LE RAPPORT DE L'ONU SUR L'UKRAINE AUTORISE DE "TUER SELON LES REGLES". COMME SI DES NAZIS ETAIENT CAPABLES DE TUER "PROPREMENT" ALORS QUE DONNER LA MORT EST LEUR METIER

Publié le par Tourtaux

Mikhaïl Emelianov
17:23 19/06/2014
MOSCOU, 19 juin – RIA Novosti

Le rapport de la Direction du Haut commissaire de l'Onu aux droits de l'homme sur la situation en Ukraine choque, il autorise de "tuer selon les règles", a déclaré Mikhaïl Emelianov, premier adjoint du chef de la fraction Russie Juste. 

Le rapport en question a été publié le 18 juin et sera examiné dans quelques jours au Conseil de sécurité. Le ministère russe des Affaires étrangères attire l'attention sur l'interprétation unilatérale et politiquement engagée des événements en Ukraine en mai et début juin de cette année, ainsi que sur l'approche sélective des auteurs du document. En particulier, le texte recommande à Kiev de mener l'opération selon les "normes internationales", ce qui peut être considéré comme un geste d'indulgence pour l'escalade du conflit, a souligné le ministère. 

"Le passage disant qu'en principe l'opération punitive du gouvernement dans le sud-est – appelons les choses par leur nom – peut être menée, mais qu'il faut simplement respecter les règles et tuer les gens selon les règles, est tout simplement choquant. Les rapports de ce genre sapent la notoriété de l'Onu", a déclaré Mikhaïl Emelianov à RIA Novosti. 

"Malheureusement l'Onu n'adopte pas une position objective vis-à-vis de la situation en Ukraine et la direction de l'Onu penche plutôt du côté américain". 

"Par conséquent, les organismes et les commissions de l'Onu qui travaillent en Ukraine sont loin d'être toujours objectifs. Ce rapport sur les droits de l'homme donne une appréciation unilatérale de la situation", a déclaré Mikhaïl Emelianov. 

Pour sa part, le politologue Viatcheslav Nikonov perçoit la déclaration de l'Onu comme une recommandation aux autorités de Kiev de poursuivre l'opération militaire tout en évitant un grand nombre de victimes. 

"L'Onu n'appelle pas à stopper l'opération mais à la mener conformément à certaines normes. Honnêtement, je ne connais aucune norme pour ce qu'ils appellent l'opération antiterroriste. Globalement, le droit international en la matière est relativement souple. Je considère cette déclaration comme une recommandation de l'Onu à l'Ukraine de poursuivre l'opération antiterroriste tout en évitant un grand nombre de victimes", a fait savoir à RIA Novosti Viatcheslav Nikonov. 

 

Publié dans Ukraine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article