Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

10 FAMILLES DE LA VALLEE DU JOURDAIN DOIVENT QUITTER LEUR MAISON DANS LES 24 HEURES

Publié le par Tourtaux

10 familles de la vallée du Jourdain doivent quitter leur maison dans les 24 heures

mardi 29 juin 2010

Ma’an News


10 familles de la vallée du Jourdain on reçu dimanche un ordre de démolition de leur maison et doivent évacuer leur propriété dans les 24 heures.

(JPG)
Territoires palestiniens : troupes israéliennes d’occupation - Photo : MaanImages

La plupart des maisons qui doivent être démolies appartiennent aux familles Daraghmah et Al-Makahmreh qui affirment qu’elles détiennent des documents enregistrés au Registre de la Terre d’Israël prouvant que la terre leur appartient.

Les familles disent que ce n’est pas la première fois qu’elles reçoivent des ordres de démolition mais c’est la première fois qu’on ne leur donne que 24 heures pour quitter les lieux.

Un porte-parole du bureau de l’Administration Civile Israélienne dit que cet ordre a été donné parce que les maisons se trouvent dans une "zone inflammable" qui met les habitants "en danger".

Les maisons désignées pour être démolies se trouvent à Al-Farsieyah dans la municipalité de Tubas, et sont toutes dans la zone "C" selon les zones définies par les accords d’Oslo et donc sous contrôle civil et militaire israélien.

Les habitants de plusieurs villages de la municipalité de Tubas ont reçu des ordres de démolition ces jours derniers. Le 21 juin, six familles de Al-Hadidiya et Khirbet Humsa ont reçu l’ordre de quitter leur terre dans les dix jours, ce qui laisserait 50 Palestiniens sans maison et sans moyen de gagner leur vie.

Depuis le début de l’année 125 Palestiniens ont dû quitter leur maison situées dans la zone "C" qui occupe 60 pour cent de la Cisjordanie et qui est sous contrôle administratif et militaire total des Israéliens, selon les rapports de l’ONU.

Les Palestiniens ont seulement le droit de construire dans des limites fixées par l’Administration Civile Israélienne, a noté la Coordination des Affaires Humanitaires de l’ONU, c’est à dire sur une surface qui constitue moins de un pour cent de la "zone C" et qui est déjà presque entièrement recouverte de constructions.

De fait "dans presque la totalité de la vallée du Jourdain la construction de maisons palestiniennes est interdite" a précisé une officine de l’ONU en décembre 2009.

Dans un récent rapport, le directeur d’Amnistie Internationale, Philip Luther, a écrit que "Les ordres de démolition et d’expulsion ne détruisent pas seulement les demeures des habitants, elles les dépossèdent aussi de tout ce qu’ils ont, y compris de l’espoir de voir venir l’avenir en toute sécurité".

L’année dernière au moins 600 Palestiniens, dont la moitié sont des enfants, ont été mis à la rue par des ordres de démolition précise le rapport.

28 juin 2010 - Ma’an News - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.net/eng/ViewDet...
Traduction de l’anglais : Dominique Muselet

 

Publié dans Israël

Partager cet article
Repost0

SILENCE ! LA FRANCE EST LA PATRIE DES DROITS DE L'HOMME

Publié le par Tourtaux

 La santé du prisonnier Arkaitz AGIRREGABIRIA se dégrade après 23 jours de grève de la faim Arkaitz Agirregabiria est en grève de la faim depuis 23 jours aujourd’hui contre l’isolement qui lui a été imposé dans la prison française de Bourg-en-Bresse. Le mouvement pour l’amnistie a informé hier que la santé d’Arkaitz se dégrade “alors qu’il a décidé de poursuivre son mouvement de protestation jusqu’à ce que son isolement soit rompu”.
Ce prisonnier politique de Bilbao a été arrêté à Bayonne le 20 mai 2010 et incarcéré dans la prison française de Fleury après 4 jours de garde à vue.
Quelques jours plus tard il fut transféré et placé en isolement dans la prison de Bourg-en-Bresse. Le 8 juin il débutait une grève de la faim.
C’est aussi le cas de Mikel Karrera arrêté au cours de la même opération policière que Agirregabiria. Depuis dimanche dernière il refuse lui aussi de
s’alimenter, en signe de protestation contre son isolement, dans la prison de Rennes-Vezin.
Asier Aranguren, lui aussi, alors qu’il finit d’accomplir sa peine dans l
’Etat français ce dimanche 4 juillet, a entrepris une grève de la faim depuis le 15 juin du fait qu’il risque fort d’être expulsé dans l’Etat
espagnol et mise au secret par la police espagnole. Il exige le droit de vivre libre en Euskal Herria/Pays Basque. . GARA | GASTEIZ
Source : XARLO

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

AGEN : GREVE AU COLLEGE ANATOLE FRANCE CONTRE LES FERMETURES DE CLASSES

Publié le par Tourtaux

Agen : grève au collège Anatole France

Par KJ  

Manifestation des enseignants devant le collège Anatole France

Manifestation des enseignants devant le collège Anatole France

Les enseignants du collège Anatole France ont marqué une journée de grève.

En ce jour de BEPC, les enseignants du collège anatole France étaient en grève. Ils reprochent en effet à leur Inspection d' Académie la baisse de leur dotation globale horaire.

 Vidéo

 

Toutes les vidéos

Cette baisse signifierait des suppressions de classe et des horaires en baisse dans plusieurs matières.

 

 

D'après les syndicats d'enseignants, Anatole France, un collège qui accueille en majorité des enfants de familles défavorisées est l'établissement le moins bien loti du département. 

Il aura connu cette année deux journées de grève à 100 % de grévistes.

 

 Et voilà six mois que les mouvements s'enchaînent dans cet établissement. Cette perte de moyens est jugée par les enseignants incompatible avec des prévisions de hausse d'effectifs à la rentrée : manifestations en ville et journées de grève très suivies.

 

L'Inspection académique affirme que les choses ne sont pas figées et sont amenées à être modifiées. Elle ne ferme pas la porte à une éventuelle réévaluation de la dotation horaire. Mais seulement quand elle disposera  de toutes les données pour en juger, c'est-à-dire une fois les orientations des élèves actées et les dérogations entérinées. C'est cette semaine que les choses se décident.

 

D'ici la fin de la semaine donc, on devrait disposer d'une projection affinée du nombre d'élèves et de leur répartitionsdans les classes. Son traitement par l'Inspection académique pourrait promettre une rentrée socialement tendue.

Source : http://aquitaine.france3.fr/info/lot-et-garonne/agen-greve-au-college-anatole-france-63877647.html

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

MORBIHAN : CE SAMEDI 3 JUILLET 2010, LE SYNDICAT CGT DES SBFM VOUS INVITE "A L'APERO DE LA LUTTE" POUR FETER LE 1er ANNIVERSAIRE DE SA VICTOIRE HISTORIQUE DU 26 JUIN 2009

Publié le par Tourtaux

Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 - Article 23 - alinea 1 : Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

mercredi 30 juin 2010

La CGT SBFM nous invite à l'apéro de la lutte, samedi 3 juin à 11h00


Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

AUBRY : POUR QUI EN DOUTAIT ENCORE

Publié le par Tourtaux

4 01 /07 /2010 19:28

Le Parti Socialiste confirme qu'il tentera de sauver la mise d'un Sarkozy "sur les jantes" pour attendre tranqiullement 2012. Ce n'est guère une surprise pour un parti dont les dirigeants sont à la tête du FMI (Strauss-Kahn), de l'OMC (Lamy), qui est un copilote de l'UE depuis son origine. En 2002, Chirac et Jospin signaient d'ailleurs du même stylo à Lisbonne le recul de l'âge de la retraite dans toute l'UE, avant que le PS ne fasse campagne commune avec l'UMP pour la constitution européenne en 2005 puis soutienne la constitution-bis adoptée par le Parlement dans le dos du peuple français.

 

On retrouve là la position de la fausse gauche politique et syndicale qui cogère, en bons "partenaires sociaux", l'offensive anti-sociale ordonnée par les grands groupes capitalistes, du PS à la Confédération Européenne des Syndicats, en passant par la CFDT et tous les directions syndicales françaises (précisons ausi que Joël Decaillon, CGT, est secrétaire général adjoint de la CES).

 

Pour gagner, les travailleurs et leurs luttes n'auront pas d'autre choix que de contourner cette fausse opposition.

 

FSC

Retraite : "il va falloir travailler plus longtemps" reconnait Martine Aubry

 

 

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20100630trib000525709/retraite-il-va-falloir-travailler-plus-longtemps-reconnait-martine-aubry.html

 

Lors d'un meeting à Roubaix pour défendre la réforme des retraites proposée par le PS, l'ancienne ministre des Affaires sociales a accusé la droite de caricature.

 

Le Parti socialiste ne défend pas le retour à l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans pour tout le monde, a fait valoir Martine Aubry mardi soir. Lors d'un meeting à Roubaix pour défendre la réforme des retraites proposée par le PS, l'ancienne ministre des Affaires sociales a accusé la droite de caricature.

Le gouvernement a décidé de reporter de 60 à 62 ans l'âge légal de la retraite mais le PS ne veut conserver le départ à 60 ans que pour ceux qui ont commencé à travailler tôt ou qui ont eu des emplois pénibles, a-t-elle fait valoir. "Nous allons vivre de plus en plus longtemps et donc il va falloir travailler plus longtemps: nous en sommes tous d'accord", a dit la maire de Lille aux journalistes, avant de le répéter à plusieurs reprises sur la scène du théâtre Pierre de Roubaix.

En janvier, Martine Aubry avait déclenché une polémique au sein du Parti socialiste en parlant de travailler plus longtemps. La droite avait salué une avancée estimant que la dirigeante socialiste reconnaissait la nécessité de repousser l'âge légal de départ à la retraite.

"Il va falloir travailler plus longtemps mais pas n'importe comment", a-t-elle insisté face à 200 personnes, salariés, retraités, fonctionnaires et syndicalistes. Elle a fait valoir que l'âge moyen de liquidation des droits à la retraite était aujourd'hui de plus de 61 ans. "Nous ne demandons pas le retour à 60 ans pour tout le monde: nous ne l'avons jamais demandé. Nous savons qu'il va falloir travailler plus longtemps mais nous voulons que ceux qui ont commencé à travailler tôt puissent partir à 60 ans", a défendu Martine Aubry qui se pose en championne de la "gauche crédible".

Elle a défendu une réforme "équilibrée" entre mesures d'âge et mesures financières, via une lourde taxation des revenus du capital. Face à la réforme du gouvernement, "il y a d'autres solutions et c'est ça que le président de la République ne supporte pas aujourd'hui", a estimé la dirigeante du PS."Il voudrait une opposition qui dit n'importe quoi, qui soit irréaliste mais les Français savent que nous savons gérer", a assuré Martine Aubry. "C'est ça la crédibilité"

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 > >>