LA CGT 59 : HALTE A LA REPRESSION SYNDICALE !! SIGNEZ MASSIVEMENT LA MOTION DE SOUTIEN AUX CAMARADES DISCRIMINES QUI SUBISSENT LA REPRESSION SYNDICALE

Publié le par Tourtaux

HALTE à la répression syndicale !!

 

URGENT ET IMPORTANT

Faites remonter très rapidement la motion ci-jointe, signée !!!

 

Pour les camarades qui sont victimes aujourd’hui de répression syndicale dans leurs entreprises :

 

è     Rappelons que ces camarades sont victimes de répression syndicale parce qu’ils défendent avec acharnement les seuls intérêts des salariés… 

 

è     Rappelons que ces mêmes camarades ont besoin de se sentir soutenus, aidés par tous les autres camarades de la CGT… 

 

C’est TOUS ENSEMBLE que nous devons porter les valeurs de solidarité et de fraternité qui représentent le fondement de notre CGT… 

 

La Commission exécutive de l’UD, les Unions locales et les Unions professionnelles réunies le 14 février dernier ont pris la décision ensemble de réactiver la campagne départementale contre les répressions syndicales qui se sont intensifiées dernièrement.

 

 

Le rapport de force ne peut reposer que sur quelques-uns. Nous avons besoin de l’investissement de chacun et de tous… La mise en œuvre des initiatives décidées (voir Note UD du 17/02 ci-jointe) dépend en grande partie des remontées de la « motion de soutien » signée par tous les syndicats.

 

Des camarades attendent ce simple geste de solidarité… qui permettra de mettre en œuvre les actions qui vont suivre…

 

 

Très fraternellement,

 

Martine DEBELS

UD NORD – Espace Revendicatif

debels.cgtnord@gmail.com

 

 

  

  

 

      

 


Après la vague de répression syndicale que la CGT a connu dans les entreprises suite à la lutte menée avec détermination par ses militants contre la réforme des retraites, aujourd’hui, les patrons poursuivent et intensifie cette répression.

 

Parce que les seuls intérêts qu’ils défendent sont ceux des salariés, des syndicalistes CGT sont aujourd’hui la cible de directions d’entreprises : Axter Courchelette, Norbert Dentressangle Seclin, Bocahut Avesnes sur Helpe, SNCF Nord/Pas de Calais, Jean Lefebvre Douai, L’Age Bleu Roubaix, AAI Seclin, Vistéon Gondecourt, Mariot Gamelin La Bassée….. et subissent une répression acharnée (licenciements, procédures de licenciement, procédures en justice, sanctions, discriminations…).

 

 

Trop c’est trop… ça suffit !

 

L’Union départementale et les Syndicats CGT du Nord s’insurgent contre cette répression inadmissible à l’encontre des délégués et militants de la CGT et exigent l’arrêt immédiat des sanctions et procédures en cours.

 

L’Union départementale CGT agira avec ses syndicats pour faire respecter les droits des salariés et combattre toute forme de discrimination et de répression syndicales.

 

 

A ……………………………………………….……….………….. Le ……………….….………………………………

 

 

Le syndicat CGT …………………………………………………………………..…………………………………………..

 

 

Signature :

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Il ne se passe pas une semaine sans que des travailleurs protégés ne soient virés ou sous la menace d'un licenciement. Nos camarades de la CGT sont particulièrement visés par cette discrimination<br /> illégale, si l'on se refère à ce qui reste du Code du Travail qui ne protège plus guère les militants syndicaux, représentants des travailleurs.<br /> Nous sommes face à une agression généralisée à l'encontre des camarades, par un patronat qui ne respecte plus rien.
Répondre
P
même les militants CGT ont du mal à se rendre compte de la vague de répression qui s'abat sur les élus CGT, et sur de simples militants.<br /> <br /> beaucoup trop pensent encore que le code du travail qui les définit comme "protégés" est appliqué dans la majorité des cas<br /> <br /> Hors, les patrons multiplient les procédures sous des prétextes des plus futiles, trop souvent des élus de CE d'autres syndicats suivent la répression du patron, quand ils n'en sont pas à<br /> l'origine...<br /> <br /> Si l'inspection du travail veille souvent "au grain", les recours hiérarchiques deviennent systématiques, et le gouvernement de droite dure autorise de plus en plus souvent le licenciement<br /> <br /> Ajoutons que cette procédure est souvent longue et complexe, démobilisatrice.<br /> <br /> Aussi, la mobilisation des syndicats CGT dès le début des menaces est esentielle, c'est souvent là que tout ce joue, où le patron recule de peur d'un conflit ou d'une médiatisation suite à la<br /> solidarité active<br /> <br /> <br /> Pas un camarade ne doit rester sur le carreau !<br /> <br /> à vos plumes !<br /> <br /> Si ça ne suffit pas, on manifeste, on mobilise à tout niveau !<br /> <br /> Solidarité active ! Ce combat, c'est le nôtre !
Répondre