LIBEREZ GEORGES ABDALLAH, LE PLUS ANCIEN PRISONNIER POLITIQUE, EMPRISONNE EN FRANCE DEPUIS 28 ANS !

Publié le par Tourtaux

Libérez Georges Abdallah, le plus ancien prisonnier politique, emprisonné en France depuis 28 ans !
Georges Ibrahim Abdallah est un militant communiste libanais qui, au sein de son organisation, les Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), a lutté avec acharnement contre les criminels impérialistes et leurs alliés sionistes.
En 1982, l'armée israélienne envahit le Liban. Massacres de masse (les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila en sont un exemple), liquidation des intellectuels par les services secrets israéliens, crimes contre l'humanité. La lutte populaire s'organise contre l'occupant.
 
Georges Ibrahim Abdallah, combattant de la cause palestinienne et libanaise, s'y engage résolument. Il est arrêté à Lyon en 1984 et en 1987, à la suite d'un montage policier et judiciaire et sous pression du gouvernement des Etats Unis, il est condamné à la réclusion à perpétuité, avec une peine de sûreté de 15 ans, pour "complicité" dans l'exécution d'un membre de la CIA et d'un agent du Mossad (services secrets israéliens) action revendiquée par les FARL (Fractions révolutionnaires armées libanaises
 
Libérable depuis 1999, il est actuellement incarcéré à Lannemezan ... libérable depuis 13 ans !          Le 28 décembre 2011, le préfet Yves Bonnet, ancien patron de la DST, ancien député, reconnaît dans cette incarcération de 28 ans "une vengeance d'État" et réclame la libération "du plus vieux prisonnier politique en France". Oui, fidèle à ses engagements, il n’a jamais rien renié de son combat pour la libération totale de la Palestine et la solidarité avec les peuples en lutte contre l’impérialisme et le sionisme.
l’État français et sa  justice, aux ordres des États-Unis et d’Israël, ont refusé de le libérer malgré sept demandes de libération conditionnelle, toutes rejetées. Le motif : Georges Ibrahim Abdallah a conservé intactes ses convictions politiques.
Dans la décision de refus de sa liberté il est écrit : « ses convictions anti-israélienne et anti-impérialiste sont restées intactes ». Aujourd’hui en France, on reproche à Georges son engagement politique : c’est un prisonnier d’opinion !
Son pays se déclare prêt à l’accueillir, comme le consul libanais à Paris l’a encore réaffirmé il y quelques mois dans une lettre adressée au juge français chargé du dossier.
 
Alors, qu’attend le gouvernement libanais pour exiger la libération de son compatriote ?
 
Alors, qu’attend le gouvernement français pour enfin  libérer Georges Abdallah ?
 
L’aval des États-Unis ? L’autorisation d’Israël ?
 
A l’occasion de la visite officielle en France du Premier ministre libanais, Najib MIKATI, ce 9 février 2012,  et alors qu’une nouvelle demande de libération vient d’être déposée, qu’une mobilisation de l’ensemble des forces progressistes libanaises prend de l’ampleur, en France les collectifs qui exigent la libération de Georges Abdallah appellent toutes les forces progressistes, antiracistes, anticapitalistes, anticolonialistes et anti-impérialistes à manifester ce jeudi 9 février.
 
MAINTENANT ÇA SUFFIT, LIBÉREZ GEORGES ABDALLAH !
                                Rassemblement à Lille jeudi 9 février, 18h30,                   
 place du Général de Gaulles (Grand Place)
 

Appel de : Comité solidarité Georges Lille - AFPS 59/62 - Comité Libérez Les de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques 59/62 – NPA - Comité solidarité Basque - L'Alliance Rouge et Noire - Génération Palestine - URCF-Nord -  UJFP – Coordination communiste 59/62

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article