LE PAYS BASQUE EN BELGIQUE : HAUSSONS LE TON JUSQU'A BRUXELLES !

Publié le par Tourtaux

 

Haussons le ton jusqu'à Bruxelles !

http://www.lejpb.com/paperezkoa/20100526/201352/fr/Haussons-le-ton-jusqua-Bruxelles-

26/05/2010

Amaia Elixeri / membre de SEGI

Ce matin à Pau, l'Etat français a réitéré son engagement aux côtés de l'Etat espagnol. En acceptant de remettre aux autorités espagnoles 3 militants de Segi (le cas d'Olatz sera tranché le 8 juin prochain), la justice française les condamne sciemment à la torture et à la prison. Leur délit ? Leur crime ? Critiquer et contester les rouages du système, militer en faveur de l'indépendance et de la liberté ! Malheureusement, la décision prise ce matin ne nous étonne pas, elle s'intègre tout à fait à la stratégie menée depuis des dizaines d'années par l'Etat français : une stratégie de négation totale et de répression sauvage. Mais, face à l'oppression et à la répression, nous opposons l'espoir et la solidarité. Parce que nous croyons en un Pays Basque libre, indépendant et socialiste, nous continuerons coûte que coûte à travailler en faveur de ce projet !

La victoire passera par l'organisation et par la lutte.

Au coeur d'une véritable razzia répressive, la jeunesse basque n'est absolument pas épargnée. Au contraire, parce que nous portons haut et fort de nombreuses revendications, parce que les Etats français et espagnol savent que nous sommes l'avenir de ce pays, nous sommes une des cibles privilégiées des forces répressives. Les convocations, les fichages massifs, les rafles et autres procès à l'encontre de la jeunesse basque se multiplient : être jeune et militer est clairement devenu un délit !

C'est dans ce contexte que Segi se joint à l'initiative «Civil and political rights for the basque youth» et que nous appelons à manifester à Bruxelles le samedi 29 mai 2010.

Des départs en bus sont organisés de tout le Pays Basque. Pour Lapurdi, Baxe Nafarroa et Xiberua, le rendez-vous est fixé vendredi 28 à 19 h 30 au fronton Gazteluzar à Hendaye (retour dimanche matin). Une campagne de financement a permis de rendre le bus à prix libre : chacun donne ce qu'il veut !

Enfin nous voulons réaffirmer notre soutien à Aurore Martin, militante de Batasuna menacée d'être elle aussi remise à l'Etat espagnol pour le seul fait d'être une militante politique. L'audience de son mandat d'arrêt européen a été reportée au 1er juin, nous appelons ainsi la jeunesse à rester vigilante et à participer aux différentes mobilisations qui seront organisées.

Euskal gazteria aitzina !

Source : XARLO

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article