LES FAUX FRERES ENNEMIS

Publié le par Tourtaux

La CGT juge offensants des propos de Chérèque sur les grèves "inutiles" à la SNCF

[ 30/04/10  - 20H42 - AFP  ]

© AFP/archives - Jacques Demarthon
© AFP/archives - Jacques Demarthon

Le secrétaire général de la CGT-Cheminots Didier Le Reste a estimé vendredi "scandaleux et offensants" des propos de François Chérèque (CFDT), qui avait estimé que les 15 jours de grève en avril d'une partie des cheminots de la SNCF avaient été "inutiles" et avaient nui à l'image du syndicalisme.

Dans un courrier de trois pages envoyé vendredi au secrétaire général de la CFDT dont l'AFP a obtenu copie, M. Le Reste juge "incompréhensibles et intolérables" les propos de M. Chérèque le 25 avril.

Indigné que M. Chérèque ait "poussé la délicatesse jusqu'à mettre en cause l'honneur des cheminots en grève, qui auraient dû cesser le mouvement pour pallier aux déficiences de l'aviation, suite à l'irruption volcanique en Islande", M. Le Reste estime que le leader de la CFDT a "franchi le Rubicon".

"Qu'un dirigeant de votre niveau se mette à hurler avec les loups, (...), c'est purement scandaleux et offensant pour ceux qui se battent sur le terrain revendicatif et utilisent légitimement leur droit constitutionnel de faire grève", ajoute-t-il.

© AFP/archives - Bertrand Guay
© AFP/archives - Bertrand Guay

Alors que M. Chérèque avait jugé que la grève n'avait "rien apporté", M. Le Reste répond que "les effectifs supplémentaires gagnés par l'action sont loin d'être négligeables", avec "2.300 à 3.000 jeunes" recrutés "cette année". Il a également cité des acquis en matière d'organisation du travail.

Le cégétiste juge également "incohérent" le discours de la CFDT qui a "tenté de démobiliser les cheminots en argumentant qu'il fallait garder des forces dans la préparation d'une bataille à mener sur les retraites".

"La CGT n'a aucun conseil à recevoir de votre part", affirme M. Le Reste, rappelant que "ce ne sont pas l'attitude et la stratégie syndicale de la CFDT en 1995, en 2003 et en 2007 qui nous serviront d'exemple".

"De telles déclarations nuisent grandement à l'image de tout le syndicalisme et à notre capacité de nous rassembler pour servir la cause de tous les salariés", conclut M. Le Reste.

La CFDT-Fgaac et l'Unsa s'étaient retirés de l'appel à la grève après avoir obtenu un accord salarial auprès de la direction et la création de 450 emplois.

Copyright © 2005 AFP. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) (dépêches, logo) sont protégées pas des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune des informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations."

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> Tu as raison Patrice de mettre entre guillemets le mot "erreur" car il ne s'agit pas d'une erreur mais d'un acte prémédité.<br /> Je suis prêt à parier que c'est B. Thibault qui succédera à l'enfoiré de Minck à la tête de la CES COLLABO. Ce qui fait que cette putain de CES aura pour premiers dirigeants deux ex-cheminots<br /> français de la CGT.<br /> Les paris sont ouvert, faites vos jeux!<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> tout à fait d'accord, Jacques ! On ne négocie pas après avoir baissé pavillon, mais sous le contrôle des grévistes. La CGT, une fois de plus, fait cette "erreur" fondamentale, dont la direction de<br /> la SNCF n'a pas manqué de se servir et de s'en glorifier.<br /> L'image donnée est lamentable, quelques soient les résultats obtenus.<br /> <br /> Pour 2007, le résultat de cette "stratégie" a bien été la casse des régimes spéciaux, malgré les communiqués ronflants de la CGT : Victoire pour ce gouvernement de Casseurs !<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Je suis d'accord avec ton argumentation Patrice mais, comme tu le sais, je suis un cheminot retraité CGT qui n'accepte pas et n'acceptera jamais les compromissions et autres trahisons, surtout<br /> lorsqu'elles émanent de gens de la corporation cheminote.<br /> Nos aînés ont bataillé dur pour arracher nos acquis. Les générations suivantes et actuelles se sont aussi battues et se battent encore, le dernier conflit ferroviaire en témoigne mais, je ne<br /> passerai jamais sur la trahison de B. Thibault(cheminot) qui, en novembre 2007, lors de la grève dure des cheminots pour la défense de nos régimes spéciaux, a tendu la patte à Sarkozy, notre pire<br /> ennemi, lui permettant ainsi de poignarder non seulement les cheminots mais aussi l'ensemble de la classe ouvrière.<br /> Cette-fois, c'est le Secrétaire général de la Fédération des cheminots qui a incité les camarades grévistes à suspendre le mouvement tout en déléguant les pouvoirs fédéraux CGT aux secteurs<br /> régionaux CGT.<br /> La Fédération a fait un communiqué expliquant que les propos tenus par Didier Le Reste n'étaient pas ceux que les médias lui prêtaient mais, il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles. Les<br /> gens ne sont pas dupes et savent lire entre les lignes et je pense être de ceux qui savent décrypter un texte auquel on veut faire dire le contraire de ce que nous avons vu et entendu.<br /> C'est inadmissible!<br /> Jamais une lutte ne doit se relâcher, sous prétexte de négociations.Comment peut-on prétendre se présenter en position de force à une négociation si on relâche la pression?<br /> Ma conception de la lutte de classe n'est pas celle-ci.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> La encore, on peut être critique envers la CGT, mais le Jaune Chérèque a vomi sa bile dès avant la grève, son "syndicat" de Jaunes CFDT-FGACC a signé des "accords catégoriels" minoritaires, a fait<br /> introduire dans ces "accords" des clauses de "non dépassement". Jusqu'où ira cette pourriture ?<br /> <br /> <br />
Répondre