIDENT DE RADICALISER LE MOUVEMENT DE GREVE EN LE PASSANT DE 48H A 72H A COMPTER DU 21 JANVIER POUR LA SATISFACTION DE LEURS LEGITIMES REVENDICATIONS

Publié le par Tourtaux

 

Bénin : Vers la radicalisation du mouvement de grève des syndicats
COTONOU (Xinhua) - Les Confédérations, centrales et fédérations syndicales du Bénin, ont décidé de radicaliser leur mouvement de grève en passant de 48 heures à 72 heures à compter du 21 au 23 janvier en vue d'exiger la satisfaction de leurs revendications, indique la motion de grève adressée au ministre béninois du Travail et de la Fonction publique.
Vendredi 17 janvier 2014 | 23:37 UTC

Selon cette motion, les organisations syndicales demandent au gouvernement, entre autres, le respect scrupuleux et la jouissance sans entraves des libertés démocratiques et syndicales, la garantie de la sécurité à tous les citoyens, surtout des responsables syndicaux, des responsables des partis et organisations ne partageant pas les mêmes points de vue que le pouvoir.

Outre ces revendications, ils demandent aussi le paiement aux agents de l'Etat, y compris les enseignants des 25% d'augmentation décidé en 2011, la restitution des défalcations arbitraires sur salaire pour fait de grève licite et le relèvement du SMIG à hauteur de 60.000 fcfa dans le secteur privé et para-public.

Ils exigent aussi de l'exécutif le relèvement de leurs fonctions des préfets des départements de l'Atlantique et du Littoral, Placide Azandé, et du commissaire central de Cotonou, Pierre Agossadou, tous deux auteurs de la répression de leur marche pacifique du 27 décembre dernier à Cotonou, qui a enregistré plusieurs personnes blessées, dont deux leaders syndicaux.

Selon la même source, les grèves d'avertissement de 48 heures observées la semaine dernière et cette semaine n'ont rien abouti.

http://www.afriquinfos.com/articles/2014/1/17/benin-vers-radicalisation-mouvement-greve-syndicats-241518.asp

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article