Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les ameriques

LES JOURNALEUX ET FIDEL CASTRO

Publié le par Tourtaux

Le communiste cubain Fidel Castro vient de faire connaître son retrait de ses responsabilités politiques. Voilà une décision hautemement responsable. 

Hier, au journal télévisé, David Pujadas, journaleux de son état ne cachait pas sa jubilation. Il ironisait, nous faisant repasser la vieille tambouille nauséabonde d'un Fidel Castro malade, très affaibli, en survêtement. Le commentaire de ce trou du cul était pitoyale, indigne de la profession qu'il représente. Ce branle-pagneau est allé jusqu'à souhaiter des élections "démocratiques" à Cuba, comme si les français n'étaient pas à l'aube d'une dictature.

Comme si, sous la direction de l'avocat Fidel Castro, la Révolution du peuple cubain en armes qui a mis en fuite le 1er janvier 1959 le dictateur Fulgencio Batista n'avait pas été un acte démocratique;

Comme si le 17 mai 1959, la réforme agraire et l'expropriation des sociétés sucrières étrangères indisposant Washinton n'avaient pas été un acte démocratique;

Comme si le 13 février 1960 la signature avec le chef de la diplomatie soviètique Anastase Mikoyan de contrats sucriers et pétroliers, premiers d'une longue série n'avait pas été un acte démocratique;

Comme si en juin 1960, lorsque Cuba a nationalisé les raffineries Standard Oil, Texaco et Shell qui refusaient de traiter le pétrole brut soviétique n'était pas un acte démocratique;

Comme si le 7août 1960, la nationalisation de toutes les sociétés américaines provoquant la décision d' Eisenhower, dès le lendemain, de l'embargo du commerce avec Cuba, nourriture et médicaments excepté n'avait pas été un acte démocratique;

Comme si le 3 janvier 1961, la rupture des relations diplomatiques  et la fermeture de l'ambassade des Etats-Unis à la Havane n'avait pas été un acte démocratique;

Comme si le 16 avril 1961, Fidel Castro déclarant que Cuba est un Etat socialiste n'était pas un acte démocratique;

Comme si l'adhésion en décembre 1961 au marxisme-léninisme n'était pas un acte démocratique;

Comme si lorsque le 17 avril 1961, le peuple en armes a mis en déroute dans la baie des cochons des exilés cubains soutenus par la CIA n'était pas un acte démocratique;

Comme si lorsque le 22 janvier 1962, alors que Cuba est exclu de l'Organisation des Etats Américains (OEA), Fidel Castro, répondant en appelant à des révoltes armées dans toute l'Amérique latine n'avait pas agi démocratiquement;

Comme si lorsque d'avril à juin 1963, Fidel Castro nationalisant 70% des terres n'avait pas agi démocratiquement;

Comme si lorsque le 1er octobre 1965, le Parti uni de la Révolution socialiste devenu Parti communiste cubain n'avait pas été un acte démocratique;

Comme si le 13 mai 1968, la nationalisation de toutes les PME n'avait pas été un acte démocratique;

Comme si lorsque le 1er juillet 1985, chaque cubain pouvant devenir propriétaire de son logement n'avait pas été démocratiquement une bonne chose;

Comme si lorsque le 18 décembre 2007, Fidel Castro écrit qu'il ne s'accroche pas au pouvoir et n'empêchera pas l'avénement d'une nouvelle génération de dirigeants, n'était pas la posture d'un grand homme d'Etat?

Comme si Pujadas pouvait dire actuellement aux citoyens français que le président Sarkozy régnait sur un Etat démocratique alors que ce même Sarkozy ne cesse d'inquiéter par ses comportements déroutants, dangereux et malfaisants. 

Sarkozy agit comme un monarque, semant la confusion, sans s'embarrasser de fioritures. La loi de 1905 sur la laïcité n'est plus garantie. Le respect de la vérité historique est piétiné. Le fascisme, le rascisme et l'antisémitisme doivent être combattu à l'Ecole publique. Avec Sarkozy, l'école de la République ne disposera pas des outils critiques lui permettant de combattre l'extrême droite. 

Le "démocrate" Sarkozy veut démenteler systématiquement le programme du Conseil National de la Résistance et ainsi en finir avec les conquêtes  de la Résistance et du Front populaire que sont notamment la Sécurité sociale, les retraites, les services publics, le statut des fonctionnaires, le droit au travail, le CNRS, le droit spécifique des enfants, etc...

Le "démocrate" Sarkozy veut expulser chaque mois 25000 ouvriers immigrés, rafler et concentrer dans des lieux de rétention des familles entières de "sans papiers" non européens, bébés compris.

Le "démocrate" Sarkozy veut supprimer l'héritage de la Révolution française. Ce "démocrate" veut revenir au temps de l'obscurantisme où l'évangélisme sera le point culminant. Le "démocrate" Sarkozy vient de faire un déni de démocratie en imposant au peuple français qui l'a rejeté la dictature européenne.

Notre 1ère constitution Républicaine stipulait : "quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple et pour toute portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs".

Alors, mr Pujadas , vos leçons de démocratie quant au grand et éminent dirigeant politique Fidel Castro, vous pouvez les donner à celui que vous servez avec autant de bassesse. Pujadas, un journaliste digne de ce nom commence par respecter le code de déontologie de son métier que vous piétiner allégrement, mr le journaleux.

Camarade Fidel Castro, tu as bien servi le marxisme-léniniste. Soigne toi bien.
Fraternel salut. Jacques Tourtaux 



    



















































   

Publié dans Les Amériques

Partager cet article
Repost0