OKINAWA : LES SOLDATS US DE L'OTAN SE COMPORTENT COMME DES PORCS AVEC LA POPULATION. ILS NE SONT PAS PUNIS POUR LES DEGRADATIONS DE BIENS PUBLICS, LES VIOLS ET LES MEURTRES QU'ILS COMMETTENT

Publié le par Tourtaux

 

Les « cochonneries » américaines des soldats de l’OTAN à Okinawa
L’équipe du site



Les militaires de l’OTAN sont des « cochons et des occupants », a annoncé le maire de Ventspils (Lettonie) où se sont déroulés les exercices internationaux.

Pas de réaction, et surtout pas d’excuses de la part de l’OTAN, d’ailleurs comme toujours dans ces cas-là. Les soldats se sentent comme chez eux sur ces bases éloignées, habituellement on ne les punit même pas pour dégradation de biens publics, pour viols et pour meurtres. Le comportement des militaires américains au Japon où ils commettent des dizaines de crimes chaque mois est la quintessence des cochonneries de l’OTAN.

Nous vous proposons de prendre connaissance de l’avis de Boris Mejouev, directeur adjoint du Fonds des initiatives civiles « Stratégie 2020 ».

« C’est une armée de métier où débarquent des gens d’une mentalité particulière. De plus, on y observe un service militaire peu scrupuleux. Ces gens ne sont pas vraiment prêts à effectuer des actions militaires sérieuses. Ils cherchent de l’argent et ne sont pas prêts à servir leur patrie. De plus, ils ont un sentiment psychologique – le sentiment de maître blanc. Cela existe encore malgré la lutte contre le maître blanc ».

Cela fait déjà longtemps que le voisinage des militaires de l’OTAN (surtout les Américains) exaspère les habitants des pays où ils se trouvent. Des actions de protestations ont lieu même au Japon, pays réputé pour être traditionnellement réservé, où sont localisés des dizaines de milliers de soldats américains. Anatoli Kochkine, professeur à l’Université orientale, explique :

« Depuis 1972, quand les droits administratifs ont été restitués au Japon, on a enregistré près de 5 000 crimes à Okinawa, dont un grand nombre de viols. Actuellement, les autorités américaines ont dû céder face à l’explosion de mécontentement des Japonais provoquée par l’affaire de 1995. Avant, la justice japonaise n’avait pas le droit de juger les Américains. Néanmoins, ces trois soldats américains qui avaient violé une fille ont été jugés au Japon et condamnées à 10 ans et à 6,5 ans de prison ferme. Il y a peu, un cas similaire a été enregistré en 2012, et avant - en 2008. »

Ces incidents dressent contre les militaires américains non seulement les habitants d’Okinawa, mais également tous les Japonais. Entre-temps, la présence des bases américaines dans le pays pose de plus en plus de problèmes. Il ne s’agit donc pas seulement du problème des crimes perpétrés par les militaires, mais également du fait que toute l’île semble s’être transformée en une base militaire, estime Anatoli Kochkine.

Mais la propagande japonaise s’évertue à convaincre les habitants que la présence des bases militaires étrangères est nécessaire dans le pays. Quant aux nombreux crimes, les autorités ferment tout simplement les yeux. De plus, le Premier ministre japonais Shinzo Abe se prononce contre la « Constitution de la Paix » en vue de créer une armée nationale et de participer plus activement aux affaires internationales. Apparemment, il veut suivre les Etats-Unis.

Source: Agences

03-06-2014 - 10:57 Dernière mise à jour 03-06-2014 - 10:58


http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=13&frid=13&eid=175745

Publié dans USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
La CPI est un outil pour réprimer les dirigeants politiques de pays qui refusent de se soumettre au diktat US.<br /> Une vraie JUSTICE commencerait par juger tous les criminels de guerre.<br /> Je pense notamment, entre autres, aux Bush, junior et senior, Hillary Clinton, Sarkozy, Erdogan, Netanyahou, Hollande, Fabius et tant d'autres de leurs semblables.
Répondre
T
Thami Bouhmouch : La CPI n'a certainement pas été créée pour juger les scélérats US ou européens...
Répondre
T
Ils préfèrent déférer des africains
Répondre
T
Thami Bouhmouch C'est mieux de dire : aucun contrevenant US ne sera déféré à une quelconque juridiction, nationale ou internationale.
Répondre
T
La CPI qui n'a aucune existence légale a été créée pour servir les USA
Répondre