Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EXEMPLE A IMITER DANS TOUT LE PAYS !

Publié le par Tourtaux

  • Quatre cadres de Caterpillar retenus par des salariés

    Des salariés du site de Grenoble veulent obtenir une reprise des négociations après la suppression de 733 postes. Le constructeur assure que sa «priorité absolue» est de maintenir le site.

    C'est le troisième cas de séquestration de dirigeants d'entreprises par des salariés en quelques semaines. Des employés retiennent le directeur de l'usine Caterpillar, le directeur des Ressources humaines, ainsi qu'un responsable du service du personnel et un responsable des produits européens dans le bureau du directeur du site de Grenoble depuis mardi matin, 10h30. Les salariés souhaitent la reprise des négociations sur le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) mis en place dans le cadre de la suppression de 733 emplois dans les deux usines françaises.

    «On les retient et on est en train de discuter avec eux pour qu'ils ouvrent un comité d'entreprise pour débloquer les négociations » a expliqué Benoît Nicolas, délégué CGT. «Ils sont un peu abasourdis» a-t-il précisé, ajoutant que selon lui, «il semble qu'ils n'aient pas de marge de négociations car ils n'ont pas tous les pouvoirs, mais je pense qu'on peut arriver à quelque chose». De son côté, un autre délégué CGT précise qu' «il n'y a pas de violence ou de séquestration, mais simplement des pressions pour que reprennent les négociations du PSE interrompues par la direction. «Alors que le groupe fait des bénéfices et distribue des dividendes aux actionnaires, nous voulons trouver une issue favorable à tous les salariés et savoir au plus vite ou nous allons».

    Le constructeur américain d'engins de chantier Caterpillar a affirmé mardi que sa «priorité absolue» était de trouver les conditions d'un maintien du site de Grenoble. «Les actions qui ont lieu aujourd'hui, menées par une petite minorité d'individus, ne nous aident pas à résoudre cette situation de manière positive», a regretté Chris Schena, vice-président de Caterpillar.

     

    24 000 suppressions d'emploi dans le monde

     

    La semaine dernière, le directeur d'une usine de l'américain 3M a été retenu par des salariés dans le centre de la France. A la mi-mars, le patron de Sony-France avait été séquestré pendant 24 heures par des employés d'une usine dans le sud-ouest. Mardi, François-Henri Pinault, président du groupe de distribution et de luxe PPR et l'un des plus grands patrons français, a été bloqué dans un taxi pendant une heure par une cinquantaine de ses salariés à Paris avant d'être dégagé par la police.

    Caterpillar France emploie 2500 personnes en France. Le 13 février dernier, le groupe a annoncé une chute de 55% des commandes entre 2008 et le prévisionnel 2009, ce qui justifie ces 733 licenciements selon la direction. Au total le groupe américain de construction d'engins de chantier emploie 113 000 personnes dans le monde et a annoncé 24 000 suppressions d'emploi.

    Source : Le Figaro

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

CORREZE : CHEZ BMS PATRONAT ET COLLABOS SONT LA MAIN DANS LA MAIN

Publié le par Tourtaux

http://plansocial.bms.over-blog.com/ 

Ne rater pas ce blog, il vaut le détour !
Bien qu'invité par des salariés de cette usine de produits pharmaceutiques, j'en prend plein la margoulette. 

Après 33 jours d'une grève mémorable, les travailleurs de l'entreprise ont repris le travail avec dignité. Leurs élus maisons ont conduit la grève, leur toute première, en mettant leurs couleurs syndicales dans la poche.
De l'extérieur, des âmes charitables y sont allé de leur refrain et y mettent toujours leur grain de sel pour les inciter à défendre leurs emplois, oriflammes au fond de la poche... UMPS en embuscade ! 

J'invite mes lecteurs et ils sont de plus en plus nombreux à lire ce blog où les lèches-culs collabos d'une direction qui les manipulent, se battent avec hargne pour cacher leurs trahisons envers les salariés qui ont tout de même perdu la bagatelle de 33 journées de salaire alors que l'employeur savait depuis le début qu'il avait tous les atouts en main puisque les drapeaux syndicaux avaient été gaillardement et profondément mis au fond de leurs poches.

Hors des corrêziens de Meymac, les luttes de leurs travailleurs !
Dehors toute idée de combat de classe, de syndicalisme propre ! 
Le patron et ses accompagnateurs "syndicaux" du fossoyage de l'usine ne veulent pas de ça chez eux ! 

Lisez ce blog, très bien conçu mais supervisé par un patronat qui avance visage caché derrière ses boucliers que sont certains élus "apolitiques" et "sans étiquettes" qui manient allègrement l'insulte à mon égard. Est-ce ainsi que l'on accueille les invités ?  

Je vous donne en pâture ce commentaire dont il est aisé d'en deviner la provenance directionnelle.
Il est carrément ordonné au modérateur de réguler le blog et d'y laisser place aux carpettes du patronat :
... alors "qu'en ce moment le gouvernement tente de réguler et moraliser le capitalisme, il faudrait une petite régulation de ce blog car là vraiment c'est complètement LE BORDEL. Ca n'avance plus le combat de BMS. Alors M. le WEBMASTER pensez peut-être à mettre l'option de contrôle des commentaires car là vraiment c'est le grand n'importe quoi."...
et, cerise sur le gâteau :

"Faut arrêter TOURTAUX."

Que veut dire cette phrase qui peut prêter à différentes interprétations ?


Les patrons voyous et leurs accolytes "syndicaux" collabos que sont ceux qui ont capitulé hypocritement en vendant la grève historique et courageuse de leurs petits soldats qui se battus à armes inégales en croyant défendre leur outil de travail, peuvent tout essayer, ce ne sont pas les guignols du capital et leurs féaux serviteurs qui vont me faire mettre à genoux.

Par ailleurs, il est aisé de penser que ces pantins du syndicalisme-croupion n'auront aucun mal à retrouver un emploi, la direction s'en charge, si ce n'est pas déjà fait.

Les salariés spoliés par cette imposture sont en droit de se poser des questions et de demander à leurs représentants bidons des explications sur leur attitude ambiguë. 

J'appartiens à cette race d'hommes et de femmes qui refuse de s'agenouiller devant la racaille capitaliste et ses valets pseudos syndicaux.
Tête haute toujours !

Jacques Tourtaux

Voici donc le texte du commentaire n°41, posté hier soir sur le blog cité ci-dessus. Je recommande également la lecture des deux derniers articles de ce blog. 


Ca devient n'importe quoi ce blog. Je pense que bien qu'en ce moment le gouvernement tente de réguler et moraliser le capitalisme, il faudrai une petite régulation de ce blog car là vraiment c'est completement LE BORDEL. Ca n'avance plus le combat de BMS. Alors M. le WEBMASTER pensez peut etre à mettre l'option de controle des commentaires car là vraiment c'est le grand n'importe quoi. Ca donne même plus envie de venir sur le site pour voir ces déchénements qui ne mérite ni lecture, ni commentaire, ni même d'exister... Si j'ai envie de voir du pauperisme, je vais lire ZOLA, si j'ai envie d'une histoire de résistant je vais lire ANN FRANK, si j'ai envie de voir un procès, je vais lire KAFKA, si j'ai envie de psychanaliser quelqu'un je lis la métapsychologie de FREUD et enfin si je veux résonner sur les principes directeurs de la politique je vais lire les précurseurs comme le contrat social de ROUSSEAU ou le leviatan de LOCKS en passant par MONTESQUIEU ou TOQUEVILLE... Faut arreter TOURTAUX. Ouvrez un livre et vous comprendrez mieux les choses et surtout votre raisonnement sera peut etre constructif et argumenté...Faut vous confrontez a ces lectures et ca ira mieux dans votre tete...Et si c'est pour faire de la PUB pour votre blog, CE N'EST NI LE LIEU NI LE TEMPS, A bon entendeur...Salut a vous. Pour les salariés de BMS je regrette que ce blog ne bouge plus tellement à part c'est CONERIES. J'espere qu'on aura un petit résumé de cette journée a AGEN. Je reste anonyme pour ne pas que mes mots se ressentent sur des personnes qui sont dans l'entreprise... Ah aussi, si j'ai besoin d'une histoire de gard je vais lire Zazi dans le metro de Raymond Queneau

Commentaire n° 41 posté par anonyme hier à 20h54
à 20h54

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

GAZA : LES CRIMINELS DE GUERRE DOIVENT ETRE JUGES !

Publié le par Tourtaux

Crimes de guerre à Gaza

Pétition internationale adressée à l’Assemblée Générale des Nations unies, pour mettre en place un tribunal pénal international ad hoc afin de juger les crimes de guerre israéliens, notamment à Gaza.



Parce que c’est en notre nom qu’en 1945 a été signée la Charte des Nations unies...
Parce que c’est en notre nom que le plan de partage de la Palestine a été approuvé par l’Assemblée générale de l’ONU en 1947...



Parce que c’est en notre nom qu’en 1949, ont été signées les conventions de Genève...
Parce qu’aucune des résolutions de l’ONU concernant la Palestine, adoptées elles aussi en notre nom, n’a été appliquée par l’État d’Israël et que celui-ci, depuis sa fondation, viole en permanence, en toute impunité et de façon de plus en plus cynique, les principes de l’ONU et les conventions internationales.



Nous, citoyens du monde, avons aujourd’hui le devoir de rappeler la communauté internationale à ses obligations !

Nous demandons solennellement

que l’Assemblée générale des Nations Unies utilise son pouvoir de créer des organes subsidiaires pour mettre sur pied un Tribunal pénal ad hoc (sur le modèle des deux créés par le Conseil de sécurité pour l’ex-Yougoslavie et le Rwanda) et juger les crimes commis par Israël en Palestine.

Dans l’immédiat nous exigeons

- L’arrêt de toutes les exactions contre le peuple palestinien et la protection internationale de celui-ci ;



- La levée totale du blocus de la bande de Gaza ;



- L’application obligatoire des résolutions de l’ONU sur la Palestine et des prescriptions du droit international, si nécessaire sous la contrainte de sanctions internationales : diplomatiques, économiques et judiciaires. Israël est un État comme les autres, doté des mêmes droits, et des mêmes obligations.

En particulier nous demandons la suspension de tout accord de coopération avec l’État d’Israël tant qu’il ne respectera pas les résolutions de l’ONU.



Source : http://kprodukt.blogspot.com/

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

AU PCF L'ENNEMI INTIME C'EST L'UMP !

Publié le par Tourtaux

“C’est moi que je suis le professeur de français qu’on vous a dit qu’il allait viendre”

Le titre de l’article ci-dessous paru dans l’Huma de ce jour est à la hauteur des fautes de “goût” du PCF d’inviter à sa fête l’UMP !!! Comment être étonné que le PCF soit à 2% ? Le peuple n’a plus le grand parti communiste qui le défendait contre vents et marées ! Le peuple est tellement déboussolé qu’il a voté pour son pire ennemi en 2007 ! Alors Camarades si vous ne voulez pas être à 0,2% en 2012, reprenez le chemin du combat révolutionnaire et de la lutte des classes ! L’UMP on la combat ! On ne lui donne pas la parole dans une fête communiste !

Jacques MAGNIN 



Source : www.prcf.fr

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

TGI DE LYON : LE SYNDICAT CGT FORCLUM RHONE ALPE LEGITIMEMENT RECONNU

Publié le par Tourtaux


le jugement du 24 mars 2009





  Tribunal de Grande Instance de LYON     
 





Le jugement nous est favorable et rejette  les arguments de la Fédération de la Construction, notre exclusion ne peut-être décidée que par un comité national ou un congrès

Nous sommes toujours affiliés à la CGT et représentatifs dans notre établissement avec l'étiquette CGT

Ne parlons pas de victoire personne n'est gagnant dans cette procédure, réglons nos problèmes en interne,  acceptons les divergences

La balle est maintenant entre les mains de la Fédération de la Construction

Merci aux camarades qui nous ont soutenus


CEUX QUI VIVENT SONT CEUX QUI LUTTENT


Source : http://forclumracgt.unblog.fr/

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>