LE PRESIDENT MADURO ALERTE LE MONDE : LE VENEZUELA FAIT FACE A UNE TENTATIVE DE COUP D'ETAT

Publié le par Tourtaux

Nicolas Maduro alerte le monde : Le Venezuela fait face à une tentative de coup d'Etat

 

Jeudi 13 Février 2014

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a annoncé à la communauté internationale que son gouvernement est confronté à une tentative de coup d'Etat dirigé contre la démocratie - article et traduction Nico Maury
Nicolas Maduro alerte le monde : Le Venezuela fait face à une tentative de coup d'Etat
Le président a envoyé avertissement à l'Amérique latine et au monde. "Nous faisons face à un coup d'Etat contre la démocratie et le gouvernement que je dirige". "Des groupes fasciste utilisent les libertés publiques et la démocratie pour préparer le renversement du gouvernement,"

Le Chef de l'Etat a confirmé que le Bureau du procureur général a émis des mandats d'arrêt contre des responsables de la droite dans le pays. Le président a également informé la nation que les actions violentes de mercredi "on été préparée par Fernando Gerbasi Carratù et Ivan Molina, des opposants qui, dans un enregistrement audio, explique le plan de déstabilisation".

2 morts et 23 blessés, Nicolas Maduro promet la justice

Nicolas Maduro a déclaré que la justice sera faite après les effusions de sang dans le pays, et après le décès de deux personnes lors d'une manifestation. "Nous ne pouvons pas permettre l'effusion de sang. Nous voulons la paix et la justice", a déclaré le Président vénézuélien.

Il a averti que la violence sera puni par la loi. "Qui que ce soit, ils finiront en prison, parce que vous devez respecter le droit à la vie, à la paix de notre peuple". De même, les dignitaires de l'opposition qui favorisent le fanatisme contre les familles seront emmené en prison.

Nicolas Maduro alerte le monde : Le Venezuela fait face à une tentative de coup d'Etat
Eviter les violences fascistes comme en Ukraine


L'opposition vénézuélienne tente de promouvoir une campagne de violence à travers le réseau social Twitter, en appelant à de nouvelles manifestations, ce jeudi, le lendemain des événements malheureux qui se sont produits mercredi dans la capitale vénézuélienne, lieu d'affrontement violent contre certaines institutions publiques.

Grâce à des images, les actions fascistes ont l'intention de se recentrer pour délégitimer le gouvernement constitutionnel, et lancer un "appel de détresse" de la communauté internationale, affirmant que le gouvernement réprimait les manifestants.

Immédiatement, le ministre de l'Intérieur, de la Justice et de la Paix, Miguel Rodriguez Torres, a nié les rumeurs de violence, notant que "la situation au Venezuela est déjà calme" et les dommages causés par l'opposition seront réparés. Le ministre a appelé les Vénézuéliens à "être attentif aux plans de déstabilisation" des groupes violents liés a l'extrême droite, qui tentent de créer de nouvelles violences jeudi à Caracas.


Nicolas Maduro alerte le monde : Le Venezuela fait face à une tentative de coup d'Etat
Gouvernement vénézuélien appelle à la mobilisation contre le fascisme

Le maire de Caracas, Jorge Rodriguez, a exhorté les gens à un rassemblement en solidarité avec la démocratie contre le fascisme et contre les destructions causées l'opposition mercredi. Le ministre des Affaires étrangères, Elias Jaua, a appelé à la mobilisation populaire pour assurer la paix.



Il a exhorté le peuple a se mobiliser pour soutenir la démocratie, le président Nicolas Maduro et s'opposer aux violences qui favorise les mouvements fascistes de droite dans le pays.


Les vénézuéliens mobilisés sur twitter contre le fascisme #DerechaAsesinaYFascista #VzlaUnidaContraElFascismo



Publié dans Venezuela

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Jerem Baô : Tout à fait, les faucons américains sont bien capables de déstabiliser ce pays par un coup d'Etat. Les yankees et les banquiers sont prêts à tout pour reprendre le pouvoir au peuple.
Répondre
T
Dans ce type de situation, le peuple et l'armée ont un rôle essentiel.<br /> Pas de doute que les ennemis du gouvernement progressiste vont tout faire pour détourner les maillons faibles de l'armée, s'il y en a.<br /> Obama veut que le sang coule pour justifier une intervention armée.
Répondre