PRESIDENTIELLES: POUR CEUX QUI N'ONT PAS ENCORE COMPRIS QUE MELENCHON VA FAIRE VOTER POUR LE PS HOLLANDE AU SECOND TOUR ALORS QUE CE MEME HOLLANDE TEND LA MAIN AU CENTRISTE BAYROU, HOMME DE DROITE

Publié le par Tourtaux

Publié le 29/11/2011 07:47 | J.-P. Bédéï
François Hollande tend la main à Bayrou

François Hollande n'écartera personne ayant appelé à voter pour lui dans l'entre-deux tours, notamment François Bayrou./ Photo AFP
 

François Hollande recadre sa campagne. Au risque de faire grincer des dents. Il envoie un signal au président du MoDem mais il pose une condition : « Si François Bayrou fait un choix - nous verrons lequel - au second tour, eh bien il sera dans la majorité présidentielle qui se sera constituée autour du vainqueur du second tour, s'il a appelé (à voter) pour le bon candidat, sous-entendu celui que je pourrais représenter. » Le Front de Gauche a aussitôt dénoncé une « dérive centriste », ajoutant : « Face à cette sinistre danse du centre, François Hollande doit répondre au Front de Gauche. Au lieu de sommer tout le monde de se rallier à lui, il doit dire clairement s'il veut discuter avec le MoDem ou le Front de Gauche. Ce ne sera en aucun cas les deux. »

En revanche, Hollande a pris ses distances avec l'accord PS-Ecologistes. Après l'imbroglio sur le volet nucléaire du texte, il a marqué sa différence sur le terrain diplomatique. « Tant que je serai dans la situation d'exercer la responsabilité de mon pays, si les Français me la confient, il n'y aura pas de remise en cause unilatérale du droit de veto », a-t-il déclaré alors que l'accord stipule que si le candidat socialiste accède à la présidence, « la France fera des propositions précises pour réformer et démocratiser l'ONU parmi lesquelles la suppression du droit de veto. À la question de savoir s'il appliquerait toutes les autres propositions mises en exergue dans l'accord, Hollande a répondu catégoriquement : « Non, j'appliquerai les mesures qui me paraissent les plus essentielles. Cet accord, il existe, c'est un accord entre partis, moi je suis candidat à la présidence de la République. » De quoi susciter la colère de l'écologiste Placé : « Je pense qu'il a intérêt à rectifier le tir pour écouter davantage d'une part son propre parti et d'autre part ses alliés, et d'une façon plus générale les Françaises et les Français. » Hollande a décidé aussi de s'affranchir en partie du projet du PS. « Je dois être attentif à donner une identité claire à ma campagne. Je ne suis pas le candidat d'un parti, je suis le candidat déjà, devant les Français, pour qu'il y ait un rassemblement. » Une manière de prouver qu'il tient la barre de sa campagne.


Débat sur l'énergie

François Hollande affirme que

s'il est élu en 2012, il ouvrira « un grand débat sur l'énergie en France », associant « acteurs » et « citoyens », et qui s'achèvera par le vote au Parlement d'une « loi de programmation de la transition énergétique » autour de quatre principes : « l'indépendance, la sécurité, l'emploi et le pouvoir d'achat ».

 

http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/29/1227328-francois-hollande-tend-la-main-a-bayrou.html

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Alors là moderateur, je me marre, un camarade ancien qui commente souvent ce blog, s'appelle Muet, j'en reste coi.<br /> A propos de la LCR, le responsable dans mon secteur, cheminot retraité, a quitté la LCR en embarquant d'autres militants pour se rapprocher, d'après ce que je sais du PS alors moi, quand je vois<br /> toute cette tambouille électorale, j'ai envie de vomir.<br /> je ne m'embarquerai pas sur n'importe quel rafiot.<br /> Je n'ai pas encore pris ma décision mais personne ne m'influencera.
Répondre
M
J'en reste muet...radios et tv fermées, j'ai perdu l'habitude de leur incroyable mépris des citoyens et de leurs électeurs. Me déplacerai pas ou peut-être pour le pauvre gars de l'ex-LCR dont j'ai<br /> déjà oublié le nom.
Répondre
T
En publiant cet article, je pensais à mes camarades militants de base du PCF, comme je l'ai été durant 40 années, qui vont aller militer pour essayer de convaincre l'électorat communiste, du moins<br /> ce qu'il en reste, de voter pour Mélenchon, ce socialiste qui fait des dérapages au ras des pâquerettes, cet individu qui a été jusqu'à traiter plus bas que terre un militant communiste à la fête<br /> de L'Huma où les actuels dirigeants fossoyeurs du PCF l'avaient invités et qui, en encensant cet anticommuniste, continuent leur "oeuvre" de destruction du PCF, celui qui fut le grand parti des<br /> travailleurs, le grand parti des prolétaires.<br /> Ce Mélenchon achève le travail de démolition du PCF, commencé par François Mitterrand qui avait dit qu'il allait réduire le PCF à 5%. Son voeu est largement exaucé puisque le PCF est désormais<br /> réduit à l'état groupusculaire, à sa plus simple expression.<br /> Mélenchon le prétentieux va être balayé au premier tour et comme il l'a déjà négocié en coulisse avec Aubry, Hollande et toute l'armée du "salut" socialiste, il va allègrement appeler à voter<br /> Hollande au second tour, si toutefois celui-ci y est présent, ce qui n'est pas gagné tant l'électorat populaire est déçu à chacune des prestations gouvernementales où les socialistes sont aux<br /> affaires.<br /> N'ayons pas peur des mots : le peuple de France a divorcé de la politique politicienne et de ses politicards depuis longtemps.<br /> La parole est à la rue, tout le reste, n'est que du bla-bla démagogique.<br /> Les autres formations se réclamant de la "gauche" vont elles aussi se positionner dans le même sens et devinez quels vont être les pigeons victimes de cette mauvaise farce? Pas besoin de dessin,<br /> tant cela crève les yeux!
Répondre
T
Bras droit, bras gauche, 10 doigts/candidats d'un même corps: le capitalisme.<br /> La maison s'écroule et ils nous enfument pour nous laisser le choix du peintre qui va repeindre les volets...<br /> Mort au capitalisme! Hors d'une révolution socialiste, point de salut pour les 99% laissés pour compte!
Répondre