REIMS : LA MAIRE SOCIALISTE RETIRE AU COMMUNISTE KARIM MELLOUKI SA DELEGATION D'ADJOINT : COMMUNIQUE DE PRESSE DU GROUPE DES ELU-E-S COMMUNISTES DE REIMS

Publié le par Tourtaux

Communiqué de presse du groupe des élu-e-s communistes de Reims

 

Lors de l’élection municipale de mars 2008, la Section de Reims du Parti communiste français a présenté la candidature de Karim Mellouki, salarié des TUR, parce qu’il représente le monde du travail, des ouvriers et employés, notamment sous-représentés dans les assemblées élues ; parce qu’il représente une organisation syndicale reconnue dans la ville ; parce que sa candidature pouvait contribuer au rassemblement le plus large à l’occasion de cette élection. La plaquette de présentation des candidats de la liste du Nouveau Reims annonce clairement la couleur : Karim Mellouki, 44 ans, conducteur-receveur de bus, responsable syndical.
Depuis mars 2008, Karim Mellouki est conseiller municipal et adjoint à la Maire de Reims en charge de la voirie et des bâtiments communaux. Pendant ces deux années il a assuré consciencieusement sa fonction, gérant au plus près les moyens réduits dont il a disposé, avec le souci de la réactivité par rapport aux besoins exprimés par les habitants et la volonté de faire du service voirie un véritable service public. Aucun reproche ne lui a été fait concernant sa fonction d’adjoint. Salarié des TUR, responsable syndical, il accompagne régulièrement ses camarades dans les actions qu’ils décident et organisent. C’est le rôle d’un responsable syndical qui porte la responsabilité pénale dans le déroulement d’une manifestation. Cela a été le cas, à nouveau, lors du conseil communautaire du 23 juin dernier.
L’organisation des transports urbains avec le contrat de concession signé entre Reims Métropole et MARS et le contrat d’exploitation signé entre MARS et Transdev, place les salariés dans une nouvelle situation. Transdev, exploitant du réseau bus et bientôt du tram, est aussi actionnaire de Mars, et comprime les dépenses d’exploitation (salaires, maintenance, ..) pour faire remonter le maximum d’argent vers MARS. Ainsi le 23 juin, les salariés de Transdev Reims posaient plusieurs questions :
- Pourquoi Reims Métropole valide la hausse de 20% sur le ticket de bus, demandée par MARS, alors que Transdev décide du gel des salaires ?
- Pourquoi l’audit sur les questions de sécurité n’est-il pas mis en oeuvre malgré les promesses de MARS à Reims Métropole ?
- Pourquoi MARS, concessionnaire désigné par Reims Métropole, transfère des charges qui lui incombent sur Transdev Reims ?
Tout cela concerne Reims Métropole qui exerce la compétence transports. Il est donc logique que les salariés de Transdev Reims manifestent pendant le conseil communautaire (qui se tient toujours
dans l’Hôtel de Ville de Reims).
La manifestation des salariés de Transdev Reims a déplu à la Présidente de Reims Métropole, mais il est tout à fait inexact d’écrire que « des faits graves » se soient produits pendant le conseil communautaire du 23 juin, le compte-rendu de ce conseil dans la presse locale en aurait fait mention. Lors de chaque conseil municipal, la Maire rappelle qu’il ne faut pas mêler les questions relevant de la Ville avec celles relevant de Reims Métropole. La décision de la Maire de Reims de retirer sa délégation à Karim Mellouki, adjoint à la Ville de Reims, est tout à fait injustifiée.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 02/07/2010 18:48


La section rémoise du PCF, comme d'autres ailleurs, doit se mordre les doigts d'avoir eu cette idée folle


caroleone 02/07/2010 18:01


tu as raison car quand on accepte, il nous faut ensuite faire les toutous ou démissionner, ce qui pour ma part ne me gênerait aucunement !!


Tourtaux 01/07/2010 08:28


Voilà où mènent les alliances contre nature.
Quand on ne peut pas se saquer, on ne fait pas ami, ami. Pas de câlins à un clébard qui te mordras tôt ou tard.
A Reims, cocos et socs sont chiens et chats mais, l'électoralisme étant le plus fort a conduit à ce type d'alliance que je réprouve puisque le PS et la droite ne se différencient pas aux yeux de
l'opinion publique actuelle.


caroleone 01/07/2010 06:13


ces socialistes n'ont décidemment pas froid aux yeux....