MARSEILLE : LES SOCIAUX TRAITRES APPELLENT SARKOZY POUR TORPILLER LES GREVISTES

Publié le par Tourtaux

  Grève contre la réforme des retraites
Retraite
Le PS appelle l'Etat à débloquer la grève à Marseille

Par LEXPRESS.fr, publié le 22/10/2010 à 18:59

 
 

Le président PS de la communauté urbaine de Marseille a demandé à la préfecture le déblocage du centre de déchets de la ville. Une décision surprenante mais justifiée par des raisons sanitaires.

 
Le PS appelle l'Etat à débloquer la grève à Marseille

f. caselli/photopqr/la provence/maxppp

Eugène Caselli (à gauche) a finalement demandé l'évacuation du centre de déchets de Marseille, bloqué par les opposants à la réforme des retraites  

Quand le gouvernement envoie les forces de l'ordre débloquer les dépôts de carburant et les raffineries, le PS crie au scandale.  

Aussi, lorsque le président socialiste de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli, demande ce vendredi au préfet de région d'ordonner le déblocage et la reprise du travail dans deux centres de transfert des ordures ménagères de la ville, il y a de quoi s'étonner.  

8000 tonnes de déchets dans les rues

Pas pour l'intéressé, qui invoque des raisons sanitaires. Dans un communiqué, la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) précise que la décision d'Eugène Caselli de demander la réquisition "a été rendue nécessaire par l'état sanitaire de plus en plus préoccupant des rues de Marseille après 12 jours de grève, et à la veille d'un week-end qui s'annonce pluvieux, ce qui pourrait encore aggraver la situation".  

"Ce fut une décision difficile à prendre", précise l'agglomération à LEXPRESS.fr. Pour celle-ci, il a fallu trouver "un point d'équilibre entre le combat national contre la réforme des retraites et la responsabilité de l'élu. "Les conséquences d'une grève longue ne doivent pas mettre en péril l'hygiène publique, la santé et la sécurité des concitoyens", détaille-t-on.  

Ce mercredi, le préfet avait déjà pris des mesures en réquisitionnant du personnel de la sécurité civile pour évacuer les déchets de la voie publique.  

Les deux centres situés aux Aygalades et à Bonnefoy sont occupés depuis lundi pour l'un, mercredi pour l'autre, par des agents territoriaux en grève à l'appel de l'intersyndicale CGT, CFDT, SDU 13, FSU, UNSA.  

Près de 8000 tonnes d'ordures s'entassent depuis sur les trottoirs de Marseille et des villes limitrophes, membres de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole.  

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

TourtauxNOUS SOMMES EN TRAIN DE VAINCRE MON CAMARADE CE QUI VEUTBET 23/10/2010 22:20


L'UMPS SOUTIENT LA DICTATURE EUROPEENE


caroleone 23/10/2010 21:34


socs et UMP, même combat : l'europe ultra libérale !!


TourtauxNOUS SOMMES EN TRAIN DE VAINCRE MON CAMARADE CE QUI VEUTBET 22/10/2010 23:10


Que les socs soient dans le gouvernement ou fraient avec lui au FMI, à la mairie de Paris, de Nantes ou de Marseille, ceux-ci demeurent toujours aussi hypocrites.


Cyril LAZARO 22/10/2010 22:49


D'autant que les socialistes pensent avoir gagné la bataille politique. Ils sont pressés que le mouvement se calme et regardent vers 2012.


TourtauxNOUS SOMMES EN TRAIN DE VAINCRE MON CAMARADE CE QUI VEUTBET 22/10/2010 21:43


Partout où, dans le monde, les socialistes sont au pouvoir, ils font une politique réactionnaire. En France, Jospin a été l'homme qui a le plus dénationalisé. Ailleurs, comme par exemple au Chili,
leur négative politique à ramené la droite dure avec un milliardaire au pouvoir.
En Grèce, en Espagne, au Portugal, en Angleterre, aux Etats-Unis notamment, les socs sont aux commandes et les peuples souffrent de leurs méfaits alors, ce qui se passe à Marseille n'étonnera
personne à l'exception des crédules et des collabos.