SYNDICAT CGT VOIX DU NORD : COMMUNIQUE SILPAC-CGT : LES REPRENEURS SE DEVOILENT - GREVE ET MANIFESTATION INTERSYNDICALE A LILLE LE 22 MAI

Publié le par Tourtaux

Communiqué SILPAC CGT-SNJ

 

Ce matin, en présence de l'administrateur judiciaire, les élus du comité d'entreprise de la SNPEI ont eu connaissance de trois offres de reprise.

Elles émanent de Jean-Charles Bourdier, qui présente un projet tourné vers le numérique et suppose la suppression d'environ 120 postes (la même configuration que la proposition de la direction actuelle de la SNPEI). Autre offre, celle de MM. Ellie et Huertas. Détaillée, elle est mieux disante socialement (de l'ordre de 85 suppressions d'emploi). Enfin, le groupe Rossel a fait un début d'offre de reprise mais conditionne sa réalisation au rapprochement effectif entre GHM et Rossel ainsi qu'à la reprise du pôle CAP de GHM. Là encore, ce sont 120 postes qui seraient supprimés (régie pub comprise).

Chacune de ces offres est assortie de conditions suspensives drastiques, ne voulant pas laisser aux organisations syndicales une réelle marge de négociation. L'offre de Jean-Charles Bourdier est assortie d'une proposition d'investissement sur une nouvelle rotative.

Le financement de ces offres, du moins pour les deux premières, demeure problématique.

Le calendrier demeure toujours très serré puisque le tribunal doit se prononcer le 21 juin et que dans l'intervalle, de réelles négociations avec les repreneurs potentiels doivent s'engager.

D'une part au niveau local avec les trois interlocuteurs sur le volume d'emplois supprimés, sur la révision des accords d'entreprise existants, sur les catégories professionnelles impactées par le projet de PSE...

D'autre part, en ce qui concerne le groupe Rossel, sur l'ensemble des opérations de rapprochement entre GHM et Rossel. Une réunion est prévue le 24 mai à Paris.

Les organisations syndicales dénoncent aujourd'hui une très mauvaise partie de poker menteur entre GHM et Rossel, l'un faisant pression sur l'autre, et qui demandent aux organisations syndicales de valider la destruction d'emplois en projet.
Aujourd'hui les élus ont tous rappellé qu'ils étaient prêts, avec leurs organisations syndicales, à discuter de la révision des accords pourvu que cette négociation soit loyale, franche et puisse préserver vraiment des emplois.

En contraignant les discussions, en éliminant toute réelle négociation traditionelle, en refusant même d'imaginer un réel plan de continuation en baissant substantiellement le nombre de suppressions d'emplois, notre actionnaire et notre direction vont devoir prendre la responsabilité de l'issue de ce redressement judiciaire.

Grève : tous à Lille le 22 mai
Chantage ? Le groupe Rossel subordonne son intérêt pour le pôle normand à la reprise, 270 emplois en moins, du pôle Cap de GHM. Et tout le rapprochement est subordonné à des discussions entre actionnaires sans que les salariés ne puissent avoir leur mot à dire. Pour opposer un front du refus à cette façon de traiter l'emploi, une grande manifestation intersyndicale est prévue à Lille le 22 mai. Elle réunira les salariés de la Voix du Nord, de la SNPEI, du pôle Cap et des titres belges du groupe Rossel. Venez-y le plus nombreux possible. Inscrivez-vous auprès des élus du CE pour les places de car. Un départ en car devrait être effectué à 8 heures de Déville et 7 heures du Havre. Les organisations syndicales appellent ce jour-là toutes les catégories à 24 heures de grève. Le 24 mai, les organisations syndicales revoient GHM et Rossel sous l'égide du ministère du Travail.

Soirée de soutien le 26 mai
 
Le 26 mai est organisée une soirée de soutien aux salariés en lutte de la SNPEI. Elle commence à 17h30 à la salle des fêtes du Petit-Quevilly. Débat, apéro-concert, repas et soirée dansante. Une participation aux frais de 15€ est demandée. Inscrivez-vous vite (avant le 22 mai) auprès du CE. Idem pour la souscription de DVD des salariés en lutte (10€ + 2€ de frais postaux).

http://www.cgtvdn.com/article-les-repreneurs-se-devoilent-communique-silpac-cgt-snj-105371716.html

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Mes progrès en informatique ont encore beaucoup de lacunes. Les gros caractères ci-dessus sont involontaires.<br /> Ceci dit, il ne fait aucun doute que dans un système capitaliste, le progrès dessert la classe ouvrière archi exploitée par les truands du patronat.
Répondre
B
Le progrès dans le domaine du numérique est juteusement exploité par le grand patronat de la profession qui se moque des dégâts collatéraux qu'ils vont entraîner et qui vont se chiffrer par des<br /> centaines de pertes d'emplois parmi les salariés de ces grands groupes de presse.
Répondre