UNE TECHNOLOGIE IRANIENNE DE POINTE LORS DES MANOEUVRES NAVALES

Publié le par Tourtaux

L’Iran mène un exercice de guerre informatique lors de manoeuvres navales

Iran/Manoeuvres militaires

Au 4eme jour des manœuvres navales Velayat-91, l'Iran a mené pour la première fois un exercice d'attaque et de défense informatique dans le cadre des manoeuvres navales menées depuis une semaine autour du détroit stratégique d'Ormuz, selon un porte-parole militaire cité lundi par les médias iranien.

Une unité de cyber-défense de la marine a "lancé une attaque contre le réseau informatique des forces défensives (lors des manoeuvres) avec l'objectif d'infiltrer ce réseau pour y pirater des informations et y introduire des virus", a déclaré le contre-amiral Amir Rastgari cité par le quotidien officiel Iran Daily.

L'attaque a été détectée et repoussée par les forces défensives, a-t-il ajouté.

C'est la première fois que l'Iran évoque publiquement un exercice de guerre informatique dans le cadre de manoeuvres militaires.

L'Iran a été la cible depuis trois ans de plusieurs attaques informatiques, qu'il a attribuées aux Etats-Unis et à l’entité sioniste, contre ses installations industrielles, notamment nucléaires et pétrolières, ainsi que ses réseaux de communication ou bancaires.

Téhéran a développé, en réponse, des unités de cyber-défense civile et militaire visant à faire face à cette nouvelle menace.

La marine iranienne et les forces navales des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime, ont mené depuis une semaine d'importantes manoeuvres dans les eaux du Golfe et du détroit d'Ormuz, par où transite le tiers du trafic pétrolier mondial, ainsi qu'en mer d'Oman.

Ces manoeuvres ont été présentées par les responsables militaires comme destinées à "démontrer les capacités navales" de l'Iran et à tester ses "scénarios de défense et de sécurité".

Elles ont notamment intégré des exercices avec des sous-marins ainsi que des tests de plusieurs systèmes de missile, selon les informations publiées par les médias.

 

Tempête de torpilles

L'Amiral RastegariLe contre-amiral Rastegari, également porte-parole de ces exercices, a fait état de lourdes attaques balistiques contre l’ennemi fictif.

« Dans la foulée de la défense effectuée avec succès de la DCA et le retrait des bâtiments ennemis, les sous-surfaces de la Marine iranienne ont tiré des torpilles sophistiquées contre les unités de l’ennemi et ils ont brisé leur force de combativité et ils les ont pourchassées.

« La torpille qui compte parmi les armes stratégiques, a détruit aujourd’hui la cible, a fait état le contre-amiral Rastegari, selon qui, la haute capacité de la torpille a été de telle, qu’il a réussi à détruire le système de moteur du bâtiment qui a ensuite coulé ».

 

Raad et Naser


De même, la dernière génération des missiles sol-air de la Marine iranienne, « Raad » (littéralement tonnerre) ont été tiré avec succès. Il en est de même pour les missiles de courte portée Naser (Victoire).

Les objectifs de ces manœuvres est d’évaluer l’accroissement de la portée des missiles, leurs précisions et leurs capacités destructives, a affirmé M. Rastegari.

 

Les drones sont de fabrication à 100% iranienne

 

Iran/Drone« Les drones dont disposent la Marine iranienne ont été fabriqués par les experts de l’armée, dotés de la technologies haut de gamme», a pour sa part déclaré le commandant aéronaval de la Marine iranienne.

Interviewé par l’Agence de presse Mehr, Ali-Reza Nayyeri, commandant aéronaval de la Marine iranienne, a fait allusion à la grande capacité de l’unité de drones, liée à l’aéronaval de la Marine, pour dire que l’armée envisageait depuis des années à utiliser des drones.

 « Les drones réduisent les dépenses et économisent le temps et l’énergie », a-t-il ajouté avant d’affirmer : « Les drones qu’utilise la Marine iranienne sont de fabrication à 100% iranienne et ils ont été fabriqué grâce aux experts de l’armée qui bénéficient des hautes technologies ». 

Nayyeri, pour qui les équipements et la force humaine constituent les deux ailes de l’aéronaval, a déclaré : « Les équipements militaires sont un constant mais la force humaine, profitant de la capacité de réflexion, est toujours imprévisible pour les ennemis. La pensée, l’initiative et la créativité de la force humaine jouent un rôle décisif dans toutes les guerres et les opérations militaires ».

 

Source: Divers

31-12-2012 - 09:46 Dernière mise à jour 31-12-2012 - 13:48

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=90326&cid=20&fromval=1&frid=20&seccatid=28&s1=1

Publié dans Iran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

reseaux informatique 03/01/2013 18:45

c'est très bon article ...merci à vous