LE PARTI DES TRAVAILLEURS DU BRESIL CONDAMNE FERMEMENT L'INVASION DE LA LIBYE

Publié le par Tourtaux

 

Brésil 26.03.2011. Le PT (Brésil) condamne fermement l’invasion de la Libye

samedi 26 mars 2011

Le Parti des Travailleurs du Brésil (parti de la présidente Dilma Roussef et de l’ex-président Lula da Silva) manifeste son rejet et sa condamnation des attaques militaires étrangères perpétrées contre le territoire Libyen, les considérant comme un véritable atteinte aux principes de souveraineté nationale et de l’autodétermination des peuples.

De telles attaques, soi-disant appuyées sur la résolution 1973 du Conseil de Sécurité de l’ONU — qui n’a pas compté avec l’appui du Brésil —, ne pourront que produire plus de morts et plus de destructions de cet Etat.

Garantir les Droits de l’Homme est fondamental mais ne peut servir de prétexte pour l’usage de force militaire pour des actions interventionnistes, qui tendent à rendre plus difficiles les conditions de vie des populations locales.

Le PT se joint à ceux qui exigent l’interruption immédiate de l’intervention armée en Libye (une cinquantaine de partis progressistes en Amérique Latine NDT) et réitère son appui aux initiatives qui visent à construire une solution politique pacifique et négociée au conflit existant.

Le PT exprime sa solidarité au peuple libyen, convaincu qu’il est le seul à posséder le droit de décider de manière autonome de l’avenir politique de son pays.

Rui Falcão

Président national (en exercice) du PT

Iole Ilíada

Secrétaire des Relations Internationales du PT

 

Source : http://www.larevolutionvive.org.ve/

Publié dans Les Amériques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> Une chose est certaine Serge, je l'ai récemment publié, la nouvelle présidente qui a décidé de se rapprocher des USA semble vouloir tourner le dos aux engagements pré électoraux qu'elle avait prise<br /> avant l'élection.<br /> Si tel était le cas, ce serait très malsain pour les pays à direction progressiste des Amériques.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Si le Brésil s'était prononcé contre, comme la Russie et la Chine, lors du vote de l'ONU, nous n'en serions pas là.<br /> En s'abstenant, c'est un véritable blanc seing qu'il donnait aux USA, il ne pouvait l'ignorer.<br /> Que s'est-il encore passé, comme tractations, dans les coulisses ? Le Brésil a-t-il obtenu une remise sur le prix des avions de chasse qu'il veut acquérir ? Nous le saurons peut-être un jour<br /> ...<br /> <br /> "Le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument " ... A méditer !<br /> <br /> <br />
Répondre