YEMEN : DEUXIEME PHASE DE L'ESCALADE REVOLUTIONNAIRE PACIFIQUE POUR RENVERSER LES DESPOTES QUI SONT AU POUVOIR

Publié le par Tourtaux

 
Deuxième phase de l’escalade révolutionnaire pacifique au Yémen

Des protestations populaires contre le gouvernement yéménite ont investi ce vendredi les rues de Sanaa, alors que la population de la province de Saada a également réclamé la chute du gouvernement.

Les manifestants ont condamné l’intervention étrangère au Yémen, insistant sur l’unité du peuple. Ils ont par ailleurs dénoncé la corruption dans le pays et la politique économique du gouvernement, notamment la hausse du pétrole. 

Les protestataires ont réclamé du président Abd Rabbo Mansour de prendre parti avec leurs demandes, dénonçant ses propos dans lesquels il s’en est pris au mouvement de protestation.

Jeudi, le président yéménite a appelé les forces armées à redoubler de vigilance à l'occasion de cette manifestation dont le chef d'Ansaruallah, Abdel Malek al-Houthi a garanti qu'elle serait "forte et efficace, tout en étant pacifique". 

"Nous ne resterons pas les bras croisés (...) si les forces armées attaquent des manifestants", a-t-il néanmoins averti.

Cette manifestation doit marquer le début "de la deuxième phase de l'escalade révolutionnaire pacifique", selon al-Houthi dont des milliers de partisans armés ont consolidé leurs positions autour de Sanaa mercredi.

Al-Houthi a indiqué que le mouvement pacifique se poursuivra de toute force et par tous les moyens légitimes jusqu’à ce que les revendications du peuple soient réalisées.

Il a mis en garde l’autorité contre toute attaque contre les manifestants et le recours à la force contre eux. Et d’assurer que le mouvement n’est pas confessionnel, mais concerne toute la population du Yémen.

Source: traduit du site alalam+AFP

Source: Sites web

22-08-2014 - 16:39 Dernière mise à jour 22-08-2014 - 16:40

 

 

Publié dans L'Asie en lutte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article