PALESTINE : MOHAMMAD DEIF, COMMANDANT DES BRIGADES EL-QASSAM, CE DIRIGEANT MILITAIRE PARALYSE IRRITE "ISRAËL" QUI N'A PAS ENCORE REUSSI A LE TUER APRES CINQ TENTATIVES D'ASSASSINATS

Publié le par Tourtaux

 
Mohammad Deif, ce dirigeant militaire paralysé du Hamas qui irrite Israël

 Mohammad Deif, commandant des brigades Ezzedine el-Qassam, branche armée du Hamas, a échappé à cinq tentatives d’assassinat israéliennes. Pour Tel Aviv, il s’agit d’un ennemi dangereux.

Sa deuxième femme, Widad, (27 ans), et son bébé âgé de sept mois, sont tombés en martyre mercredi soir dans un raid aérien israéliencontre une maison dans le quartier cheikh Radwane dans la ville de Gaza.

Deif s’est marié avec Widad il y a sept ans. Ils ont deux autres filles alors que Widad avait deux autres enfants d’un mariage précédent.

 Mohammad Dyab Ibrahim el-Masri, alias Mohammad Deif, est né en 1965 dans une famille palestinienne réfugiée qui fut obligée de quitter son village « Qobeybeh » en Palestine occupée en 1948. Sa famille, très pauvre, s’est installée en premier lieu dans un camp de réfugiés palestiniens avant de s’établir dans le camp de Khan Younes au sud de la Bande de Gaza.

La condition économique de sa famille l’oblige de travailler dès son jeune âge dans plusieurs métiers pour aider son père, le couturier.

Pendant plus de 20 ans, Deif a planifié de grandes opérations militaires contre l’Entité sioniste. Enlèvement de soldats, opérations martyres, ainsi que le lancement de roquettes et le creusement de tunnels. Il est devenu commandant des brigades al-Qassam en 2002 après l’assassinat de l’ex-commandant Salah Chehadé dans un raid israélien.

Diplômé en biologie à l’université islamique à Gaza, il adopte la pensée du Hamas au début des années 80.

Il a été arrêté par l’Autorité palestinienne à Ramallah en mai 2000, mais il est parvenu à prendre la fuite avec le début de la deuxième intifada.

Ayant échappé à cinq tentatives d’assassinat israéliennes, il a été blessé à l’œil et aux pieds. En septembre 2002, il a survécu à un raid israélien contre sa voiture dans la région de cheikh Radwane au nord de Gaza.

Selon des sites d’information palestiniens, cette blessure l’a rendu « paralysé », mais cette information n’a jamais été confirmée. Une seule photo a été prise de Mohammad Deif il y a 20 ans. Il était maigre et non barbu.

Un responsable du Hamas sous couvert de l’anonymat a assuré que Deif n’utilise aucun moyen de télécommunication moderne, et « agit en grande discrétion. Il vit toujours en état de vigilance et est très intelligent ».

Il est appelé Deif (ou hôte) parce qu’il ne « demeure pas dans un seul endroit pour longtemps », indique la même source du Hamas.

 « Il était créatif dans le domaine théâtral et artistique, et très actif dans le volontariat et le service des pauvres élèves. C’est un jeune timide, humble. Il aime l’action caritative et adore le travail militaire depuis son adolescence », ajoute-t-on.

Ce cadre du Hamas a été arrêté pour la première fois en 1989 avec des centaines de membres et de commandants du Hamas. Il est resté 16 mois en détention administrative sans procès.

Il a pris à sa charge d’aider Ahmad Jaabari dans la direction des opérations des brigades al-Qassam. Israël a liquidé Jaabari le 14 novembre au début de l’offensive israélienne contre la Bande de Gaza en 2012. 

Le haut dirigeant du Hamas a également révélé que suite au martyre de Jaabari, un commandant exécutif dans l’action militaire, de nouvelles mesures touchant la structure des brigades al-Qassam ont été prises par Deif, mais ces mesures sont « top secret ».

Traduit du site alalam

Source: Sites web

22-08-2014 - 18:55 Dernière mise à jour 22-08-2014 - 18:55

 

 

Publié dans Palestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article