XAVIER BERTRAND SE MOQUE DE LA PAIRE CHEREQUE THIBAULT

Publié le par Tourtaux

Sans fioritures, Xavier Bertrand a annoncé qu'il a décidé de passer outre l'avertissement de la CFDT et de la CGT concernant les 35 heures.

Comme si la jaune CFDT et son guignol de Chérèque ne suffisaient pas , voilà que Bernard Thibault entraîne la CGT dans cette danse du scalp. En effet, qui pourrait encore croire que les discours de ses deux-là sont encore plausibles et audibles pour les travailleurs? 

A la demande de Sarkozy, une négociation interprofessionnelle s'est déroulée sur la bagatelle de plusieurs mois en vue de modifier les règles actuellement applicables en matière de représentativité syndicale, de dialogue social et de financement du syndicalisme. Cette négociation a débouché sur une "position commune" approuvée par la CGT, la CFDT et deux organisations patronales.

Bonjour la démocratie syndicale! Les instances de base, c'est-à-dire l'ensemble des syndicats de la CGT n'ont pas été consultés alors que depuis la rédaction de cette "position commune", des velléités de modifier une nouvelle fois la législation sur le temps de travail se sont multipliées et pourraient se traduire par l'adoption en douce par les parlementaires de mesures de déréglementation du temps de travail, dont la portée serait très négative pour les salariés. 

C'est inacceptable, aboient les deux caniches. Il a donc suffi d'un coup de brosse à reluire, d'une petite bouffe en compagnie du camarade Sarko et les deux "stratèges" syndicaux sont mis sous cloche. Comme si la solennité pouvait être encore de mise à ce stade de "l'ignorance" ou de la traîtrise. 

Au train où vont les choses et bien que chaque jour suffise à sa peine et si les salariés laissent faire les "grands" dirigeants syndicaux, ils vont bientôt bénéficier d'une nouvelle mesure d'avant-garde dans le domaine du progrès social : la suppression du repos dominical se profile. Les plumards sur le tas, y a que ça de vrai. Tant pire pour celui qui voudra aller à la messe. Les culs-bénis devront se faire connaître 48 heures à l'avance sous peine d'être excommuniés par le chanoine d'honneur Sarkozy.  

Donc, pour une sombre histoire de gros sous, de financement du syndicalisme comme ils disent, Bernard Thibault se fait manipuler par le baveux Chérèque qu'il suit comme son ombre. S'appuyer sur le faux jeton Chérèque n'est pas la meilleure des références. Les dirigeants confédéraux CGT sont désormais à la remorque de la CFDT comme le PS l'est en politique à celle de l'UMP. 

Sans rire, le parti socialiste a réagi en dénonçant "avec force" le contenu de l'avant-projet de loi sur la démocratie sociale que vient de présenter le ministre.

Il est grand temps que les travailleurs de France prennent leurs affaires en main sinon ce qu'il nous reste encore de libertés va rapidement nous être arraché.
Jacques Tourtaux 


  

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article