MALGRE LES BOMBARDEMENTS DES TERRORISTES LE PEUPLE SYRIEN VOTE POUR REELIRE HAUT LA MAIN SON PRESIDENT. LE SCRUTIN EST PROLONGE JUSQU'A MINUIT.

Publié le par Tourtaux

Le scrutin présidentiel en Syrie a démarré ce mardi matin. Les bureaux de vote ont ouvert à 7 heures locales (4 heures GMT), uniquement dans les zones contrôlées par le régime.

Plus de 15 millions de Syriens sont appelés aux urnes et le vote, qui devra s'achever à 19 heures locales (16 heures GMT), peut être prolongé de cinq heures à la demande de la commission électorale. Le nombre de centres électoraux a atteint 9601 centres contenant 11776 urnes dans tous les gouvernorats syriens. La presse officielle a évoqué un plan de sécurité pour protéger les bureaux de vote, indiquant que l'armée et les forces de sécurité étaient en état d'alerte maximale. Les votants sont fouillés, les forces du régime craignant des attaques terroristes. Des observateurs iraniens, russes et même nord-coréens supervisent le scrutin.

A Damas, les centres électoraux ont connu une grande affluence d'électeurs qui ont assuré queLa Syrie élit son président leurs voies sont nécessaires dans cette phase décisive dans l'Histoire de la Syrie. Des files d'attente se formaient devant les bureaux de vote dans la capitale où les rues sont placardées d'affiches à la gloire de Bachar el-Assad.
«J'ai voté pour le président, naturellement», affirme Nadia Hazim, 40 ans, au bureau de vote du lycée Bassel el-Assad rue de Bagdad, au centre-ville, en exprimant l'espoir que Bachar el-Assad «va gagner» la guerre face aux groupes armés terroristes. Dans la salle, où se trouvent une urne transparente et un isoloir au rideau blanc, des photos de Bachar el-Assad et des deux autres candidats, Hassan al-Nouri et Maher al-Hajjar, sont collées aux murs. Certains électeurs vont derrière l'isoloir, d'autres pas, choisissant de mettre leur bulletin directement dans l'urne.

Les habitants de Deir Ezzor, d'Idleb et de Tartous sont allés aux centres électoraux pour élire leur président qui renforcera la souveraineté de l'Etat et luttera contre le terrorisme.
Les Syriens déplacés au gouvernorat de Tartous ont affirmé que leur participation aux élections a pour but d'élire le président qui rétablira la sécurité et la stabilité dans la patrie.
De même, les habitants de la ville d'Alep se sont rendus dès le matin aux urnes pour élire le prochain président de la république, selon les directeurs des centres électoraux au gouvernorat.
Les électeurs ont assuré qu'ils voteront pour le meilleur et le plus compétent président, faisant savoir que les menaces des terroristes ne les intimideront pas.

Des embouteillages monstres ont été signalés à la frontière libano-syrienne, notamment au point de passage de Jdeidet-Yabous, en raison du départ de Syriens voulant participer à l'élection présidentielle en Syrie.

Source : agences et rédaction

03-06-2014 | 11:04

 

 

Publié dans Syrie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Ils votent sous la mitraille
Répondre
T
Dorsaf Rouaa Rayouna : Que Dieu protège nos frères les syriens.
Répondre