LES VACANCES OUVRIERES FOUTENT LE CAMP

Publié le par Tourtaux

Les vacances sont dans le rouge pour la populace. Au grand large pour les possédants qui n'en finissent plus de détruire ce qu'il nous reste d'acquis et d'enfoncer chaque jour d'avantage la classe ouvrière qui ne sait même plus où poser son regard tant les mauvais coups pleuvent chaque jour.

Sarkozy est égal à lui-même : un monstre qui vient de reprojeter notre pays à l'époque des heures sombres de l'occupation, de la délation contre tous ceux qui ne souscrivent pas à ses visions d'un monde qui ne peut être qu'étranger à notre peuple qui souffre.

En effet, comment imaginer que des millions de pauvres gens puissent partir en vacances alors que pour certaines familles cela fait des années qu'elles n'ont pas sorti de leur " univers " où leur extrême pauvreté les a jetées. D'autres centaines de milliers de personnes, en difficultés en sont à se demander s'ils elles vont pouvoir continuer à payer leur loyer, leur mutuelle pour celui qui peut encore s'en payer une, etc.

Alors que des travailleurs se privent sur la nourriture pour se payer le luxe de mettre du carburant dans la voiture pour aller au travail sous peine de perdre leur toit, alors que des milliers d'enfants ne mangent pas de viande au moins une fois par jour, comment imaginer les voir partir en vacances même quelques jours si ce n'est avec des associations dévouées comme le Secours Populaire qui n'arrivent même plus à trouver suffisamment de bénévoles pour accueillir les gosses de pauvres ?   

 Il n'est donc pas étonnant de constater une défection parmi les habituels vacanciers issus du milieu populaire qui réduisent sensiblement leur séjour ou vont passer quelques jours dans la famille ou chez des amis. Pour ceux qui restent, l'écrasante majorité, ils se contentent d'en entendre parler, n'en rêvent même plus tellement tout cela est loin désormais, un mirage.

Ceux-là se contentent de partir aux alentours se mettre au vert une journée par ci, par là, d'autres tentent de suppléer par des pique-niques dans un parc voisin de leur ville ou dans un pré pour celui qui vit à la cambrousse. Une petite bouffe chez Leclerc ou au kebab du coin, que peut-on faire d'autre quand on est pauvre. Je vais vous dire comment nous faisons quand on il nous arrive d'y bouffer et bien, on prend le plat de résistance le moins cher, une part de fromage coupée en deux, idem pour le dessert, le tout arrosé à l'eau du robinet. Voilà l'espèce de grande bouffe de plus en plus répandue et de plus en plus pratiquée par la racaille de ce pays où, selon certains sondages, 1/4 des français arrivent encore à mettre de l'argent de côté pour partir encore un peu en vacances tout en tirant sur la corde. 

Tous les autres font tapisserie et pendant ce temps, des gros patrons qui, par leur incapacité à gérer, ont ruiné leurs entreprises et leurs salariés ne se privent pas. Un Bernard Tapie encaisse des millions d'euros pris dans la poche des contribuables grâce à la bénédiction d'un tribunal, qui n'en est pas un, façonné par l'ex-avocat d'affaires Sarkozy.  

Et voilà que les élus du peuple protestent énergiquement  parce que le chef suprême écourte quelque peu leurs grandes vacances alors que la majorité d'entre eux, les Français en sont témoins, sont très souvent absents des débats parlementaires pour lesquels ils sont grassement rémunérés. 

En attendant, bonnes vacances pour ceux qui peuvent encore s'en payer et n'oublions pas que les premiers congés payés ont été obtenus par les grandes luttes ouvrières de 36.
Jacques Tourtaux     















 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux Jacques 01/08/2008 12:58

Caroleone,

Je ne puis accéder à ton nouveau blog.
J. Tourtaux

caroleone 01/08/2008 09:22

Eh oui, la france se paupérise !!
Malgré tout, le prix rébarbatif de l'essence n'empêche pas des millions de Français de partir polluer les montagnes et les régions du sud de la France.
C'est vrai comme tu le dis que pour les gens humbles, les plaisirs sont rares et pour décompresser il faut être rusé.
Nous, depuis plusieurs années, plus de vacances, nous avons quand même la chance d'avoir installé une piscine auto portée il y a plusieurs années et nous profitons des week-end ends pour manger un bon barbecue et cuisiner de bons petits plats.
Personnellement, comme j'aime beaucoup visiter les musées, j'attends le 1er dimanche du mois car c'est gratuit. Dimanche, je vais aller voir en rentrant du boulot une expo sur Doisneau à Mantes.
Il faut que les pauvres gens se contentent de peu c'est clair et ce n'est pas avec ce gouvernement que cela va s'arranger !!
Bizarrement, le peuple à l'air malgré tout satisfait car peu de gens participent aux mouvements de dénonciation des réformes.