PERPIGNAN : LE CHEMIN DE CROIX DU SYNDICALISTE CGT PHILIPPE GALIANO CONTINUE

Publié le par Tourtaux

  

Perpignan. Syndicalisme Philippe Galano dans la souffrance

Syndicalisme Philippe Galano dans la souffrance Philippe Galano, syndicaliste CGT et ex-conseiller régional PC n'en finit pas d'être inquiété par la justice, après 7 ans de procédure. Il y a quelques mois, il a été condamné en appel à 3 mois de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour l'occupation, en 2003, des locaux de la direction des ASF à Narbonne ; il était alors sous le coup d'une procédure de licenciement après les manifs' contre la réforme des retraites au péage de l'autoroute en juin 2003. Or, le 13 février dernier, Philippe Galano a reçu à son domicile, une convocation de la gendarmerie pour effectuer un prélèvement ADN en vue d'une inscription, comme tout condamné, au fichier national des empreintes génétiques. Une procédure que le syndicaliste soutenu par la CGT et le

PC refuse. Vendredi , le syndicaliste s'est présenté à la gendarmerie de Cabestany et en est ressorti sans avoir passé le moindre test ADN. Devant 82 militants et Jean Vila, le maire de Cabestany , il raconte : "C'est la 2 e fois que je suis convoqué pour la même question. Aujourd'hui, le Procureur voulait savoir si j'avais changé d'avis. C'est non. Jamais, je me ferai prélever d'ADN pour les faits que j'ai commis. Je connais la loi, les sanctions. Si je refuse, je suis passible de 12 à 18 mois de prison." Philippe Galano n'en démord pas : "Il faut arrêter cette spirale de criminalisation de l'action syndicale. Les salariés qui luttent pour défendre leurs droits et leurs emplois ne sont pas des délinquants." Il devra toutefois se présenter au tribunal de Perpignan, le 29 décembre pour s'expliquer. Et il y aura forcément du monde sur les marches du Palais.

Source midilibre.com

 

Blog : http://www.cyril-lazaro.com/

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> A propos de courber l'échine. Je me souviens qu'à Merlieux, lors de ma première fête du livre, on m'a demandé de participer à un colloque. Nous étions quatre auteurs et un sociologue.<br /> J'étais le premier intervenant. J'ai présenté mon livre avec conviction.<br /> Aussitôt est intervenu le sociologue qui a dit des choses auxquelles je ne m'attendais pas et qui sont désormais à jamais gravées dans mon esprit.<br /> L'homme qui était visiblement surpris par ma présentation très militante de l'ouvrage, nous a sorti tout de go que des gens qui se battaient avec autant de conviction et d'abnégation, cela ne se<br /> rencontrait plus de nos jours mais ce qui m'a le plus frappé parce que je ne m'y attendait encore moins, c'est que dans l'exercice de sa profession, il ne rencontre plus que des gens soumis, qui<br /> courbent l'échine, ne se battent contre l'adversité.<br /> Je ne savais plus où me mettre et dès qu'ils ont donné le micro au second intervenant, je me suis vite éclipsé pour retourner à mon stand.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Sarkozy avait "promis" que l'Etat poursuivrait les patrons voyous.<br /> <br /> Ces patrons devraient tous être en prison pour voler le fruit du travail des autres....<br /> <br /> Mais même lorsqu'ils enfreignent les lois de la justice bourgeoise, aucun d'entre eux n'est jamais condamné, sauf quelque sous fifre, ou pour règlement de compte entre mafieux<br /> <br /> Les lois de la bourgeoisie sont là pour contenir la colère du peuple....<br /> <br /> Certains, tels Philippe Galano, osent se rebeller<br /> <br /> Ils sont un exemple de ce que chacun pourrait faire : ne plus courber l'échine, dire NON !<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Cette loi scandaleuse a été pondue pour briser du militant. Il est aberrant de voir ainsi bafoué le droit de grève et ses "débordements" bien compréhensibles.<br /> Ce sont les patrons voyous qui devraient être traînés devant le tribunal au lieu des salariés qui luttent pour défendre leurs emplois.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Xavier Mathieu avait lui aussi refusé d'effectuer un prélèvement ADN. Qu'ils prélèvent les ADN des Woerth et consorts qui jouent avec l'argent des contribuables et qu'ils laissent les syndicalistes<br /> qui ne volent rien tranquilles!<br /> <br /> <br />
Répondre