LE TRIBUNAL RUSSEL CONDAMNE LES SOCIETES OCCIDENTALES PRO-ISRAELIENNES

Publié le par Tourtaux

LeTribunal Russel condamne les sociétés occidentales pro-israéliennes
Nombre de lecteurs : 415

23/11/2010   
Les juges du tribunal Russel (tribunal international des crimes de guerre) ont condamné les sociétés complotant avec « Israël » dans ses crimes contraires aux lois internationales. Cette condamnation implique près de 12 compagnies internationales, basée sur des témoignages d’experts et des témoins sur les comportements des compagnies en question qui garantissent à « Israël » de poursuivre ses exactions, et qui facilitent l’acheminement d’armes aux colons et la construction du mur de l’apartheid en Cisjordanie occupée. Ces sociétés financent également la construction des colonies dans les territoires occupés.
 
Parmi ces compagnies :
 
-  La société britannique et danoise « G4S »  qui fournit à « Israël » des scanners pour fouiller les Palestiniens en Cisjordanie occupée.
 
-  La société multinationale Elbit System qui entretient des relations étroites avec la soi-disant « l’armée de défense israélienne », surtout lors de la guerre contre la bande de Gaza.   
 
-          La  société américaine Caterpillar qui exporte les bulldozers sophistiqués à « Israël » pour détruire les maisons palestiniennes et ériger les colonies israéliennes.  
-          La société irlandaise Ciment Roadstone Holdings qui procure à « Israël » le ciment nécessaire au mur de l’apartheid et aux colonies.
-          La société belge Dexia qui soutient financièrement les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée.
 
-          La société Carmel Agrexco qui exporte les produits des colonies.
 
 A l’issue d’une réunion tenue dans une salle appartenant à Amnesty International au centre de Londres, les juges ont exprimé leur soutien aux campagnes anti-israéliennes et ont appelé les victimes de ces politiques de porter des plaintes de droit civil contre ces compagnies, selon les lois internationales et les lois stipulées dans leurs propres pays.
 
Sur ce sujet, le juge belge Pierre Gland a indiqué que deux autres sessions seront consacrées à la Palestine, ajoutant que la prochaine session aura lieu en Afrique du Sud. A l’ordre du jour, on débattra de l’adoption du terme « le régime de l’apartheid » pour qualifier « Israël ». La quatrième session aura lieu aux Etats-Unis.
 
A la base des témoignages recueillis, les juges ont convoqué l’UE et 12 sociétés accusées, mais elles ont toutes boycotté la séance, à l’exception de trois compagnies. L’UE s’est contentée d’envoyer des lettres écrites en contrepartie.

 

Source :http://www.almanar.com/lb/News/Site/NewsDetails.aspx?id=163055§language=fr

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article