Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CGT COMPLEXE PETROCHIMIQUE LAVERA-RETRAITE : L'ACTION RECONDUITE

Publié le par Tourtaux

5 15 /10 /2010 14:45

 

vendredi 15 octobre 2010
  UD CGT 13

Depuis Mercredi 13 les postés de fabrications NC et AK ont reconduit l’action gréviste et le personnel jour reconduit l’action de 2 h de grève par jour. Le moins que l’on puisse dire c’est que le mouvement de GREVE s’ancre fortement sur le complexe mais aussi dans de nombreuses entreprises de la profession (TOTAL/ INEOS/ ESSO/ LYONDEL-BASEL/ ARKEMA …) ainsi que dans de nombreux services publics(TERRITORIAUX/ SNCF/ TRANSPORTS/ POSTE/ P.A.M./ HOPITAUX …).

Face à la détermination des salariés les entreprises prennent des dispositions pour tenter de faire pression.

- Chez Arkéma c’est le PDG qui se « fend » d’une lettre aux salariés stigmatisant les grévistes (hier les ROMS pour HORTEFEUX , aujourd’hui les GREVISTES pour LE HENAFF !)

- Chez Naphtachimie c’est la décision d’arrêter le Vapocraqueur (par manque de matière première et de clients) en demandant aux salariés d’arrêter « proprement » leur unité comme si par le passé les salariés ne respectaient pas leur outil de travail !

Nous entrons donc aujourd’hui dans une nouvelle phase de l’action de GREVE RECONDUCTIBLE.

Sur NC, après la publication par la Direction d’une note annonçant l’arrêt du Vapocraqueur, un C.E. extraordinaire se tient Jeudi 14 à 9 h. avec comme seul ordre du jour :

« Point de la situation au regard des mouvements sociaux en cours et de leurs conséquences sur notre activité »

Afin de rendre compte de la situation et des éventuels débats ou échanges tant chez NC que chez Arkéma le syndicat CGT du complexe invite l’ensemble du personnel (organiques et sous-traitants) à une :  

ASSEMBLEE GENERALE (cette assemblée sera commune avec les personnels Inéos) JEUDI 14 à 14h30 devant le restaurant d’entreprise AIDEZ-VOUS, PARTICIPEZ NOMBREUX !
Source : FSC

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

VAGUES DE GREVES

Publié le par Tourtaux

VENdredi 15 octobre 2010

Le Havre de Grève n°4

Numéro 4 de ce bulletin quotidien de l'AG des grévistes du Havre. Téléchargez-le en annexe de ce billet :)

La grève s'étend dans le Maine et Loire

D'autres secteurs sont entrés en grève, hier, dans le département. Les lycéens ont aussi manifesté dans les principales villes.

CHU d'Angers. Les personnels soignants, administratifs et ouvriers du CHU ont voté, hier, un mouvement de grève jusqu'à mardi matin. Lundi après-midi, une assemblée générale décidera de la suite. Les soins sont assurés par des personnes assignées ; ce qui correspond à peu près au personnel présent un week-end.

Rééducation. A Angers, le centre de rééducation fonctionnelle des Capucins a annoncé une grève jusqu'à lundi 15 h. Une autre assemblée générale est prévue lundi.

Lire la suite...

Le front des luttes au 15 octobre dans le 30

Des nouvelles (non exhaustives) du front des luttes dans le Gard :

L'état de la mobilisation :

- Chez les enseignants et personnels EN :
Dans les bahuts de Nîmes (Diderot, Raimu, Hemingway, Dhuoda, Camus, Condorcet, Darboux, Lamour) mouvements de grève tournante avec à chaque fois une petite dizaine voir une vingtaine de personnels en grève reconductible.

Lire la suite...

La Lorraine dans l'action et sur internet...

METZ. L'intersyndicale, forte d'une trentaine de personnes, a muré de manière symbolique l'entrée du MEDEF. Plus de 800 lycéens de Louis-Vincent et de Cormontaigne ont par ailleurs défilé en ville, paralysant notamment l'accès à l'A31.

THIONVILLE. Plus de 1 200 lycéens ont défilé dans le calme dans les rues de la ville. Uné délégation a été reçue par le maire, Bertrand Mertz. Les forces de l'ordre sont intervenues en fin de matinée pour calmer les esprits et éviter les débordements.

PIENNES. Pour la première fois depuis le début du mouvement, les élèves du lycée professionnel Jean-Morette de Landres sont descendus dans la rue pour protester contre la réforme des retraites. Dans la matinée, un cortège d’une cinquantaine de lycéens ont arpenté les rues de Piennes pour faire entendre leur voix.

BRIEY. La mobilisation s’essouffle du côté de la cité scolaire briotine. De plus de 200 manifestants hier, le défilé s’est réduit à une cinquantaine de participants ce matin. Seul fait marquant : les lycéens ont bloqué le rond-point de la zone commerciale, à l’entrée de l’agglomération, s’attirant les foudres de quelques automobilistes. A 10h, de retour devant le lycée Louis-Bertrand, le cortège s’est dissous.

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/article/3974980/Metz-et-Thionville-dans-les-rues-%28photos%29.html

et beaucoup plus sur le site http://nancy-luttes.net/CRR/index.php

Les reconductions dans le secteur de l' énergie

A notre connaissance les sites des industries électriques et gazières en grève reconductible sont:

* La distribution électrique et gazière d'île de France
* Les centrales thermiques du Havre et de Cordemais
* Les centrales nucléaires de Dampierre, Penly, Chooz, Flamanville et Gravelines (5 sur 19)
* L'ensemble des terminaux méthaniers de France (Foos et Montoir) qui ne réceptionnent plus de gaz
* Le centre de recherche de Clamart

Source:Sud-Energie, le 14 octobre


Le mouvement s'enracine dans le 37...

TOURS, le 14/10

Débrayage de quelques salariées de Bouygues Telecom jeudi après-midi, qui sont descendues rejoindre les grévistes de divers secteurs, surtout France Telecom et Poste, CGT et SUD, qui les attendaient au pied de l'immeuble.

Lire la suite...

La grève interpro se propage à Dunkerque

 
Aujourd'hui vendredi 15 octobre
 
Les cheminots, les grévistes d'Arcelor Mittal, les employés communaux de Saint Pol sur mer, de Grande-Synthe et de Dunkerque entre autres ont défilé entre le Pont de l'Europe et la gare de Dunkerque ce midi. Ce matin, ils ont empêché tous les bus de DK'Bus Marine de partir du dépôt entre 5h et 8h30. Les lycéens aussi étaient dans la rue. Demain, une grande manifestation partira de la place Jean Bart à 15h.
Le trafic des trains au départ de la gare de Dunkerque sera toujours perturbé.
L'AG de la mairie de Dunkerque a voté la reconduction du blocage des sites de la mairie.

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

LA CGT ET SUD REJOIGNENT LA CFDT POUR APPELER LES ROUTIERS A L'ACTION IMMEDIATE ET RECONDUCTIBLE

Publié le par Tourtaux

La CGT et Sud rejoignent la CFDT pour appeler les routiers à l'action immédiate et reconductible

On va gagner! 

Tous les feux sont en train de passer au rouge pour le palais présidentiel...

La levée des barrages sur les dépôts d'essence à été décidée...Mais voilà maintenant que les 12 raffineries du pays sont à l'arrêt total.

Et les routiers Sud et Cgt vont rejoindre la CFDT pour le blocage de l'économie...

Cliquez sur les camions pour voir les appels...


Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

RETRAITES : GREVE RECONDUITE A LA CENTRALE NUCLEAIRE DE PENLY (76)

Publié le par Tourtaux

Grève reconduite à la centrale nucléaire de Penly (76)

À la centrale nucléaire de Penly, la reconduction du mouvement a été votée.

Le but dans un premier temps: faire la jonction avec la journée de samedi.

Une distribution de tracts demain à partir de 07h00 sur la D925 entre DIEPPE et EU LE TREPORT au niveau de St Martin en campagne.

Source: Sud Energie Penly

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

PROVOCATION ET REPRESSION POLICIERE : COMMUNIQUE DE L'UNION DEPARTEMENTALE CGT DES YVELINES

Publié le par Tourtaux

 

UNI0N DEPARTEMENTALE CGT DES YVELINES

24, Rue Jean Jaurès - 78190 TRAPPES

 

 01 30 62 81 27

FAX 01 30 66 13 91

E.Mail : ud78@cgt.fr

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Ce vendredi 15 octobre, un rassemblement de plus de 1000 lycéens, étudiants, salariés et retraités devant la préfecture de Versailles, s’est transformé en Manifestation.

 

L’ampleur de cette action unitaire avec la jeunesse montre l’enracinement et l’élargissement de la lutte pour les retraites, salaires, emploi et conditions de travail.

Cette mobilisation importante à été l’occasion de provocations des forces de l’ordre présentes. La CGT condamne ces provocations et s’indigne des méthodes répressives dont l’objectif est de dissuader les jeunes de se mobiliser avec les salariés.

La CGT est intervenue aussitôt pour exiger la libération immédiate des jeunes qui ont été interpellés sans raison.

Nous appelons à amplifier la mobilisation sous toutes les formes dans le processus de luttes qui se poursuit demain, le 19 octobre et au-delà.

 

 

Fait à Trappes le 15 octobre 2010 14 h 45

 

UD CGT 78

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0