SOUSCRIPTION NATIONALE DE SOUTIEN AU FSC

Publié le par Tourtaux

Mardi 30 novembre 2010 2 30 /11 /2010 13:19

 

« …la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait… »

 

En juin 2011, le FSC célèbrera son deuxième anniversaire et, aujourd’hui, nul ne peut ignorer son existence et le rôle qu’il joue dans la bataille idéologique replacée, par sa détermination, au premier plan du combat à mener, tous ensemble, contre le capitalisme.

 

Les semaines passées ont éveillé les consciences de nombreux citoyens, notamment les jeunes salarié(e)s, lycéen(ne)s, étudiant(e)s ou sans-emploi. Le FSC a aussi remis en lumière la nécessité de mener, sans relâche, la lutte des classes.

 

Plusieurs états-majors syndicaux ont été contraints de prendre en compte cette nouvelle donne, alors que par ailleurs ils pratiquent le double langage. Chacun(e) a pu en faire le constat au cours de la lutte pour la défense des retraites.

 

Le capitalisme, aujourd’hui mondialisé, poursuit, lui, sa lutte contre le progrès social en s’appuyant sur ses valets gouvernementaux. Il ne cache pas sa volonté de détruire tous les acquis sociaux, obtenus de haute lutte, dont ceux mis en place par le Conseil National de la Résistance (CNR), en 1945, au lendemain de l’occupation de la France par les nazis.

 

Toutes celles et tous ceux qui font vivre le FSC, qui le soutiennent, doivent poursuivre leur action et amplifier leur présence sur le terrain, dans les entreprises, devant les établissements scolaires et universitaires. Dans chacune de nos structures syndicales en entreprises comme dans les U.L. et jusque dans les congrès, à quelque niveau que ce soit, nous devons faire entendre nos revendications et la justesse de nos positions de classe.

 

Le nerf de la guerre

 

Poursuivre cette bataille impose d’avoir des moyens financiers à la hauteur des objectifs à atteindre.

Depuis des années les salarié(e)s, les retraité(e)s, les sans-emploi, le peuple dans son ensemble, mesure le rôle écrasant de la propagande de la classe dominante.

La propagande de la classe dominante, et non pas « la Communication », terme se voulant  « politiquement correct », est déversée au quotidien par les médias soumis au bon vouloir de dirigeants politiques serviles bras armés des industriels, des laboratoires pharmaceutiques, des banques et des assurances.

 

Face à cette situation, le FSC lance une souscription nationale pour donner à chacun de nos comités locaux et régionaux des moyens supplémentaires de propagande et d’action.

Affiches, tracts, badges autocollants, banderoles, etc, autant d’outils qui exigent des moyens financiers conséquents.

 

En 2011, nous devons aussi organiser plusieurs rencontres dans les régions et développer les journées d’études et de formation syndicale. Cela a un coût.

 

A ce programme, ambitieux mais à la hauteur des exigences sociales, il faut ajouter les démarches internationales que nous menons pour notre reconnaissance par la Fédération Syndicale Mondiale (FSM).

En effet, plus que jamais, le combat syndical est international. L’actualité en Irlande, au Portugal, en Grèce, en est la preuve. Le capitalisme est mondialisé. La lutte des classes est, depuis toujours, internationale.

 

Pour le développement de la lutte des classes, pour la défense de nos acquis sociaux, pour une société de progrès, soutenez le FSC.

Versez et appelez à verser à la souscription nationale du FSC.

 

« Si tu ne participes pas à la lutte, tu participes à la défaite » Bertolt Brecht

 

Etablir les chèques à l’ordre du FSC et les adresser à :

FSC / Jacky Omer  -  40 boulevard de la Liberté – 92320 Châtillon

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article