Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'HORRIBLE VERITE : VIDEO DE DECAPITATIONS DE SOLDATS LIBYENS FIDELES A KADHAFI PAR LES REBELLES ET AUTRES CRIMES DE GUERRE DE L'OTAN

Publié le par Tourtaux

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=24595#comments

 

L’horrible vérite : Vidéo de décapitations de soldats libyens fidèles à Kadhafi par les rebelles et autres crimes de guerre de l’Otan

 

 

orrible vérite : Vidéo de décapitations de soldats libyens fideles a Kadhafi par les rebelles et autres crimes de guerre de l’Otan

Traduction automatique, édité par Valérie
Le Hub Intel
Par Susan Lindauer, « ancien actif de la CIA » couvrant la Libye
23 juin 2011
L’OTAN a créée une propagande concernant la Libye pour justifier sa «guerre humanitaire» contre le gouvernement de Mouammar Kadhafi. Jusqu’à présent, l’OTAN a réussi en grande partie parce que les citoyens ordinaires à travers le monde n’ont pas accès aux informations directes sur lesquelles fonder leurs propres opinions.
En tant qu’ancien actif de la CIA qui a couvert la Libye auprès des Nations Unies de 1995 à 2003 durant les négociations pour le procès de Lockerbie, je suis obligée de briser la propagande afin d’examiner les preuves actuelles.
Répondant à de nombreuses demandes, je partage des preuves primaires que je reçois tous les jours de sources à l’intérieur de Tripoli. La vidéo vient de réfugiés libyens, recueillie par une commission d’enquête appelée «Les civils mondial pour la paix en Libye. »
L’équipe d’enquête comprend des Européens, Africains, Américains et des avocats pour les droits de l homme internationaux , qui préparent les allégations de crimes de guerre contre l’OTAN. À en juger par ces vidéos, les dommages financiers que l’OTAN sera tenu de payer a la Libye devrait être prodigieux, en effet.
Surtout, il est clair que l’OTAN a grossièrement déformé ses arguments aux Nations Unies, afin de justifier une action militaire. La Grande Bretagne et la France se sont basées sur de mauvais renseignements provenant de sources peut fiables, en essayant d’accéder au pouvoir par le conflit.
Une enquête plus attentive montre que ce sont les rebelles soutenus par OTAN qui sont coupables d’atrocités et absolument pas des soldats de Kadhafi. Les sanctions devraient être rejetées, et l’OTAN devraient placer ses forces militaires au cote de Kadhafi dans la défense du peuple libyen.
« Never play truth, or dare with a spy ».
Les vidéos dépeignent des atrocités épouvantables. Il y a deux raisons importantes pour lesquelles les rebelles de l’OTAN ont pu commettre ces actes. Premièrement, en commettant des crimes de guerre, les rebelles de l’OTAN ont déployé une stratégie de panique et provoquent la confusion dans de la rue, où ils doivent contrôler les gens.
Ils ont terrifier les opposants pour mieux les soumettre. Les Libyens ordinaires peuvent voir de leurs propres yeux que les rebelles libyens sont tout puissants, et ayant le soutien de l’OTAN  et il valaient mieux que les pro-Kadhafi loyalistes se taisent ou ils devraient faire face a de terribles conséquences.
En même temps, les rebelles libyens ont découvert un moyen de « punch l’OTAN’s buttons », et démarrer la « guerre humanitaire ». Apparemment, le monde est censé croire que le gouvernement de Kadhafi, qui n’a pas d’antécédents d’avoir attaquer son propre peuple en 41 ans de règne-est soudainement coupable des infractions les plus hideuses.
Ceux d’entre nous qui ont étudié de près la Libye ont des attentes opposées. Historiquement, Kadhafi a été si tenace et protecteur envers son peuple qu’il a refusé de remettre deux hommes libyens pour le procès de Lockerbie, malgré des années de sanctions de l’ONU.
Kadhafi savait que  les hommes étaient innocents, et qu’ils n auraient pas obtenu un traitement équitable devant la Cour. Bref, Lockerbie a été une opération false flag pour couvrir un voyou de la CIA impliqué dans un trafic d’héroïne de la vallée de la Bekaa au Liban, lors de la crise des otages de Terry Anderson.
Une équipe conjointe de la CIA, du FBI et des enquêteurs Defense Intelligence volaient sur le vol Pan Am 103 ce jour-là, en direction de Washington pour dénoncer la corruption, lorsque l’avion a explosé au dessus de Lockerbie, en Ecosse. La Libye a été étiquetée comme le bouc émissaire, mais comme 9 / 11, la vérité a refusé de mourir. Et Kadhafi a refusé de faire marche arrière. Il se tenait au cote de son peuple, malgré les pressions internationales pour le punir.
Au fait, les doutes de Kadhafi se révélèrent exacte. Dans un des épisodes les plus honteux de corruption jamais connus dans les tribunaux internationaux, les États-Unis ont soudoyé deux témoins au procès de Lockerbie avec 4 millions de dollars qui leur ont été verses.
Après que les deux témoins se soient rétractés et aient avoué les paiements, le seul libyien reconnu coupable de l attentat contre le vol de la Pan Am 103 Abdelbasset Megrahi, a remporté une « libération compassionnelle » de la prison écossaise en août 2009, ostensiblement pour qu’il puisse rentrer à la maison et y mourir du cancer.
Les actions de Kadhafi révèlent beaucoup de choses sur son caractère. En tant que leader, a-t-il jeter son peuple à des loups ? Ou les a t il abandonne pour des raisons pratiques ? Notoirement pas. Il revendique le peuple libyen comme le sien. Il les protège, peu importe ce que ça lui coute.
Ces vidéos sont la vérité vérifiée. Ironiquement, en affirmant que se sont les forces de Kadhafi qui sont responsables des crimes de viols spécifiquement, l’OTAN a fait une admission flagrante que les crimes de guerre existent en fait à l’intérieur de la Libye.
Les nouvelles qui disent que Kadhafi aurait donne du Viagra a ses soldats pour les aider a violer les femmes ont très bien joué sur CNN. Cependant l’ancien congressiste Cynthia McKinney a déterminé que le seul acheteur majeur de Viagra à destination de la Libye était le gouvernement américain lui-même, qui a remis les petites pilules bleues à des soldats rebelles âgées pour les stimuler pour la bataille.
À en juger par les témoignages de viol qui sortent de la Libye, la stratégie américaine a réussi de la façon la plus tragique.
Les mauvais garçons
Ces vidéos sont horrible comme Al-Qaïda l’est pour moi. Mais ne me prenez pas au mot. Regardez la preuve et décider par vous-même.
*Avertissement: ces vidéos sont crues et horribles. Elles sont visibles sur : obamaslibya.com et FederalJack.com, parce qu’il y a une lourde sécurité autour de son site et cela demande beaucoup de courage pour dire la vérité au pouvoir.
FederalJack ne reculera pas, et mettra à jour les vidéos sur le obamalibya.com des qu il recevra d autres vidéos.
La première vidéo montre un rebelle libyen décapitant un soldat libyen. Si elle ressemble à l’Irak, « well golly », le plus grand taux de combattants étrangers en Irak (et en Tchétchénie et en Afghanistan) venaient de l’Est de la Libye. Malheureusement pour l’OTAN, il n’y a pas moyen de nier que ces vidéos aient été tournées en Libye : Les hommes parlent un dialecte arabe libyen avec son accent particulier.
La deuxième vidéo montre des images horribles d’un rebelle libyen dépecer la chair pourrie d’un soldat mort et la mettre de force dans les mains des prisonniers de guerre libyens, qui sont alignés et qui sont obliges de la manger.
Une autre vidéo montre un groupe de rebelles sodomiser un civil avec un pistolet.
Une autre montre une foule de rebelles pendant (pendaison) et décapitant un soldat libyen.
Une autre vidéo montre des agents de la CIA travaillant a côte des forces rebelles, circuler dans les camions-preuve que les forces américaines sont déjà sur le terrain et participent activement aux atrocités.
Une autre vidéo montre plusieurs soldats libyens morts avec la gorge tranchée, couchés à l’arrière d’un camion. Les meurtres violent la Convention de guerre de Genève, qui protègent les soldats ennemis après leur capture. Dans l’excitation, les rebelles de l’OTAN encouragent un témoin terrifier a filmer la boucherie et de proclamer que les forces de Kadhafi sont responsables. Par la suite, l’homme avec la vidéo a fuit avec sa famille le bastion rebelle. Voilà comment la vidéo a atteint le groupe d’établissement des faits à Tripoli.
Toutes les vidéos peuvent être consultés ici
C est tellement barbare que cela défie tout entendement. Comment l’OTAN pourrait avoir envisagé que ces rebelles puissent avoir un potentiel leadership?

Le viol comme arme de guerre

Pire que vous n’aviez pensé, n’est ce pas ? Plus notoirement jusqu’à ce point, il est devenu évident que les rebelles utilisent le viol comme une punition en temps de guerre aux familles pro-Kadhafi ou «neutre» qui n’embrassent pas automatiquement la cause rebelle.
Dans la culture islamique, toute la famille souffre de stigmates après un viol, une sorte de punition collective.
Actuellement une équipe de femmes avocates des droits humains rencontrent les femmes qui ont été violées. Deux témoignages de viols et autres rapports de témoins oculaires sont fournis ici.
Cependant ce ne sont pas les histoires les plus crues. Le problème parcoure des centaines de miles à travers les checkpoints et les bombes. Pour vous expliquer, a partir du 22 Juin, des chercheurs non gouvernementaux ont parcouru 200 miles pour réaliser une vidéo d’un garçon qui a été castré et les deux yeux arrachés par les rebelles de l’OTAN comme une punition pour avoir refusé de rejoindre leur unité paramilitaire.
Une autre vidéo recueillie provient d’un père, qui décrit l’enlèvement de sa fille vierge issue d’une famille pro-Kadhafi. Après l’avoir traînée hors de la maison à la menace des armes et  emmène à une fête de viol pour un viol collectif nocturne brutal, les rebelles de l’OTAN ont coupé ses seins avec un couteau, et elle a saigné à mort.
Les enquêteurs des droits de l’homme sont en attente d’interviewer une femme libyenne de Zawia qui a survécu à un viol collectif brutal et qui lui ont coupe ses seins. Horrifiés les badauds l’ont sauvée l’empêchant ainsi de saigner à mort, après que les rebelles excités s’enfuirent en tirant des coups de feu en l’air.
Elle a été hospitalisée, mais elle est encore en trop mauvais état physique et moral pour gérer l’entretien. L’avocat international des droits de l homme l’attend.
Nous cherchons d’urgence  de l’aide américaine pour que cette femme libyenne puisse subir une chirurgie reconstructive aux Etats-Unis ou en Europe.
Le 19 Juin, les soldats de Kadhafi se battent pour sauver une autre survivante d un viol a Misurata.
La jeune femme avait été enlevée et retenue en otage pendant 20 jours. Les Rebelles l’ont viole chaque jour, a tour de rôle sans arrêt jusqu’au jour ou les forces de Kadhafi sont passées à travers leurs lignes et lui sauve la vie.
Voilà pour la mission humanitaire de l’OTAN. Il est clair que l’OTAN a été grossièrement trompé, et devrait cesser immédiatement de protéger ces rebelles. Les impôts des États-Unis servent a la formation de nouveaux talibans afin d’intimider le peuple libyen et le soumettre, pendant que l’Ouest pille la richesse de la Libye.
Mais l’OTAN a omis de prendre en compte l’esprit du peuple libyen. La Libye a une histoire puissante et les traditions de la résilience dans la défense de sa souveraineté contre les envahisseurs étrangers. Les familles libyennes et les chefs tribaux sont déterminés à obtenir des dommages financiers de tous les pays de l’OTAN et arabes qui soutiennent les rebelles.
Tant que l’OTAN assure la formation, les uniformes, fusils d’assaut militaires, des jeeps et des transports, des conseillers au sol et de la puissance aérienne – l’OTAN sera forcée de prendre la responsabilité pour ces crimes. Les dommages financiers iront aux citoyens a l’éducation, aux soins de santé, aux pensions publiques, aux universités, aux routes, aux ponts, « you name it ».
Patrick Haseldine, un expert britannique en matière de conflit de la Libye avec l’OTAN, a estime les dommages britanniques financiers actuels a 2,8 milliards de dollars.
Tout cela soulève la question de savoir pourquoi les gouvernements de l’OTAN voudraient soutenir ces rebelles, en premier lieu ? En effet, nous devrions tous poser quelques questions importantes.
Est-ce que le président Obama devrait dépenser l’argent fiscal américain durement gagné par la classe moyenne pour financer cette guerre ? Est-ce que l’Amérique doit entrainer les forces d’Al Qaïda ? Pendant que notre grande nation saigne ? Alors que les Américains peinent à trouver des emplois et luttent contre les saisies immobilières ? Sachant que nos soldats sont épuisés par deux autres guerres et luttent contre d autres forces rebelles d’Al-Qaïda en Irak et en Afghanistan?
Et pourquoi exactement l’Amérique devrait soutenir l’OTAN, pour que les Britanniques et les Français puissent revivre leurs jours de gloire de l’Empire ? Est-ce que cela vaut la peine de risquer notre Empire et notre prospérité ? Vraiment ?
Ces vidéos montrent une vérité différente. La CIA ne va certainement pas apprécier que je les divulgue. Mais les bons services de renseignement sont censés délivrer une honnêteté brutale. Nous ne sommes pas supposés cacher de laides vérités. Nous sommes censés obtenir de l’information que les dirigeants -et les communauté ont de toute urgence besoin pour faire des choix plus informés dans la fabrication des règlements. Il se trouve que ce sont de très tes horribles informations Mais je serais dans le faux si je vous les épargnais.
À mon avis en tant qu’ancien actif Américain, les États-Unis doivent rompre les liens avec les rebelles libyens et stopper leur financement immédiatement.
Vous pouvez décider par vous-même.
#####
Susan Lindauer a travaillé dans la lutte contre le terrorisme en Libye couvrant, l’Irak, l’Égypte, le Yémen, la Syrie et la Malaisie à l’ONU. Son équipe a donné un avertissement au sujet de l’attaque 9 / 11. Elle est l’auteur d’Extrême Préjudice: L’histoire terrifiante du Patriot Act et le Cover Ups de 9 / 11 et en Irak.
http://www.amazon.com/Extreme-Prejudice-Terrifying-Story-Patriot /dp/1453642757

 

Source : Gérard GUTKNECHT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans colonialisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article