POLE EMPLOI : DANGER POUR LES CHOMEURS

Publié le par Tourtaux

PÔLE EMPLOI: DANGER POUR LES CHÔMEURS (suite)
Avatar
le 12/05/2010 à 09:36

 

Et si le Pôle Emploi…

Et si Pôle Emploi empêchait les chômeurs de retrouver un travail ?

C’est l’intitulé, volontairement provocateur, du repas à thème de ce vendredi 7 mai au cercle populaire Joseph Lazare. Pas trop de monde, à peine 25 participants pour un sujet qui concerne pourtant de nombreux Biterrois. A la tribune avaient pris place Jean-Jacques Minana et Amidou Ouedraogo, tous deux conseillers à Pôle Emploi, le premier secrétaire régional du syndicat CGT de ce secteur, le second également secrétaire régional au même niveau mais pour Sud. Ah, tous les deux affichent leur appartenance au Parti Communiste ! Jean-Louis Saunier était chargé de distribuer la parole.

Bon, on sait qu’il y a eu fusion entre l’ANPE et les ASSEDIC. Dans quel but ? Certainement pas pour des raisons d’économie budgétaire, la fusion est onéreuse ! En fait Amidou Ouedraogo a un jugement arrêté. L’opération a pour objectif de faire baisser officiellement (et artificiellement) le chômage autour de 5 % à l’horizon des échéances électorales de 2012. Cinq % de chômage c’est ce que dans une économie libérale on appelle le plein emploi. Oui, une réserve de chômeurs est nécessaire au patronat pour faire pression sur les salaires. 5 % c’est bien sûr nettement moins que ce qui est actuellement.

Ce qui est ? Interrogation de Jean-Jacques Minana. Certains dans la salle connaissent la réponse. En fait c’est très compliqué car il y a des catégories à n’en plus finir et selon les professionnels de la chose on ne peut pas parler d’une baisse du chômage. Tout au plus un ralentissement de la hausse ! On le voit on fait dans la finesse chez nos gouvernants. Comme disait l’autre " Moins on pédale plus fort plus on avance moins vite ! "

Bon alors, quel est l’objectif ? Sûrement pas de supprimer le chômage, outre l’intérêt déjà cité d’une réserve de chômeurs, il y a l’impasse à laquelle conduit un système en fin de course qui nous condamne à la disparition du tissu industriel et des emplois afférents. A Béziers on en a l’illustration avec ce qui se passe à La Cameron.

Il s’agit donc de casser le thermomètre pour qu’on ne puisse pas prendre la température. La machine infernale est en route. On commence par réduire les moyens matériels et humains du Pôle Emploi. On confie au privé le traitement d’une partie des « patients ». On instaure l’obligation pour ceux-ci d’une visite mensuelle personnalisée. On peut leur conseiller une réorientation professionnelle, les inviter à définir des critères précis auxquels ils devront souscrire pour les amener à accepter ce qui leur est proposé faute de quoi ils seront radié. Oui, le but c’est de radier des listes le plus grand nombre de chômeurs dont on apprend que moins d’un sur deux bénéficie d’indemnités. On assiste à présent à l’embauche de gens qualifiés, quelquefois hautement, payés au SMIC, dont éventuellement on exploite les compétences à un prix avantageux. Comme l’a exprimé Jean-Jacques Minana on se croirait revenu au temps du STO.

Amidou Ouedraogo a fait état de ce qui se passe en Suède où il y a un peu d’avance sur ce qui va advenir ailleurs. Les chemins de fer suédois par exemple sont confiés à des entreprises privées qui embauchent des retraités de la sncf pour faire rouler leurs trains cependant que le recrutement des enseignants est confié aux chefs d’établissement. Compte tenu du contexte les tensions ne manquent pas entre les conseillers de Pôle Emploi et leurs « clients ». Dans ce secteur particulier où, comme à France Télécom, cohabitent des agents au statut de fonctionnaires et d’autres sous le régime de droit privé, c’est un euphémisme de dire que le moral n’est pas au beau fixe chez les salariés.

Les témoignages de la petite dizaine de chômeurs qui ont participé à la réunion ont corroboré l’analyse présentée par les deux syndicalistes. Comme l’a estimé Amidou Ouedraogo c’est vraiment une affaire politique que les objectifs assignés à Pôle Emploi par le pouvoir et sans doute par Sarkozy lui-même.

Une soirée très riche donc...

Jacqes CROS blog Cessenon

Par pcf béziers

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> Tu vas en faire sans aucun doute bon usage.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Je reprends la petite BD qui est tellement vraie et je renvoie sur les blogs pour l'article.<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Mais où va s'arrêter l'enfoiré de Sarkozy?<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> c'est clair qu'on a du souci à se faire !!<br /> <br /> <br />
Répondre