Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LILLE : LE COMITE DES SANS PAPIERS59 (CSP59) APPELLE L'ENSEMBLE DES ELUS DE LA REPUBLIQUE A RENDRE VISITE AUX 6 DETENUS AU CENTRE DE RETENTION DE LESQUIN

Publié le par Tourtaux

Comité des Sans Papiers 59 - CSP59 - 42, Rue Bernos – 59.800 Lille – tél : 06.80.57.50.61 - E-mail : csp59@wanadoo.fr - http://leblogducsp59.over-blog.com

 Le CSP59 appelle l'ensemble des élus de la République à rendre visite aux 6 détenus au centre de rétention de Lesquin.

 A la lecture des documents remis aux six sans papiers détenus au centre de rétention de Lesquin, il apparaît qu'il s'agit d'une procédure classique de rétention en vue d'une expulsion. Or le Préfet répondant aux élus qui l'ont interpellé il a présenté les arrestations comme étant la conséquence d'une plainte de l'UMP.

 Ceci pose le problème de la vérité de cette affaire.


 Considérant le non respect des élus du peuple qui ont été mal informés et donc trompés par le préfet lui-même, il est d'importance majeure que les élus aillent rendent visite aux détenus afin de rétablir l'image d'une République dans laquelle l'autorité administrative à l'obligation de dire la vérité aux élus du peuple.

 Nous demandons que les élus exigent la libération pure et simple des six détenus et leurs régularisations.
 Lille, le 31 mars 2012

 

Source Patrice BARDET

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

LILLE : LES 6 SANS PAPIERS ARRETES AU LOCAL DE L'UMP DOIVENT ETRE LIBERES!

Publié le par Tourtaux

 

LES 6 SANS PAPIERS ARRÊTES AU LOCAL DE L’UMP DOIVENT ETRE LIBERES!

 

Ce vendredi 30 mars 2012, une soixantaine de Sans Papiers du CSP59 occupaient le siège de campagne de l'UMP rue Solférino à Lille pour demander au Préfet de recevoir une délégation, pour dénoncer la coquille vide de la CODRESSE et exiger le droit à la défense argumentée des dossiers des Sans Papiers.

Vers 16h les forces de l'ordre ont évacué le local, après avoir fait usage des bombes lacrymogènes sur les personnes en soutien à l'extérieur.

7 camarades Sans Papiers ont été embarqués par les forces de police et un camarade Sans Papiers a été hospitalisé vers les urgences de l'hôpital Salengro au CHR de Lille.

Après une AG Place de la République à Lille, les Sans Papiers déterminés ont acté de se rendre en manifestation devant le Commissariat Central de Lille (Lille SUD) pour exiger la libération immédiate de leurs 7 camarades.

Les Sans Papiers se sont rassemblés devant l’hôtel de police à Lille Sud de 18H à minuit scandant les slogans et exigeant la libération de leurs camarades.

L’un d’entre-eux  a été libéré vers 19H30. Les six autres sont maintenus en garde à vue.

Des élues (M.C. Blandin, Sénatrice, et H. Flautre, députée européenne) ont saisi le Préfet de la situation afin d’obtenir leurs libérations. La raison invoquée des arrestations serait une plainte déposée par l’UMP.

Les Sans Papiers sont formels : aucune dégradation ne peut être constatée dans le local occupé.

 

Il y a donc trois hypothèses possibles sur ces arrestations :

 - la plainte de l’UMP ou/et du propriétaire, auquel cas il s’agit d’une procédure judiciaire qui ne nécessite pas la détention, mais une convocation au tribunal des personnes visées après notification de la plainte ;

- les arrêtés font l’objet d’une garde à vue pour séjour illégal : dans ce cas l’arrestation qui s’est faite après un tri des personnes est marquée d’un vice de procédure ;

- la préfecture et le procureur amalgament procédure judiciaire et administrative pour les maintenir en garde à vue, ce qui est de fait une soumission du pouvoir judiciaire au pouvoir politique.

 

Dans tous les cas il s’agit là d’une sombre instrumentalisation électoraliste par la criminalisation des Sans Papiers au profit du candidat-président Sarkozy. Que devient donc la neutralité de l’administration en période électorale ?

Les Sans Papiers arrêtés sont majoritairement des Algériens. La préfecture du Nord, qui n’hésite pas à expulser sans aucun respect des procédures légales, peut être tentée encore une fois de punir les arrêtés en demandant des laisser passer au consulat d’Algérie pour éviter le juge des libertés.

L’état algérien peut-il être complice de ces pratiques illicites mais fréquentes ?

Le CSP59 appelle tous les syndicats des aéroports de Lesquin, Roissy et Orly, tous les syndicats des ports de Marseille et Sète, tous les organisations démocratiques à empêcher la punition de ces courageux sans papiers qui ont osé occuper le local de campagne de l’UMP pour dénoncer la honteuse criminalisation dont les Sans Papiers font l’objet dans cette campagne électorale.

La seule réponse de l’UMP Sarkozy sera-t-il d’éliminer ceux qui ont le courage de montrer par leur action qu’ils n’ont rien à voir avec Merah, l’assassin de Toulouse et Montauban, sur lequel Le Pen a osé déclarer : « les Merah arrivent par bateaux entiers, par avions entiers » ?

Le CSP59 appelle le mouvement démocratique et syndical en Algérie à exiger du gouvernement algérien un acte de dignité face une éventuelle tentative d’expulsion manu militari. Il en est de même pour tout autre état en ce qui concerne les arrêtés de Lille.

Le CSP59 appelle à la mobilisation générale pour une « guérilla pacifique » jusqu’à la libération de tous les arrêtés par l’occupation de tous les bâtiments de l’état à toute heure, à tout moment et la place face à l’hôtel de police de Lille Sud tous les jours à partir de 18h jusqu’à la libération des Sans Papiers arrêtés.

 

Le premier rendez-vous est ce samedi 31 mars à 17h, au parrainage républicain qui se déroule à la Maison de quartier de Lille Vauban à 17h (métro Port de Lille).

 

RASSEMBLEMENT TOUS LES MERCREDI PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARTIR DE 18H : ce rassemblement se déplacera de République à l’hôtel de police de Lille Sud.

 

NB : nous venons d’apprendre le transfert des 6 au centre de rétention de Lesquin à 1H30 du matin, cela fait apparaitre le préfet comme un militant de l’UMP !

 

Lille, le 31 mars 2012

article de La Voix du Nord

Évacuation express de sans-papiers retranchés au siège de l'UMP du Nord, hier à Lille 

·         samedi 31.03.2012, 05:32 - S. B.

 Vers 16h, les policiers ont repoussé la foule et entamé l'évacuation de l'UMP. PHOTO PHILIPPE PAUCHETVers 16h, les policiers ont repoussé la foule et entamé l'évacuation de l'UMP. PHOTO PHILIPPE PAUCHET

| MANIFESTATION |

À la fenêtre du 2e étage, un jeune type goguenard déploie un drapeau de l'UMP. En bas, les militants de la cause des sans-papiers répliquent par des « Nous vaincrons la xénophobie de Sarkozy » redoublés. Il est 14 h 30, hier. Le siège de l'UMP du Nord, rue de Solferino, est occupé par une quarantaine de personnes. Après les locaux de la Direction départementale du travail et d'Emmaüs, le Comité des sans-papiers 59 (CSP 59) poursuit ses actions. ...

Sauf qu'hier, tout est allé très vite. Une heure après le début de l'action, le directeur départemental de la sécurité publique est sur place. « Vous avez une demi-heure, sinon c'est évacuation et contrôles d'identité », prévient Didier Perroudon. Le mois dernier, les manifestants étaient restés retranchés toute une journée avant d'être délogés. « C'est différent : nous sommes dans le cadre d'un flagrant délit constaté par les policiers », précise-t-on à la préfecture.

La rue Solferino est barrée à la circulation. Plusieurs dizaines de sympathisants sont massés devant le QG du parti présidentiel. Autour d'eux papillonnent des militants UMP au front soucieux.

Sans ménagement

Au 2e étage, le petit gars sort son iPad pour filmer les CRS prenant position dans la rue. En face, les militants des sans-papiers, bras dessus bras dessous, font corps. Un mégaphone lance les sommations d'usage. Et les policiers chargent.

Le choc est brutal. Des cris, du gaz lacrymo, une femme à terre, des caméras, des coups de botte dans un vélo. Les manifestants sont repoussés sans ménagement jusqu'à la place Philippe-Lebon, où restaurateurs et badauds écarquillent les yeux. Derrière, l'évacuation de l'UMP a débuté. Elle durera à peine vingt minutes. Sept sans-papiers sont interpellés (dont six pour séjour irrégulier) et emmenés à l'hôtel de police. Un cordon de CRS y sera déployé pour contenir les dizaines de manifestants accourus en soutien. L'UMP a porté plainte

 



--
Comité des Sans Papiers 59 (CSP59) 42 rue Bernos 59000 Lille
tel : 0680575061 e-mail : csp59@wanadoo.fr
infos : leblogducsp59.over-blog.com
Manifestation tous les mercredis 18 h 30 Place de la République / Lille

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

AFFAIRE MERAH : QUI CHERCHE-T-ON A FAIRE TAIRE?

Publié le par Tourtaux

                                 
               Merah : Qui cherche-t-on à faire taire?

L’équipe du site

Aux vues des derniers évènements, il n'est pas difficile d'entrevoir un certain « malaise » des autorités françaises sur le jeune de banlieue sans le sous.

Alors Mohamed Merah? Qui étais-tu vraiment? Un djihadiste sanguinaire de la nébuleuse Al Qaida comme le matraque le gouvernement?? Ou plutôt un indic' des services de renseignements français comme tentent de le démontrer nombre d'analyses très éclairées sur tes différents voyages et tes relations « privilégiées » que tu entretenais avec l'  « adjoint » du chef des renseignements Bernard Squarcini en personne?

Nous venons d'apprendre qu'une commission sénatoriale qui souhaitait entendre le directeur général de la sécurité extérieure Erard Corbin de Mangoux et le patron de la DCRI, Bernard Squarcini; s'est vu essuyé un refus du gouvernement français.

Mais pourquoi les ministres de la Défense Gerard Longuet et de l'Intérieur Claude Guéant ont-ils refusé que les patrons du renseignement s'expliquent devant la représentation nationale ?

La commission sénatoriale pour le contrôle de l'application des lois n'a donc pas reçu de suite favorable à cette demande, les fonctionnaires concernés n'ayant, selon les ministres, « pas de responsabilité en matière d'évaluation des lois et étant par ailleurs, en cette période pré-électorale, tenus à un strict devoir de réserve », selon le communiqué.

Et, selon le programme des auditions publié vendredi par la commission sénatoriale, plusieurs autres auditions sont prévues : Yves Janier, chef du pôle antiterroriste du tribunal de grande instance de Paris, ainsi que le juge Marc Trévidic, Frédéric Péchenard, directeur général de la police nationale et Ange Mancini, coordonnateur national du renseignement et Michel Mercier, ministre de la Justice.

Pendant ce temps, dans ce qui semble être la suite du tapage médiatique volontairement orchestré contre les milieux « islamistes », le premier en date étant le frère Merah lui-même (Abdel Kader), hier matin, la police a procédé à une vingtaine d'interpellations.

Cette vaste opération dont les interpellés, n'avaient pas de réels liens entre eux était menée par les enquêteurs de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) dans les régions de Nantes, de Lyon, en Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Ile-de-France, avec pour certaines cibles, l'appui de l'unité d'élite de la police nationale, le Raid.

 Le leader du groupe dissous Forsane Alizza, Mohammed Achamlane, figure parmi les 19 personnes interpellées.

Tiens? Forzane Alizza? N'était-ce pas ce groupe dont Mohamed Merah participait activement fut un temps, avec de nombreux messages postés sur son forum? Pourquoi cette interpellation survient maintenant? Mohamed Merah a été tué, cherche-t-on a faire taire un autre témoin clef?

Rappelons que le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, avait dissous en février Forsane Alizza ("Les cavaliers de la fierté"). Selon lui, ce groupe préparait ses sympathisants à la "lutte armée" et prônait "l'établissement du califat, c'est-à-dire le règne de l'islam" en France.

Eline Briant


Source: Agences    31-03-2012 - 12:11 Dernière mise à jour 31-03-2012 - 12:14

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=57299&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=26&s1=1

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

CESSEZ-LE-FEU : LE GOUVERNEMENT SYRIEN REPOND A L'ONU, A LA LIGUE ARABE ET AU FIGARO : PAS DE RETRAIT MILITAIRE AVANT LE RETOUR A L'ORDRE

Publié le par Tourtaux


Cessez-le-feu : le gouvernement syrien répond à l’ONU, à la Ligue arabe et au Figaro

 

Par Droits réservés, le 31 mars 2012 
  


Jihad Makdessi : pas de retrait militaire avant le retour à l'ordre

Le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, Jihad Makdessi, vient de faire à la télévision syrienne une déclaration remarquée, au lendemain du sommet arabe de Bagdad et alors que les faux « Amis de la Syrie » s’apprêtent à se réunir en Turquie pour tenter de relancer une opposition radicale mal en point. Makdessi fait d’abord un constat : « La bataille pour faire tomber l’Etat en Syrie est terminée une fois pour toutes » et lui succède désormais celle pour « le rétablissement de la stabilité et la construction de la nouvelle Syrie« . Ensuite il lance un avertissement à l’ONU, à la Ligue arabe et aux ennemis du pays : l’armée syrienne se retirera des zones résidentielles dès que la sécurité et la paix civile seront rétablies. Pas avant.
 Car, a dit Makdessi, « l’armée syrienne ne fait que se défendre et protéger les citoyens qui sont pris en otage la plupart du temps« . Elle n’a ni plaisir ni vocation à occuper les zones urbaine et donc, assure Makdessi, elle « quittera les lieux dès le rétablissement de la sécurité et de la paix civiles« .

Du plan Annan considéré (par le Figaro) comme un « traquenard à Bachar »

C’est donc cette exigence de pacification qui dictera le calendrier du retrait des forces armées et non l’ONU. C’est, en quelque sorte, une réponse à un article de Georges Malbrunot paru sur le site du Figaro ce samedi 31 mars et intitulé « Syrie : le piège du plan Annan« .Et dont la première phrase est une question : « Bachar al-Assad tombera-t-il dans le piège que lui tendent Kofi Annan et ses opposants ? » Et le piège évoqué Malbrunot, c’est précisément cette exigence du plan arabo-onusien que le régime fasse, sur le terrain militaire, le premier pas et retire ses forces des zones urbaines où des groupes armés affrontent, pour reprendre la formulation partisane de Malbrunot, « la soldatesque baasiste » (au fait Malbrunot, rien sur la « racaille islamiste » ?)


Cessez-le-feu : que messieurs les assassins ASL commencent !

Or, l’homme du Figaro, et donc peu ou prou de Sarkozy, de Juppé et de l’Otan, ne le cache même pas : ce retrait militaire, à Homs, Idleb ou Deraa, permettrait non seulement le retour des « manifestants dans les rues et places des principales villes syriennes » mais aussi « à une rébellion, vaincue militairement à Homs et à Idleb, de rebondir« . C’est tellement évident et gros qu’en effet, il était douteux que le régime en question tombe dans le panneau. S’il y avait une interrogation à ce sujet, Jihad Makdessi vient d’y répondre, et Malbrunot lui-même l’écrit : « Il parait peu probable que Damas tombe dans le traquenard« .

On voit donc qu’un analyste du Figaro considère au fond tout le plan de paix défendu par Kofi Annan comme un traquenard tendu à Bachar et non comme un plan raisonnable et sincère derèglement de la crise syrienne. Il est permis, pour un fois, d’être un peu optimiste et de considérer que ce plan, sous supervisation de fait des Russes et des Chinois, peut au contraire marginaliser le CNS, l’ASL et tous les radicaux, incapables politiquement et psychologiquement de s’asseoir à une table de négociations avec le gouvernement syrien, et donc condamnés à une fuite en avant maximaliste qui ne peut que les séparer de la majorité des opposants patriotes et réformistes. D’autant que la société syrienne, qu’elle soit pro ou anti-Bachar, ou neutre, est lasse d’un an de chaos et de violences. Dans son article Malbrunot reconnait d’ailleurs cette mauvaise volonté du CNS qui continue de refuser en bloc le plan Annan.

Bref Moscou et Pékin ont eu raison à notre sens d’appuyer ce plan relativement équitable et modéré, et Damas a eu raison de l’accepter. Comme il a raison de ne rien céder sur le point du rétablissement préalable de l’ordre dans les zones à problèmes. La partie est serrée, et la route encore longue, mais c’est une partie jouable aujourd’hui pour le gouvernement, et c’est la seule route à suivre pour l’heure. Bachar peut négocier avec Annan justement parce qu’il est en position de force, ce qui n’était pas le cas avant le double véto sino-russe (4 février) et la reprise symbolique de Bab Amr (1er mars).

Du délire politique-fictionnel comme bouée de sauvetage

Il faut d’ailleurs que l’avenir de la « révolution syrienne » soit bien compromis pour que Malbrunot imagine dans son article des scénarii-catastrophes et des coups bien tordus pour débloquer la situation : ne va-t-il pas jusqu’à rêver tout haut de la transformation de la place des Omeyyades à Damas en une nouvelle « place Tahrir » où afflueraient par un coup de baguette magique « 500 000 » opposants syriens, dont le nombre et la détermination contraindraient le régime à faire tirer ses sbires, le bain de sang subséquent contraignant Russes et Chinois à cesser leur appui à Bachar. Et même le valeureux Erdogan à enfin « avancer en territoire syrien pour y créer une zone libérée à partir de laquelle les opposants syriens se regrouperaient, rejoints par les nombreux militaire sunnites qui hésitent aujourd’hui à déserter« .

Comme on dit, « simple mais il fallait y penser ! » A ce stade de l’analyse, nous ne pouvons que recommander  à Georges Malbrunot d’en suivre une (d’analyse) et nous lui rappelons, en passant, que seul Bachar a pu à ce jour réunir 500 000 manifestants à Damas…

 

http://www.infosyrie.fr/actualite/cessez-le-feu-le-gouvernement-syrien-repond-a-lonu-a-la-ligue-arabe-et-au-figaro/

Publié dans Syrie

Partager cet article
Repost0

LICENCIEMENTS MASSIFS DE MILLIERS DE SALARIES EN VUE CHEZ YAHOO

Publié le par Tourtaux


           Licenciements massifs en vue chez Yahoo!


 Par lefigaro.fr
 Publié le 31/03/2012 à 14:02
Yahoo! est en pleine réorganisation. © Creative Commons - stevelyon

Selon le site AllthingsD, Yahoo! devrait annoncer dès la semaine prochaine des milliers de licenciements. Le nouveau patron, qui veut redresser les finances du groupe, bouscule la stratégie.
 

Selon le site spécialité AllThingsD (groupe News Corp.), qui cite des sources proches du dossier, le portail Internet Yahoo! s'apprête à annoncer des licenciements qui pourraient débuter la semaine prochaine et toucher des milliers d'employés. Les unités produits, recherche et marketing de Yahoo! seront touchées, d'après le site Internet. Actuellement, le groupe emploie 14.000 personnes. Yahoo! ,qui n'a pas souhaité commenter cette information, est en perte de vitesse. En 2011, la société a vu son bénéfice net baisser de 15% à 1,05 milliard de dollars, et son chiffre d'affaires total de 21% à 4,98 milliards de dollars. L'année passée a en outre été marquée par le départ de l'ex-directrice générale Carol Bartz, qui n'est pas parvenue à redresser l'entreprise.

Depuis, Yahoo! est en profonde restructuration. Le nouveau directeur général Scott Thompson, arrivé en janvier dernier,a tenu une série de réunions avec les hauts dirigeants du groupe mardi et mercredi pour expliquer son projet stratégique. Il en ressort l'objectif d'une organisation resserrée sur les médias, la publicité et de nouvelles directions encore non précisées, selon le Wall Street Journal. La nouvelle structure devrait comporter une division internationale de médias, une autre regroupant les activités de communication et recherche sur internet, et une autre les ventes internationales et régionales. Il pourrait également y avoir une unité plus petite de quelques 50 personnes travaillant sur l'innovation produits, poursuit AllThingsD .
Fin du partenariat avec Microsoft en vue

Toujours selon AllThingsD, Scott Thompson voudrait rompre l'accord qui le lie à Microsoft depuis 2009 et qui concerne la publicité et le moteur de recherche. Il aurait même parlé de vendre ces branches à son concurrent direct, Google. En plus des tensions avec Microsoft, Yahoo! est en bataille avec Facebook pour violation de brevets.

 

http://www.lefigaro.fr/societes/2012/03/31/20005-20120331ARTFIG00337-licenciements-massifs-en-vue-chez-yahoo.php

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>