L'UNION LOCALE CGT DE TOURCOING OCCUPEE PAR LA FAMILLE ALEXANIAN

Publié le par Tourtaux

 

 

 

UNION LOCALE DE TOURCOING

 

43 rue de Lille 59200 Tourcoing

0320244834

ulcgt-tourcoing@live.fr

 

 

LA FAMILLE ALEXANIAN EST A LA RUE

 

La solution, précaire, trouvée pour héberger cette famille pendant les deux mois d’été, a pris fin.

L’ « association » qui s’était soudainement manifestée au début de l’été avait fixé le terme de cet hébergement au 31 août.

 

Nous savons que la mairie de Tourcoing (et peut-être aussi un peu plus haut…) ont discrètement œuvré pour trouver cette solution temporaire, à un moment où la médiatisation de cette question prenait de l’ampleur.

 

Nous demandons aux mêmes de faire de même cette fois-ci.

 

La rentrée approche pour les deux enfants, Liana et Gor, toute la famille attend une réponse au recours engagé (demande d’asile) ; deux personnes sont malades. Les parents ne demandent qu’à s’insérer dans une société certes dure et inégalitaire, mais où a priori ils ne risquent pas la mort. Ils s’habituent d’ores et déjà à la vie clandestine où on les cantonne, et aux « règles » de celle-ci.

 

Nous n’entrerons pas dans des justifications politiques ou morales : en effet, pour nous, la question est tranchée une fois pour toutes, et cette famille ne peut plus vivre dans une telle précarité.

 

Aux arguments de « bon sens », au pseudo-réalisme politique qui guide le pouvoir actuel, aux limites qu’on oppose au droit de vivre et de s’installer, nous ne répondrons pas, tant tout ceci est mesquin, lâche et finalement cruel.

 

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la famille s’installe à nouveau dans nos locaux. Nous n’avons pas le pouvoir, et moins encore le désir de les en chasser.

 

Les locaux où nous sommes appartiennent à la mairie. Qu’elle prenne ses responsabilités. En trouvant une solution digne et humaine.

 

A moins qu’elle décide de faire intervenir les forces de l’ordre pour mettre deux enfants à la rue ? Ou pour les séparer de leurs parents ?

 

Avec les associations et partis qui les soutiennent, avec les citoyens épris de justice, avec l’ensemble de nos syndicats et syndiqués, nous serons très vigilants quant aux choix qui seront faits.

 

A Tourcoing le 31 août 2012

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article