L'OPPORTUNISTE MELENCHON ET SON COMPERE HOLLANDE DANS LES PAS DE MITTERRAND

Publié le par Tourtaux

 

 

J'écrivais hier : "Les mots se laissent dire"... François Mitterand lui-même ne s'est-il pas proclamé un dangereux adversaire du capitalisme, un révolutionnaire convaincu ? (discours au Congrès d’unification socialiste d’Épinay-sur-Seine, 13 juin 1971)

" Réforme ou révolution ? J'ai envie de dire - qu'on ne m'accuse pas de démagogie, ce serait facile dans ce congrès - oui, révolution. Et je voudrais tout de suite préciser, parce que je ne veux pas mentir à ma pensée profonde, que pour moi, sans jouer sur les mots, la lutte de chaque jour pour la réforme catégorique des structures peut être de nature révolutionnaire.

 Mais ce que je viens de dire pourrait être un alibi si je n'ajoutais pas une deuxième phrase : violente ou pacifique, la révolution c'est d'abord une rupture. Celui qui n'accepte pas la rupture - la méthode, cela passe ensuite -, celui qui ne consent pas à la rupture avec l'ordre établi, politique, cela va de soi, c'est secondaire..., avec la société capitaliste, celui-là, je le dis, il ne peut pas être adhérent du Parti socialiste.

 

Envoi de XARLO

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
@xuan, concernant la puissance à laquelle fair référence Mélenchon, c'est inquiètant et affligeant. De tels propos d'apprenti despote, devrait faire fuir les hésitants de ce dimanche. Il n'est pas<br /> possible d'entendre des propos aussi dangereux, je pèse mes mots, de la part d'un politique qui se prétend de "gauche". Je me demande ce qu'a dans le ciboulot un Hollande pour qui l'homme qui rêve<br /> d'être un puissant va se désister.<br /> Quelle honte! Le basculement du pays dans le fascisme est proche. Daladier bis va lui ouvrir grandes les portes. Il suffit de regarder vers la Grèce pour être édifié.
Répondre
T
Les votant(e)s vont élire un ami du MEDEF, de la calotte qui est prêt à suivre les ricains dans toutes leurs guerres coloniales. Je n'ai de cesse de dénoncer ces abominations que tout militant<br /> averti et expérimenté comme nous autres, pressent.<br /> Mélenchon le baratineur, c'est un copier-coller des gens qui privilégient leur égo.
Répondre
T
Je suis content que ça t'ai fait bien rire camarade TriNiTy et moins rigolo, dimanche soir, on sera fixés sur<br /> ce qui nous attend dans les prochains jours car :<br /> MELENCHON/HOLLANDE = MEME COMBAT CONTRE LA POPULACE!
Répondre
X
Et dans les pas de Sarkozy ...<br /> <br /> Hollande n'est pas encore élu qu'il a déjà chaussé ses rangers !<br /> "Le candidat PS à l'Élysée, François Hollande, a affirmé vendredi que, s'il était élu et si une intervention militaire en Syrie était décidée par l'ONU, la France "y participerait". "Si elle se<br /> fait dans le cadre de l'ONU, nous participerons à cette intervention", a déclaré François Hollande sur Europe 1 interrogé sur une éventuelle intervention militaire de l'ONU en Syrie pour "protéger<br /> les civils".<br /> source : http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/syrie-hollande-la-france-participera-a-une-intervention-militaire-de-l-onu-20-04-2012-1453392_324.php<br /> <br /> Quant à Mélenchon il ne vaut guère mieux, dans son interview aux Échos il écrit :<br /> « On ne discute pas entre gens de bonne compagnie. La politique, c'est un rapport entre puissances. Et la France, pour imposer sa vision, ne manque pas d'atouts. Au sein de l'Europe, nous sommes un<br /> pays hautement productif, le plus grand en territoire, bientôt le plus peuplé et disposant du deuxième plus vaste territoire maritime du monde.<br /> L'Europe ne se fera pas sans nous et encore moins contre nous »<br /> « L'Union européenne n'appartient pas aux Allemands. Elle est à nous aussi. Sommes-nous une puissance ou ne sommes-nous rien ? Personnellement, je considère que nous sommes une puissance. »<br /> « l'Allemagne acceptera ! Et pourquoi ce serait à eux de décider. Mettons-nous bien ça dans la tête. L'Allemagne est une puissance déclinante et la France une puissance ascendante. »<br /> <br /> "Sommes-nous une puissance ?" Quelle honte !<br /> La "gauche" réformiste et révisionniste c'est l'Union sacrée autour de l'impérialisme français.
Répondre
T
j'ai bien ri. C'est beau !
Répondre