MENSONGES ET MANIPULATIONS CHEZ NORBERT DENTRESSANGLE DISTRIBUTION

Publié le par Tourtaux

get.aspx.jpg  

La  Direction annonce avoir sanctionné un salarié qui n’aurait pas voulu exécuter des consignes données par son chef.

 

Faux ! Il n’a pas été sanctionné, mais licencié, non pas pour avoir refusé d’exécuter des consignes  mais comme on lui a  reproché lors de son entretien :

1° avoir eu des mots avec son chef.

2° avoir défoncé une remorque à coups de fourches.

3° avoir décalé sa pause.

 

Le salarié licencié dénonce une exagération des faits reprochés et une véritable mise en scène contre lui. Pour rappel : lors de la réunion avec la Direction à ce sujet ( le Directeur, le RH, le DRH, les Syndicats CGT et FO, plus une quinzaine de salariés) cette dernière n’a apporté aucune preuve, et les griefs énoncés ont été fondés sur des « on-dit ». La seule chose qu’à reconnue le salarié en cause, c’est d’avoir eu des mots avec son responsable. la direction a annoncé devant tous  les salariés que comme le site de Lesquin faisait du chiffre,   le management était fait correctement et qu’il ne pouvait pas mettre en doute la parole d’un responsable. Il nous est impossible de nous satisfaire d’une telle réponse, d’autant plus que le Directeur a reconnu devant les chauffeurs de navettes de nuit que la sanction était disproportionnée, dires qu’il a niés quelques jours plus tard.

 

En pratiquant de cette manière, la Direction fait diversion pour occulter les vrais problèmes que les salariés rencontrent sur le site de Lesquin. A savoir :

-          Dégradations des conditions de travail dues à l’étroitesse de l’entrepôt.

-          Non paiement des temps de pause, des déplacements, des formations, des jours de fractionnement.

-          Non paiement des heures de nuit au coefficient légal.

-          Non paiement de la prime de bonus aux CDD.

-          Et cerise sur le gâteau, depuis deux ans, non paiement des heures supplémentaires qui sont imputées sur des congés payés pris, sur les jours fériés, et sur les jours d’absences autorisées, pratiques tout à fait illégales…. Il serait intéressant de savoir ce qu’en pense l’URSSAF !!!!!

Cet argent détourné, donc non distribué aux salariés, va directement dans les poches des actionnaires.

 

Ce n’est pas difficile de savoir ce qu’il va tous nous arriver : après une baisse importante de la masse salariale due au dégraissage suite à des licenciements abusifs, des ruptures conventionnelles, des démissions suite à des pressions, les salariés restants, seront après avoir été pressés comme des citrons, jetés comme des malpropres, pour être remplacés par des contrats précaires ou des chauffeurs exploités venus des pays de l’Est, comme cela se passe à CALAIS et à THIANT. Pour en arriver là plus facilement, La Direction veut licencier votre Délégué Central CGT qui les dérange en défendant quotidiennement les salariés de Norbert Dentressangle et en luttant contre l’injustice sociale.

 

Si vous ne cautionnez pas de tels agissements de la part de vos dirigeants, rendez-vous vous est donné le mardi 15 mars 2011 à  7h00 devant le site de Lesquin lors de l’entretien en vue du licenciement de votre délégué CGT.

Par CGT PHILIPS EGP DREUX

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article