TRAUMATISMES DE GUERRE : DES DIZAINES DE SOLDATS ISRAELIENS AYANT PARTICIPE AUX COMBATS EN THERAPIE POUR SOIGNER LEURS BLESSURES PSYCHOLOGIQUES

Publié le par Tourtaux

Un peu plus d'un mois après la fin de l'offensive israélienne contre Gaza, la seconde chaîne publique israélienne (Aroutz 2) révèle des données importantes sur les blessures psychologiques subies par les soldats israéliens ayant participé aux combats.

Selon Aroutz 2, plusieurs dizaines de soldats seraient actuellement traités par les psychologues militaires et l'armée israélienne aurait lancé une campagne pour recenser tous les soldats qui pourraient avoir subi des traumatismes, l'objectif étant d'apporter une réponse avant que les combattants en question ne développent des troubles de stress post-traumatiques (TSPT).

Les médecins psychologues attachés aux différents corps d'armée ayant combattu à Gaza ont donné des conférences auxquelles ont participé en particulier les unités ayant participé aux actions les plus dures et meurtrières, telles que la Brigade Golani dans le but de recenser et de traiter les soldats ayant subi des commotions.

L'armée de l'occupation israélienne a également distribué des questionnaires à tous les militaires ayant participé à des combats, exhortant tout soldat se sentant dépressif à prendre contact avec les psychologues militaires qui les prennent aussitôt en charge.

Ces traitements sont bien évidemment administrés tant aux réservistes, qu'aux appelés ou aux militaires d'active, précise l'armée israélienne.

«Jusqu'à deux ou trois mois après [la guerre], il y avait un sentiment de stress au sein des troupes mais les troubles de stress post-traumatiques (shell shock) se développent avec le temps, c'est la raison pour laquelle nous ne pouvons établir aujourd'hui le nombre de militaires atteint de ce syndrome pendant l'opération à Gaza», confie à Aroutz 2 le général Doudou Dagan, commandant du service de Santé de l'armée israéliene qui précise que le rôle de son unité de venir au-devant des militaires.

Source : i24news

30-09-2014 | 14:38

 

 http://french.alahednews.com.lb/fastnewsdetails.php?fstid=6010http://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=12932&cid=293#.VCsLxhYeqXs

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 01/10/2014 14:09

Monique, je vais publier un article du camarade Hervé Poly, rendant hommage à Maurice Thorez et ensuite, je vais publier un article dont je n'ai pas encore décidé du titre que je vais lui donner.
Le titre commencera par TRAUMATISMES DE GUERRE.
Cet article aura un rapport direct avec ces terribles blessures de guerre qu'il faut aborder avec beaucoup de tact.
De pauvres bougres qui souffrent de ces affres de guerre et leurs familles lisent nos blogs, en particulier le mien, très au faîte de ces questions délicates.

Tourtaux 01/10/2014 14:04

j'avais bien compris Jacques ...le plus abjecte dans l'histoire ce sont ceux qui orchestrent les conflits en restant bien tranquillement dans leur sphère et envoient des hommes , des femmes ( il y
a de plus en plus de femmes soldats ) a servir de " chair a canon " comme on dit .... et reçoivent les ordres de tuer ..sans état d'âme c'est pour le bien soit disant pour leur pays et au final ce
sont les marchands d'armes qui s'enrichissent et monnayant des dessous de table ... pour faire marcher ce juteux commerce ...

Tourtaux 30/09/2014 23:41

Même si je combats de toutes mes forces militantes les faucons US, lors des combats, tout soldat, qu'il soit US ou autre, peut être traumatisé par ce qu'il fait ou à vu faire.
Même des soldats non exposés peuvent subir ces traumatismes. Je prends l'exemple de soldats dans l'attente d'une attaque annoncée et qui n'a pas lieue.
Monique, même si "israël" avait battu la Résistance palestinienne, des soldats sionistes auraient été victimes de traumatismes.
Personne ne peut sortir indemne de situations subies dangereusement.
Ce que j'ai voulu montrer par cet article, n'est pas de savoir qui sera vainqueur ou vaincu. Des soldats des deux camps sont forcément touchés par le fleau traumatique.
Je veux dénoncer les scandaleuses attitudes des gouvernements successifs qui font appel des très rares décisions de justice favorables à quelques soldats pour ne pas leur payer le prix du sang
versé.
J'ai été, durant près de 13 longues années en procès contre l'Etat Français pour ce type de blessure dont je souffre depuis plus d'un 1/2 siècle et ne m'en remettrai jamais.

Tourtaux 30/09/2014 23:38

Monique, je connais ce sujet très pointu et très difficile à aborder.
Si j'ai fait ce commentaire où j'écris notamment que les "traumatismes de guerre, que connaissent nombre de soldats ayant été exposés à des situations périlleuses dans des zones de combats. Ces
traumatismes touchent également des soldats qui n'ont pas été exposés", je parle de soldats de tous pays, quels qu'ils soient, sans distinction, j'entends, même si je combats l'idéologie, je
dirais, qui s'apparente à celle des nazis, cultivée par les sionistes.

Tourtaux 30/09/2014 23:36

Monique Martin : je me doute qu'il y a des traumatismes de guerre et ça ne doit pas facile a vivre après mais si Israël avait battu le Hamas et la résistance palestinienne ....es ce que le
traumatisme aurai été ....de ces soldats ? juste une question