LA VILLE DE PARIS CULTIVE SECRETEMENT SA DEPRIME !

Publié le par Tourtaux

 

                                                   primes 4-copie-1

 

Oyez bonnes gens, à vos fiches de paie ! Vous râliez ? Vous étiez énervés, frustrés, révoltés? La répartition pour certains d‘entre vous des reliquats IAT (dits prime de fin d’année) vous semblait aléatoire, injuste, obscure ?... 

 

Que nenni ! La CGT s’est renseignée, a insisté, ré- insisté et insisté encore… et a obtenu une réponse (au moins) pour le musée Carnavalet : On reversait plus à certains agents pour compenser les IAT perdues pour causes de maladies, entre autre. Dans le souci de justice qui caractérise cet établissement (ce dont nous ne doutons pas) on assiste ainsi à une sorte de transfert entre des personnels « nantis » et des « moins nantis ». Autrement dit, plus votre paie a été minable, plus votre prime de fin d’année devra être élevée…Vous ne comprenez pas ? Nous non plus. Vous doutez ? Hum, hum !

 

Mais l’exemple du musée Carnavalet n’est probablement qu’un cas isolé dans la générosité municipale, car à la Direction des Affaires Culturelles, cette année encore, la répartition du solde des IAT est classée « secret défense ». Cela fait bien l’affaire de nos gestionnaires qui n’ont pas à se pencher sur les nombreuses disparités qui persistent dans la distribution du fameux reliquat. Différences entre agents d’un même établissement, mais aussi entre les différents types établissements eux mêmes (musées, bibliothèques, conservatoires…)

 

                                                                primes 5

                                                               A la DAC, on adore ce genre de cinéma

 

Comment peut on accepter que certains collègues se voient gratifier de 1 euro pendant que d’autres en touchent… 300 ! La façon de servir, que l’administration persiste à faire entrer dans le calcul de la part variable, suffit elle à justifier un écart de 1à 300 ? Franchement même le patron de Total n’accepterait un tel écart ! (Chez lui c’est seulement  de 1 à 240)

 

On savait des institutions cultivant le grand secret mais jamais autant que la DAC au moment de la répartition des primes

 

Tant que la Ville de Paris considèrera que la revendication d‘un 13éme mois est injustifiée car, pour elle, les IAT calculées sur l’année sont un 13éme mois, nous n’avancerons pas.  Tant que la répartition de l’enveloppe des IAT restera à la discrétion du chef d’établissement nous n’avancerons pas  Tant que le solde IAT sera redistribué sur un critère de « manière de servir » nous n’avancerons pas.  Tant que nous serons confrontés la mauvaise foi et au déni, nous n’avancerons pas.  Et qui n’avance pas …….

 

C’est pourquoi la CGT, lors d’une rencontre avec Christophe Girard, a abordé cette anomalie source de conflit au travail. Il a volontiers reconnu que cette pratique ne pouvait continuer en l’état. La DAC devrait donc  nous proposer une solution prochainement.

 

                                                                primes 1-copie-1

                                               La DAC devrait nous proposer une solution prochainement

 

 

Lire aussi:

Archives départementales de Paris: C'est comme le "Port Salut", c'est marqué dessus !

Primes dans les bibliothèques de la Ville de Paris: Quelle déprime !

Primes dans les musées de la Ville de Paris: Quelle déprime !!

 

http://daccgtculture.over-blog.com/article-primes-a-paris-de-l-embrouille-pas-d-ecoute-99463234-comments.html#anchorComment

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article