Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SOLIDARITE MES FRERES ET MES SOEURS !

Publié le par Tourtaux

Solidarity Forever !
Par Infovite
le 31/12/2009 à 15:21

 



Paroles françaises: J. Baumgarten 1915

Nous engraissons le capital et ses usines
Enchaînés du matin au soir à la machine
Pour notre peine, des salaires de famine
Mais l'union nous rendra forts

Refrain
Solidarité mes frères et mes soeurs
Solidarité mes frères et mes soeurs
Solidarité mes frères et mes soeurs
Ensemble nous vaincrons

Mais si un jour nous arrêtons tous nos machines
Mais si un jour nous occupons tous nos usines
Puissants patrons vous ferez alors tristes mines
Car l'union nous rendra forts.

En combattant pour elle, la classe ouvrière
Apportera un ordre nouveau sur la terre
Au coude à coude restons unis, prolétaires
C'est l'union qui nous rend forts.

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

AUX COTES DE LA CLASSE OUVRIERE D'IRAN FACE A LA REPRESSION ET AUX FAUX AMIS OCCIDENTAUX DE LA DEMOCRATIE

Publié le par Tourtaux

Aux cotes de la classe ouvrière d’iran face a la repression et aux faux amis occidentaux de la democratie

Depuis le début de la crise politique en Iran, le PRCF a eu deux soucis:

* Exprimer sa solidarité au peuple iranien, notamment au mouvement de masse pour les droits démocratiques et syndicaux; celui-ci fait face avec un grand courage à un régime répressif, ultra-machiste et ultra-clérical qui s’est constamment acharné sur les organisations prolétariennes au risque de priver son discours anti-impérialiste et anti-sioniste ostentatoire de tout appui populaire

* Contester aux forces impérialistes occidentales et à leurs médias hypocrites le droit d’exploiter la protestation populaire pour refuser à l’Iran le droit de moderniser ses sources d’énergie et pour installer à Téhéran un régime à la botte du FMI, de l’OTAN et de l’OMC; car nul n’a oublié comment les USA et la Grande-Bretagne ont jadis renversé le régime progressiste du Docteur Mossadegh pour restaurer le Chah et sa sanguinaire police anticommuniste, la “SAVAK”. Ces mêmes “démocraties” occidentales ont poussé Saddam Hussein à déclencher une guerre absurde contre le peuple iranien, provoquer une terrible saignée de part et d’autre du Chat-El Arab et diviser durablement les peuples du Proche-Orient.

Aujourd’hui, face à un régime théocratique et aveuglément répressif, la jeunesse et de la classe ouvrière iranienne font grève et manifestent avec détermination. En réprimant le monde du travail, le régime de Téhéran sape ce qui subsiste de l’héritage anti-impérialiste de la Révolution de 78 qui chassa le Chah et qui fut ensuite dévoyée par les éléments les plus anticommunistes de la grande bourgeoisie nationale et du clergé chi’ite; dans ces circonstances, le PRCF salue les organisations marxistes et progressistes d’Iran qui aideront les masses ouvrières et paysannes à maintenir leur indépendance au sein du mouvement de masse. Celui-ci semble en effet dirigé par le grand bourgeois Moussavi, sur lequel mise le capital occidental; de ce fait, l’enjeu pour les classes populaires est de ne pas tirer les marrons du feu au seul profit d’une grande bourgeoisie iranienne. Celle-ci rêve en effet, non d’instaurer les libertés démocratiques et syndicales, mais de liquider toute velléité anti-impérialiste à Téhéran pour rabattre l’Iran vers le camp de l’ennemi principal de tous les peuples: l’impérialisme et le grand capital international.

Pour aider les masses populaires à trouver le chemin de révolutions améliorant le sort des peuples, on mesure l’enjeu à quel point est nécessaire et urgente la reconstitution d’un véritable Mouvement communiste international armé de la théorie marxiste-léniniste et agissant sous son propre drapeau au sein du Front anti-impérialiste mondial. En résumé, le PRCF se déclare totalement solidaire des masses populaires iraniennes en lutte pour une vraie révolution populaire, démocratique et laïque. Celle-ci pourra parachever les conquêtes anti-impérialistes de la révolution confisquée de 78 si la classe ouvrière et ses militants, avant tout les communistes et les syndicalistes de lutte, savent tout à la fois participer au mouvement de masse, prendre sa tête, dénoncer les menées impérialistes et se défier d’une grande bourgeoisie qui ne chevauche l’insurrection populaire que pour installer directement au pouvoir les forces relais de l’impérialisme.
Source : PRCF

Publié dans Iran

Partager cet article
Repost0

AFGHANISTAN : DEUX JOURNALISTES FRANCAIS DE FRANCE 3, LEUR INTERPRETE ET LE CHAUFFEUR ENLEVES

Publié le par Tourtaux

 
AFGHANISTAN
NOUVELOBS.COM | 31.12.2009 | 16:14

Les deux Français ont été enlevés avec leur interprète et chauffeur au nord-est du pays, à 120 km de Kaboul. Ils auraient été attaqués par des hommes armés et cagoulés.

Des journalistes en Afghanistan (Sipa)

Des journalistes en Afghanistan (Sipa)

Deux journalistes français de France 3 ont été enlevés mercredi par des insurgés en Afghanistan, à 120 km de Kaboul, rapporte France Info, jeudi 31 décembre.
Les deux français ont été enlevés avec leur chauffeur et interprète. Ils auraient été attaqués par plusieurs hommes armés et cagoulés.
Ils réalisaient un reportage au nord-est du pays, entre les vallées de Shinkai et Kapisa, proche du Pakistan et où se trouvent de nombreux talibans.
Selon leur rédacteur en chef, qui les a eus au téléphone pour la dernière fois mardi en début d’après-midi, tout allait bien et ils s’apprêtaient à rencontrer des villageois pour leur reportage.
"Deux journalistes français, leur interprète et leur chauffeur ont été enlevés par des éléments antigouvernementaux", a confirmé à Reuters le chef de la police provinciale, Matiuallah Safi.

(Nouvelobs.com)

Publié dans Afghanistan

Partager cet article
Repost0

SAHARA OCCIDENTAL : NOUVELLE VIOLATION DU CESSEZ-LE-FEU PAR LE MAROC

Publié le par Tourtaux

 
 
 
 
Nouvelle violation du cessez-le-feu par le Maroc

jeudi 31 décembre 2009

Le Maroc joue la guerre dans le territoire du Sahara Occidental. Les forces aériennes du royaume alaouite exécutent des manoeuvres militaires avec les F-5 et les Mirages F-1 français dans la région d'Oum Dreiga, près du mur de défense marocain.
Le roi des soumis, Mohamed VI, n'a pas pu digérer la gifle médiatique qui lui a fourni l'expulsion arbitraire d'Aminatou Haidar et aujourd'hui il essaie d'effrayer  la communauté internationale avec le rugir des avions de combat. 
Le Maroc, une fois de plus,  viole le droit international et les résolutions de Nations Unies. Il n'y a aucune chance que le Conseil de Sécurité réagisse à ce nouveau défi marocain, le gouvernement français est là pour l'empêcher, comme il l'a empêché, au mois d'avril dernier, de voter une résolution qui permette à la MINURSO (Mission des Nations Unies pour le Référendum au Sahara Occidental) de surveiller le respect des droits de l'homme dans cette ancienne colonie espagnole. 
Le Maroc se moque constamment de l'ONU, du peuple sahraoui, de l'Espagne, de la France et des États-Unis, et de tout ce qui est contre son occupation illégale du Sahara, même au détriment des mesures de confiance que les Nations Unies essaient de cultiver entre les parties belligérantes. 
Le Maroc montre, une fois de plus, son intransigeance en recourant à des actes graves et inadmissibles, qui rentrent dans le cadre de l'escalade qu'il cherche vainement à imposer depuis qu'il a constaté l'échec flagrant de son plan d'autonomie. 
Le Maroc, dernier état colonial en Afrique commet chaque jour des crimes contre l’Humanité au Sahara Occidental qu’il occupe depuis 1975. Les sahraouis qui ne demandent que la tenue d’un référendum pour choisir leur avenir réclament depuis longtemps le « démantèlement » du mur de séparation de leur pays en deux construit par les Israéliens dans les années 1980 et dénoncent régulièrement la pose des 8.000.000 mines anti-personnelles sans aucune indication du danger qu’elles constituent pour les citoyens. 
Rabat qui sait qu’elle ne comptera pas sur l’administration Obama pour faire passer son «plan » au Conseil de Sécurité s’agite dans la douleur de la défaite diplomatique qu'il connaît depuis l'instauration du cessez-le-feu en 1991. Alors, il s'acharne sur la population civile sahraouie sous le regard complice des médias, des partis et des ONG's marocains. Nul doute que les temps sont durs pour les Sahraouis vivants dans les territoires occupés par les forces marocaines. De la répression et encore de la répression est le lot quotidien qu'ils subissent. 
Aujourd'hui, vivre sous occupation marocaine signifie vivre avec la crainte des arrestations arbitraires, de la torture, de la détention sans procès, des procès injustes, des disparitions, et des exécutions sommaires, sans mentionner les discriminations sur les lieux de travail et le pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental par le Maroc. 
L'escalade de répression, l'état de siège militaire et médiatique imposé au Sahara Occidental, le mur de la honte qui divise le territoire et la population sahraouis, qui est un crime contre l'humanité, constituent autant de facteurs qui violent les résolutions onusiennes et leurs efforts déployés dans la recherche d'une solution pacifique de ce conflit qui date de plus de 34 ans.

Publié dans colonialisme

Partager cet article
Repost0

GAZA : DES CENTAINES DE PACIFISTES ONT MANIFESTE CE JEUDI POUR PROTESTER CONTRE LE BLOCUS IMPOSE PAR ISRAEL A L'ENCLAVE PALESTINIENNE

Publié le par Tourtaux


 
31/12/2009 15:19
Marches internationales contre le blocus israélien de Gaza


Des centaines de pacifistes ont manifesté jeudi 31 décembre pour protester contre le blocus imposé par Israël à l'enclave palestinienne

Des centaines de militants pacifistes ont manifesté jeudi 31 décembre des deux côtés de la frontière entre Israël et la bande de Gaza pour protester contre le blocus imposé par les autorités israéliennes à l'enclave palestinienne.

"Il s'agit d'une (démarche) pacifiste et non violente dont l'objectif est d'exprimer la solidarité de la communauté internationale avec le peuple (palestinien) qui souffre à Gaza", a déclaré Amjad al-Shawa, un des organisateurs de la manifestation, basé à Gaza.

Un groupe de 84 militants anti-blocus d'ONG internationales est arrivé mercredi 30 décembre à Gaza via l'Egypte pour une marche de solidarité marquant le premier anniversaire de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne.

Rendez-vous au terminal d'Erez

Initialement, 1 400 militants d'ONG internationales venus de 43 pays devaient participer à la marche, mais l'Egypte n'a autorisé qu'une centaine d'entre eux à se rendre à Gaza. Ces militants, accompagnés par quelques centaines de Palestiniens, se sont rendus au terminal d'Erez, le principal point de passage entre Israël et la bande de Gaza, réservé aux malades, journalistes, diplomates et membres d'organisations humanitaires.

Parmi eux, se trouvait un petit groupe de juifs ultra-orthodoxes anti-sionistes tenant une banderole avec ces mots: "Oui au judaïsme, non au sionisme. L'Etat d'Israël doit disparaître".

La bande de Gaza et la Cisjordanie occupée : un destin commun

Du côté israélien du terminal d'Erez, des dizaines de manifestants israéliens et étrangers ont brandi des drapeaux palestiniens et des banderoles sur lesquelles était écrit "Stop au siège" et "Liberté pour Gaza".

Ces manifestants étaient pour la plupart venus en autobus du quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-est (annexée en 1967), une zone de frictions fréquentes entre Palestiniens et militants de gauche israéliens, d'une part, et colons juifs d'autre part.

Amjad al-Shawa a précisé que les deux marches entendaient symboliser ainsi la communauté de destin entre la bande de Gaza et la Cisjordanie occupée.

Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, s'est félicité de la venue des militants pro-palestiniens internationaux. "Nous ne sommes pas seuls à Gaza. Nous avons beaucoup d'amis en dehors de Palestine qui sont venus aujourd'hui manifester contre le siège (de Gaza), contre l'occupation israélienne, contre les crimes israéliens à Gaza et dans toute la Palestine", a déclaré le porte-parole du Hamas à Gaza, Taher al-Nounou.

Une "marche de liberté pour Gaza" au Caire

Au Caire, des policiers égyptiens s'en sont pris jeudi 31 décembre à coups de pied et de poing à des militants d'ONG internationales venus participer à une "marche de liberté pour Gaza", blessant un manifestant, ont affirmé les organisateurs.

le 27 décembre 2008, Israël avait déclenché une meurtrière offensive militaire de 22 jours contre la bande de Gaza, qui a fait plus de 1 400 morts côté palestinien et 13 côté israélien, afin de faire cesser les tirs de roquettes contre son territoire.

La bande de Gaza est soumise à un strict blocus par Israël depuis la prise de pouvoir du Hamas dans ce territoire en juin 2007 lors d'un coup de force contre l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas.
AFP

Publié dans Palestine

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>